Vendée Charente-Maritime : Les Incontournables

La Rochelle

Visitez la cité rochelaise et ses trois tours veillant sur son port, depuis lequel les habitants se sont adonnés aux commerces florissants et d’où sont partis des milliers de migrants vers le Nouveau Monde. La ville, négociante et protestante, discrète et insoumise, peut s’enorgueillir d’un patrimoine d’une grande richesse. Les rues à arcades remplies de boutiques du centre et le vieux port animé participent au charme de cette cité “belle et rebelle”.

Noirmoutier

Le charme insulaire à son zénith ! Reliée au continent par un pont ou par le passage du Gois, l’île de Noirmoutier envoûte d’emblée le visiteur. Ses ports résonnent du va-et-vient des bateaux de pêche et ses délicieuses maisons blanchies à la chaux dessinent un décor de carte postale. Roses trémières et mimosas agrémentent une architecture balnéaire paisible qu’on ne se lasse pas de contempler, sans oublier les bonnes tables et les produits locaux (fleur de sel, huîtres, fruits de mer) qu’on peut déguster ici. Rien ne manque !

Ile de Ré

Balades à vélo, espadrilles, marais salants, roses trémières, sable doré et horizon qui scintille… Passez le pont et laissez-vous emporter par la douceur de vie rétaise ! L’île de Ré est une destination d’évasion faite de plaisirs simples. Une matinée au marché de La Flotte, un après-midi sur la plage de Trousse-Chemise, une soirée autour d’un plateau de fruits de mer, et vous vous demanderez comment on peut traverser le pont dans le sens du retour.

Puy du Fou

Sa renommée a largement franchi les frontières de l’Hexagone ! Le parc du Puy du Fou s’étend sur une colline où s’élevait autrefois une forteresse. La Cinéscénie, spectacle phare du Puy du Fou, évoque l’épopée d’une famille vendéenne du Moyen Âge au XXe siècle. Près de 3 200 bénévoles y participent. Aussi grandiose qu’émouvant !

Marais breton-Vendéen

Le Marais breton-vendéen a longtemps marqué la frontière entre la Bretagne et le Poitou. Ses anciennes îles et ses ports tranquilles, comme le port du Bec, portent en eux un savoureux parfum de bout du monde. De la récolte du sel à l’ostréiculture, les traditions maraîchines s’appuient sur des siècles d’aménagement.

Marais poitevin

“Amazonie en miniature”, “Venise verte”, le Marais poitevin suscite des comparaisons hardies, mais justifiées ! Le Marais mouillé dévoile ses secrets et ses mystères lors d’une promenade en barque, guidée par un batelier, le long d’une voie d’eau navigable, au cœur d’un écrin de verdure. Et dans ce registre, Coulon reste un spot reconnu.

Bassin de Marennes-Oléron

Les huîtres creuses de Marennes-Oléron, affinées ou élevées en claire, ont une saveur fine sans égale ! Ce vaste bassin ostréicole, l’un des plus importants de France, est vraiment impressionnant. Notre conseil : le découvrir à vélo en longeant les chenaux et en zigzaguant entre les bassins. Vous trouverez toujours une cabane à huîtres où déguster des produits on ne peut plus frais dans une ambiance très conviviale.

Sports nautiques

La Vendée et la Charente-Maritime bordent l’océan Atlantique sur près de 700 km, ce qui veut dire que vous n’aurez aucun mal à y pratiquer votre activité de prédilection, qu’il s’agisse de voile légère, de planche à voile, de char à voile, de kitesurf, de surf, de canoë-kayak ou de plongée. Un peu partout sur la côte, des structures qualifiées proposent de la location, des cours particuliers ou collectifs, des balades en solo ou en famille.

Rochefort et le quartier de l’Arsenal

Louis XIV offrit à Rochefort un destin sublime. C’est ici, sur les bords de la Charente, que le Roi-Soleil décida de faire construire un arsenal maritime capable de concurrencer la Royal Navy. Pendant plus de 250 ans, ce sont en tout 550 navires qui sont sortis de là. La Corderie royale, le musée de la Marine et le chantier de l’Hermione vous raconteront les grandes conquêtes maritimes et vous détailleront avec précision les différents savoir-faire utilisés jadis.

