Normandie : Si vous aimez

La Normandie selon ses envies

Plages

Si la température de l'eau de la Manche freine ­l'ardeur de certains, dès les beaux jours les sorties sur les plages (­balades ou baignade) emballent tout le monde.
  • Côte Fleurie – De Trouville à Cabourg, c'est le domaine des plages de sable. L'ambiance peut être familiale à Trouville ou Villers-sur-Mer, m'as-tu-vu à Deauville ou désuète à Cabourg.
  • Côte d'Albâtre – Cette partie de la côte normande est celle des plages de galets. Souvent surmontées de superbes falaises, comme à Étretat ou à Varengeville, elles restent partout très familiales, notamment à Dieppe.
  • Riva Bella – À quelques kilomètres de Caen, la plage de sable d'Ouistreham, longue de 3 km, est sans doute l'une des plus belles de la région.
  • Barneville-Carteret – Cette station balnéaire très populaire du Cotentin compte pas moins de trois plages. Pour une baignade familiale, cap sur la plage de Carteret. La plage de Barneville est plus propice aux activités nautiques, tandis que celle du nord invite à de superbes balades.

Patrimoine religieux

Cathédrales et abbayes sont, en dehors de ses plages, sans doute les sites les plus réputés de ­Normandie, et à raison !
  • Mont-Saint-Michel – La Merveille de l'Occident justifie à elle seule le voyage en Normandie.
  • Rouen et les abbayes du val de Seine – Outre la cathédrale gothique de Rouen (l'une des plus belles de France), les méandres de la Seine enveloppent les murs de trois abbayes.
  • Évreux – Sa cathédrale est une véritable synthèse d'architecture religieuse.
  • Caen – L'Abbaye-aux-Hommes et l'Abbaye-aux-Femmes, fondées au XIe siècle, recèlent des trésors architecturaux – notamment les églises Saint-Étienne et de la Trinité.
  • Sées – La cathédrale Notre-Dame conserve de remarquables éléments gothiques des XIIIe et XIVe siècles.
  • Coutances – Deux superbes édifices gothiques ornent cette ville modeste : la cathédrale et l'église Saint-Pierre.
  • Bayeux – Autre chef-d'œuvre du style gothique normand, la sublime cathédrale.

Sports nautiques

Eau ou sable, vent, vagues ou courant. Aucun de ces éléments ne manque en Normandie et les infra­structures sont nombreuses. Les amateurs trouveront donc leur bonheur.
  • Planche à voile – Partez longer les falaises d'Amont et d'Aval au large d'Étretat, un cadre de rêve pour tout véliplanchiste.
  • Voile – Les grands ports de plaisance sont souvent situés à l'arrière de bassins propices à l'apprentissage de la voile. C'est le cas de ceux de Granville et de Saint-Vaast-la-Hougue.
  • Char à voile – Les plages du débarquement sont tout désignées pour cette activité qui nécessite de longues plages de sable. Celle de Ouistreham est un must. Mais le Cotentin réserve aussi de belles opportunités.
  • Canoë-kayak – L'Orne est propice à une paisible descente à bord d'un canoë ou d'un kayak. Rendez-vous à Clécy ou à Pont-d'Ouilly pour embarquer.
  • Surf – La façade ouest du Cotentin connaît les plus belles vagues de la région. Rendez-vous notamment dans l'anse de Vauville.

Produits de la terre et de la mer

Les vaches omniprésentes annoncent les fromages, les pommiers et les poiriers le cidre et le poiré, la mer les fruits de mer très frais…
  • Camembert, livarot, pont-l'évêque – Certaines terres sont bénies des dieux de la table. Il en va ainsi du pays d'Auge, où sont nés ces trois délices de la table française.
  • Cidre – Cambremer est considérée comme la capitale de cette boisson et une « route du cidre » démarre de la ville. Le long de la « route des fruits » vous rencontrerez également nombre d'exploitations cidricoles.
  • Poiré – Le Domfrontais est la terre de production du poiré. Si vous ne pouvez être à Mantilly pour la fête du Poiré, la « route du Poiré » se parcourt toute l'année.
  • Andouille de Vire – Beaucoup copiée rarement égalée ! Rendez-vous à Vire pour emplir votre cabas d'authentiques andouilles.
  • Saint-Jacques et huîtres – La coquille Saint-Jacques est la reine des ports de la région. Port-en Bessin s'en est fait une spécialité. Pour les huîtres, direction Saint-Vaast- la-Hougue.

Ports

La côté normande est ponctuée de ports, dont les quais et les jetées constituent de fascinants lieux de promenade.
  • Le Havre – Le plus grand de la région et le deuxième de France, résolument industriel. La cafétéria du musée Malraux est un point d'observation inattendu et idéal.
  • Port-en-Bessin – Un petit port de pêche encore très actif. C'est d'octobre à avril, période de la coquille Saint-Jacques, qu'il faut aller goÛter son ambiance.
  • Saint-Vaast-la-Hougue – Pour écouter les drisses claquer contre les mâts, c'est ici. Ce joli port de plaisance accueille quelque 700 voiliers.
  • Cherbourg – Un port exceptionnel, avec sa double digue qui fait barrage à la Manche. L'arsenal et l'ancienne gare transatlantique transformée en Cité de la mer renforcent la magie.
  • Dieppe et Le Tréport – Deux ports qui maintiennent vaille que vaille leur activité de pêche. Ils comptent l'un et l'autre un ancien quartier de pêcheurs pittoresque. Et il est possible d'acheter poissons et crustacés sur les quais.

