Hôtels et hébergements en Israël

Se loger en Israël

Israël décline un éventail d'hébergements pour tous les budgets.
Le prix des hébergements varie considérablement en fonction du jour de la semaine et de la saison.
Le tarif semaine s’applique généralement du samedi ou du dimanche au mercredi soir ou au jeudi soir.
Le tarif week-end s’applique le vendredi, voire parfois le jeudi (beaucoup d’Israéliens ne travaillent pas le vendredi) et/ou le samedi soir. 
Les tarifs haute saison sont en vigueur en juillet et août dans la plupart du pays, à l’exception des zones torrides comme la mer Morte et le lac de Tibériade.
Ils s’appliquent également durant les fêtes juives comme Rosh ha-Shanah, Shavu’ot, la semaine de Pessah et la fête des Tabernacles, surtout dans les lieux de vacances prisés comme la Galilée, le plateau du Golan et Eilat. Réservez largement à l’avance pour ces périodes.
Les prix des hébergements en shekels comprennent la TVA israélienne (18%), que les touristes étrangers ne doivent pas acquitter ; c’est pourquoi la plupart des établissements (mais pas certains B&B) pratiquent des prix moins élevés pour les non-Israéliens. Les prix en dollars US et les tarifs indiqués sur les sites de réservation hôtelière ne comprennent pas la TVA ; ils sont donc majorés de 18% sur la note des citoyens israéliens.
 

Auberges de jeunesse et auberges pour pèlerins

Plusieurs dizaines de pensions et d’auberges de jeunesse indépendantes appartiennent à Israel Hostels (www.hostels-israel.com), dont les établissements membres proposent la nuit en dortoir à 100 NIS, des chambres doubles d’un bon rapport qualité/prix et d’incomparables opportunités de rencontre avec d’autres voyageurs.
Les 19 pensions et auberges de jeunesse israéliennes officiellement affiliées à Hostelling International (HI) disposent de chambres impeccables et impersonnelles idéales pour les familles et proposent des petits-déjeuners copieux. Pour les détails, consultez le site Web de l’Israel Youth Hostels Association (www.iyha.org.il/eng).
La Society for the Protection of Nature in Israel (SPNI ; 057 200 3030 ; www.natureisrael.org) dirige 9 établissements de tourisme écologique (bet sefer sadeh). Ces adresses proposent des chambres rudimentaires mais commodes et sont appréciées des groupes scolaires et des familles. Réservez longtemps à l’avance, surtout en période de vacances scolaires.
À Jérusalem, les auberges pour pèlerins dirigées par des organisations religieuses accueillent principalement, mais pas exclusivement, les croyants. On s’en doute, l’ambiance y est moins festive que dans les auberges indépendantes mais elles constituent un moyen sûr et bon marché de loger à Jérusalem. On trouve aussi des hébergements pour pèlerins à Nazareth, à Bethléem et dans le secteur du lac de Tibériade.
 
 

Bed & Breakfast, pensions et zimmer

L’hébergement le plus répandu en haute Galilée et dans le Golan est le zimmer (ou tzimmer). Personne ne sait comment le mot allemand signifiant “chambre” en est venu à symboliser pour les Israéliens tout ce qu’un chalet à la campagne peut avoir d’idyllique, encore que ce terme pourrait bien venir du “Zimmer frei” signalant souvent les pensions allemandes. Le prix des zimmers correspond souvent aux catégories moyenne à supérieure. Il n’est pas toujours possible d’y arriver tard le soir.
Un zimmer est souvent une chambre ou un bungalow en zone rurale avec décoration rustique en pin vernis, TV satellite, kitchenette et – dans les plus luxueuses – Jacuzzi. Certaines adresses proposent un excellent petit-déjeuner tandis que d’autres n’incluent que la chambre.
Pour trouver un zimmer, guettez les panneaux dans les rues ou consultez les sites Web suivants :

 
 

Camping

Si votre budget est serré, la tente (ou du moins le sac de couchage) est un bon moyen d’économiser vos shekels.
Le camping est interdit dans les réserves naturelles mais plusieurs organismes publics et privés gèrent des campings peu onéreux (www.campingil.org.il) dans une centaine de points du pays ; 22 d’entre eux, gérés par l’Israel Nature & Parks Authority (1222 3639 ; www.parks.org.il), sont à proximité de réserves naturelles. Certains sont dotés d’auvents (la tente n’est donc pas nécessaire), d’éclairage, de toilettes, de douches et de barbecues. En hébreu, demandez un chenyon laila ou un orchan laila.
Le camping est particulièrement pratiqué sur les rives du lac de Tibériade. Certaines plages aménagées – avec toilettes, douches correctes et surveillance – perçoivent un droit d’entrée par personne tandis que d’autres sont gratuites si vous arrivez à pied (les visiteurs motorisés paient un prix par véhicule).
En Cisjordanie, évitez le camping pour des raisons de sécurité.
 
 

Hôtels

Les hôtels et pensions israéliens vont du sinistre au superbe et la plupart appartiennent à des chaînes. En général, les tarifs sont plus élevés à Tel-Aviv, Eilat et Jérusalem.
Les hôtels israéliens sont réputés pour leurs généreux petits-déjeuners sous forme de buffet. Si la plupart des restaurants d’hôtels ne servent que de la nourriture kasher, ils restent ouverts pendant le shabbat et les jours de fête juive.
Dans les Territoires palestiniens, la plupart des hôtels touristiques se trouvent à Ramallah et à Bethléem, même s’il existe des hôtels convenables ailleurs en Cisjordanie. Un bon site de réservation hôtelière : www.palestine­hotels.com.
Les pensions abondent dans les Territoires palestiniens. Elles offrent une alternative d’un bon rapport qualité/prix aux hôtels et aux auberges de jeunesse. Bethléem, en particulier, compte quelques belles adresses pittoresques. Pour dormir chez l’habitant, les membres palestiniens de l’Hospitality Club (www.hospitality­club.org) proposent parfois un lit pour la nuit aux voyageurs.
 
 

Kibboutzim hôteliers

Profitant de leur cadre charmant, souvent rural, de nombreux kibboutz proposent un hébergement de type pension de catégorie moyenne. Souvent construits à l’époque socialiste mais grandement améliorés depuis, ces établissements donnent accès aux équipements du kibboutz (piscine notamment), offrent une ambiance décontractée et proposent des petits-déjeuners délicieusement frais. Une chambre double avec petit-déjeuner ne coûte parfois que 350 NIS. Pour vous renseigner ou réserver, contactez la Kibbutz Hotels Chain (03-560 8118 ; www.kibbutz.co.il).
 
 

Mis à jour le : 21 février 2017
Paramètres des cookies