Ile d’Yeu

Comme un petit air de Bretagne sur la douce île d’Yeu, qui surgit des flots en haute mer, au loin. On s’y ressource dans de petites criques isolées, on flâne dans sa lande, et on s’étonne d’y trouver de très belles forêts de pins de type méditerranéen – microclimat oblige. Coup de cœur assuré pour la côte sud, qui dissimule de grandioses paysages granitiques armoricains. Mais c’est bien toute l’île qui exercera sur vous un sortilège insulaire irrésistible !

Grottes de Meschers

Dans l’estuaire de la Gironde, à Meschers-sur-Gironde, de pittoresques grottes ont été sculptées naturellement par l’océan et très vite habitées par les hommes. Tour à tour repaire de bandits, lieux de culte, buvettes à la mode, elles ont une histoire très singulière et de là, la vue sur l’estuaire et l’océan est tout simplement splendide. Découvrez-les depuis le large en optant pour une croisière et visitez-les ensuite en journée ou bien à la faveur d’une nocturne.

Marais salants

Sujet d’inspiration inépuisable pour les peintres et les photographes, les marais salants vendéens et charentais forment de merveilleux dédales de damiers liquides dans lesquels le ciel et les nuages reflètent leur humeur tout au long de la journée. Miroirs naturels aux teintes mouvantes, ils ont été sculptés il y a plus d’un millénaire et produisent encore un or blanc qui fit jadis la fortune de nombreuses cités côtières. Le sel était alors le seul moyen connu de conserver les aliments.

Ile d’Oléron

L’île lumineuse est la deuxième plus grande île de France après la Corse. Voilà qui augure de très belles possibilités de balades à pied, à vélo, ou à dos d’âne ! Le nord de l’île, précieusement gardé par le phare de Chassiron, est sauvage à souhait et ravira les surfeurs et autres véliplanchistes. Les villages et petits ports disséminés un peu partout respirent la tranquillité. Au large, depuis Boyardville, vous aurez vue sur le fameux fort Boyard.

Presqu’île d’Arvert

Cette péninsule qui s’étire à l’ouest de l’estuaire de la Gironde recèle des paysages qui combleront les amateurs d’écrins sauvages. La vaste forêt de la Coubre, plantée de pins, offre un dôme protecteur pour de très belles promenades à vélo. Sur son versant ouest, l’Atlantique fouette un long pan de littoral très justement baptisé Côte Sauvage. Au sud de cet interminable cordon dunaire trône le majestueux phare de la Coubre, devenu un petit musée.

Marchés et gastronomie

Au petit matin, les étals des marchés vendéens et charentais s’emplissent de produits succulents et colorés. On ne sait où donner de la tête ! Au marché de Challans, en Vendée, vous trouverez des volailles de renom.
À la Cotinière, sur l’île d’Oléron, à vous les produits de la mer et les poissons archifrais !

Excursion sur l’île d’Aix

Cette île timbre-poste où Napoléon séjourna quelques jours avant d’embarquer pour l’Angleterre et Sainte-Hélène est interdite aux voitures.
On y vient par bac à la journée pour en faire tranquillement le tour à pied ou à vélo et l’on y trouve là une sérénité rare et de très belles plages. Les panoramas sur le fort Boyard et l’océan y sont vivifiants !

Phare de Cordouan

Roi des phares ou phare des rois ? Le “Versailles de la mer” vaut vraiment une visite ! Cette somptueuse sentinelle achevée en 1611 est le plus ancien phare de France encore en activité et l’on y accède par bateau. Planté à 7 km des côtes charentaises sur un plateau rocheux, il continue de signaler un secteur extrêmement dangereux. Il comporte un appartement royal pavé de marbre et une chapelle vraiment remarquable éclairée de somptueux vitraux.

