Paris

  1. Accueil
  2. France
  3. Paris
  4. Sacré-Cœur, Montmartre et Pigalle

Sacré-Cœur, Montmartre et Pigalle

Malgré la fréquentation touristique, Montmartre, le quartier le plus escarpé de Paris, conserve intacte son atmosphère unique, qui inspire les peintres depuis le XIXe siècle. Difficile de ne pas tomber sous le charme de ses ruelles pavées et de ses petites places secrètes, dominées par le Sacré-Cœur d’où se dévoile un panorama superbe. Plus au sud, “SoPi” (“South Pigalle”) est devenu l’un des quartiers branchés de la ville.

L’essentiel en un jour

L’endroit se prête à la promenade, notamment tôt le matin, lorsque les touristes sont encore rares. Partez du Sacré-Cœur, au sommet de la butte, pour une vue imprenable sur Paris – surtout depuis le dôme –, puis visitez l’Espace Dalí.
Après un déjeuner chez Jeanne B, flânez dans le paisible cimetière de Montmartre, avant de vous rendre dans l’un des plus charmants musées de la ville, le musée de la Vie romantique, dédié à George Sand. Passez ensuite voir les expositions dédiées à la photographie au Bal puis allez prendre l’apéritif à la Fourmi.
Remontez la rue des Martyrs pour aller dîner au Miroir, petit bistrot de quartier, puis redescendez sur le boulevard pour assister à un spectacle de cabaret au Moulin-Rouge ou à un concert à la Cigale.

À ne pas manquer

L’architecture

L’architecture romano-byzantine de la basilique est signée Paul Abadie. Dédiée au Sacré-Cœur de Jésus, elle devait permettre à la France de se racheter au sens spirituel de la guerre franco-prussienne (1870-1871), dont la défaite était interprétée par Monseigneur Fournier comme une punition divine. Sa construction, dans le cadre d’un nouvel “ordre moral”, fut largement financée par des dons privés.

Le saint sacrement

En un sens, la rédemption n’a jamais cessé au sein de la basilique : un cycle de prières commencé en 1835 continue jour et nuit, avec une Adoration perpétuelle du saint sacrement exposé au-dessus du maître-autel.

Le dôme

La vue depuis le Sacré-Cœur est encore plus impressionnante depuis le dôme principal (234 marches en colimaçon, 83 m de hauteur), perché à 200 m d’altitude et deuxième point le plus élevé de Paris après la tour Eiffel. Inutile de monter, toutefois, s’il fait mauvais.

La crypte

L’entrée au dôme donne également accès à l’immense crypte bordée de chapelles.

La Savoyarde

C’est ainsi que se nomme la plus grosse cloche de France. Fondue à Annecy, elle fut offerte par les quatre diocèses de Savoie en 1895. L’immense clocher carré abrite ce géant de 19 tonnes.

La mosaïque du Christ en gloire

Dans l’abside, la magnifique mosaïque du Christ en gloire, réalisée par Luc-Olivier Merson en 1922, est l’une des plus grandes au monde. Ses teintes dorées illuminent l’intérieur sombre de la basilique.

Mis à jour le : 21 mai 2019

À voir à faire à Paris

  • Espace Dalí

    musée

    Juste à côté de la place du Tertre, cet espace consacré au grand surréaliste catalan expose plus de...

    Lire la suite
  • Halle Saint-Pierre

    expositions

    Ce bel édifice de type Baltard est dédié à l’art brut et singulier – autrement dit “la face...

    Lire la suite
  • Clos Montmartre

    vignoble

    Planté en 1933 en lieu et place d’un projet immobilier, le petit Clos Montmartre est le seul...

    Lire la suite
  • Le Bal

    expositions

    Dans un ancien cabaret, ce lieu consacré à l’image documentaire (photo, vidéo, cinéma, nouveaux...

    Lire la suite
  • Musée de la Vie romantique

    musée

    Dans le quartier jadis connu sous le nom de “Nouvelle Athènes”, ce musée est consacré à la vie...

    Lire la suite
  • Cimetière de Montmartre

    cimetière

    Ce charmant cimetière aux allées pavées fut ouvert en 1798. Parmi les personnages célèbres qui y...

    Lire la suite
Paramètres des cookies