Nature

La Normandie regroupe plusieurs sites naturels protégés, à découvrir grâce à des sentiers balisés ou à des sorties découverte guidées par des passionnés de la nature.
  • Marais Vernier – Temps forts d'une visite de cette zone humide, la Grande-Mare et ses oiseaux, et la réserve des Mannevilles où paissent vaches écossaises et chevaux de Camargue.
  • Suisse normande – Elle tient son nom de son relief singulier, le plus accidenté de la région. Terrain d'activités de plein air par excellence on la parcourt à pied, à cheval, à vélo ou en canoë. On peut aussi la survoler en parapente.
  • Marais du Cotentin et du Bessin – C'est à bord d'une embarcation (barque, canoë ou kayak) que se découvre le mieux cette vaste zone de marais.
  • Forêt d'Eawy – Les futaies de hêtres forment une « forêt cathédrale » dans ce petit trésor du pays de Bray. Le gibier y foisonne.
  • Forêt de Bellême – L'une des plus belles du Perche, plantée de chênes rouvres et de hêtres. On peut notamment la parcourir en attelage tiré par des percherons.

Musées

Il serait dommage de quitter la Normandie sans avoir ­visité quelques-uns de ses plus beaux musées.
  • Fondation Claude-Monet – Le pèlerinage à Giverny est un incontournable ! Non pas pour les toiles du maître, qui ont quitté les lieux depuis longtemps, mais pour les jardins, qui sont le sujet de quelques-unes de ses plus belles compositions. Pour les toiles, direction le musée des Impressionnistes voisin qui organise régulièrement des expositions de qualité.
  • Musée de la Tapisserie de Bayeux – Dans l'ancien grand séminaire de Bayeux, découvrez cette toile brodée longue de 70 m. Réalisée au XIe siècle, elle conte la conquête de l'Angleterre par Guillaume.
  • Musée André-Malraux – Le musée des Beaux-Arts du Havre abrite une superbe collection d'impressionnistes, de pré-impressionnistes et de post-impressionnistes !
  • Musées des Beaux-Arts de Rouen – Là aussi beaucoup de toiles impressionnistes et d'autres de Géricault, Vélasquez, le Caravage…
  • Maisons Satie – Un musée original et décalé autour du compositeur, à Honfleur.

Villages et bourgs pittoresques

La campagne normande est ponctuée de charmants villages, à découvrir au hasard des petites routes.
  • Saint-Céneri-le-Gérei – Un délicieux village tout au sud de l'Orne, bordé de maisons de granit.
  • Le Bec-Hellouin – Outre ses maisons à colombages coiffées d'ardoise, le village comprend une abbaye de renom, dont la tour Saint-Nicolas est un chef-d'œuvre du style anglo-normand.
  • Beaumont-en-Auge et Beuvron en Auge – Difficile de décider lequel de ces deux villages typiques du pays d'Auge est le plus beau. Dans l'un comme dans l'autre, maisons à façades de pans de bois ou en ardoise bordent de charmantes ruelles.
  • Lyons-la-Forêt – C'est dans ce coquet bourg que Jean Renoir puis Claude Chabrol tournèrent leur adaptation de Madame Bovary. Inutile d'en dire plus…
  • Veules-les-Roses – Petite station de la Côte d'Albâtre pleine de charme, elle invite à une paisible déambulation, entre moulins et cressonnières, le long du plus petit fleuve français.

Châteaux et manoirs

Il y en a partout, de toutes les époques, de tous les styles et… dans tous les états !
  • Château-Gaillard – Les ruines de cette orgueilleuse forteresse surplombent les méandres de la Seine.
  • Château du Champ-de-Bataille – Ce palais du XVIIe a retrouvé sa splendeur grâce au décorateur Jacques Garcia.
  • Château de Pirou – Un singulier château fort construit sur un terrain plat. Un système de douves et d'imposantes fortifications en assuraient la défense.
  • Château de Saint-Germain-de-Livet – Derrière l'étonnante façade, où alternent briques vernissées et pierre, se dissimulent des bâtiments à colombages.
  • Manoirs du Perche – Plus d'une centaine de ces demeures seigneuriales subsistent dans le Perche normand. Ne manquez pas ceux de Courboyer et de l'Angenardière.
  • Château Guillaume-le-Conquérant – Un château médiéval qui domine la ville de Falaise.
  • Château de Beaumesnil – Un chef-d'œuvre à la féerie intacte.
Mis à jour le : 1 août 2014
Vizeat

Articles récents

Paramètres des cookies