Les Sables-d’Olonne

La célèbre station balnéaire de la côte vendéenne vous invite pour les vacances ! Au programme : flânerie dans les quartiers pittoresques de La Chaume et de l’île Penotte, ou sur le remblai ; repas de poissons sur le port ; baignades en mer et sports nautiques, ou promenades à vélo dans le marais et la forêt d’Olonne. Tous les quatre ans (prochain opus en 2016), le départ du Vendée Globe, tour du monde à la voile sans escale ni assistance, donne lieu ici à une incroyable liesse populaire.

Art roman saintongeais

La Saintonge abrite un patrimoine roman exceptionnel. Une profusion d’églises et d’abbayes romanes ont vu le jour dans cette région traversée par le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Avec leurs pierres calcaires, l’équilibre de leurs masses et leurs lignes sobres, l’église de l’abbaye aux Dames de Saintes, l’abbaye de Fontdouce ou l’église de Rioux sont caractéristiques de cet héritage unique.

Saintes

De son passé antique et médiéval, Saintes a hérité d’un patrimoine architectural impressionnant. L’ancienne Mediolanum Santorum a conservé de magnifiques vestiges gallo-romains, comme l’arc de Germanicus et l’amphithéâtre (qui pouvait accueillir jusqu’à 15 000 personnes !). Ne passez pas non plus à côté de l’abbaye aux Dames, fondée au XIe siècle, ni de l’église Saint-Eutrope, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Vignobles

La Vendée et la Charente-Maritime possèdent un terroir riche d’une grande tradition viticole. C’est dans les sols calcaires de Charente-Maritime que pousse la vigne qui donne naissance à l’une des plus célèbres eaux-de-vie : le cognac. Mêlé au moût de raisin, c’est l’emblème de l’apéritif charentais qui prend corps : le pineau. Moins connus, les vins des fiefs vendéens méritent eux aussi le détour. Visitez les vignobles, découvrez les chais et goûtez aux arômes charnus et raffinés de ces alcools locaux réputés.

Châteaux et forteresses

En Vendée, tout comme en Charente-Maritime, nombre de demeures fortifiées évoquent contes et légendes, figures mythologiques ou périodes troubles de l’histoire de France. Il n’est qu’à songer au château de Barbe-Bleue à Tiffauges , à la tour Mélusine de Vouvant ou au château du Chat botté à Crazannes. À La Roche-Courbon, vous découvrirez un édifice vanté par Pierre Loti comme le château de la Belle au bois dormant. La liste est longue…

Royan

Cette pittoresque station balnéaire était très courue à la Belle Époque mais fut sévèrement bombardée lors de la Seconde Guerre mondiale. Il en résulte une architecture à deux visages : celui des quartiers reconstruits dans les années 1950 et celui des villas balnéaires bâties au début du XXe siècle qui ont survécu aux destructions. Les conches et les petites anses du pays royannais séduiront toute la famille.

Passage du Gois

Traverser le passage du Gois à pied, à vélo, ou en voiture est toujours une expérience des plus apaisantes. Fabuleux corridor de plus de 4 km reliant l’île de Noirmoutier au continent, cette voie peut être traversée uniquement deux fois par jour, à marée basse. Quand la mer se retire, ouvrant le passage, quel spectacle s’offre à vous ! Le site se teinte d’une luminosité magique, et les silhouettes des pêcheurs à pied se détachent au loin. Le ballet des épuisettes commence alors.

Saint-Gilles-Croix-de-vie

Loin des stations balnéaires modernes sans âme que peuvent révéler certaines portions de côte, Saint-Gilles-Croix-de-Vie est pétillante, animée, authentique, vivifiante… et tout ça sans avoir pris la grosse tête ! Quel bonheur de se promener dans son port situé en plein centre-ville et de se régaler de sardines grillées locales. Ses longues plages de sable fin sont idéales pour les baignades en famille comme pour les sports nautiques.

Mis à jour le : 21 mai 2015

Articles récents