Gironde et Landes : Les Incontournables

À ne pas manquer en Gironde et Landes

Bordeaux

Classés au patrimoine mondial de l’Unesco, les superbes bâtiments du centre de Bordeaux gardent l’empreinte grandiose du siècle des Lumières.
Devenue à l’époque le premier port colonial français, la ville vit surgir des centaines d’hôtels particuliers le long d’avenues rectilignes. Mais Bordeaux n’est pas seulement une ville-musée. Sa mixité culturelle en fait une vraie petite capitale, très vivante.
Cosy, chic, populaire et branchée, Bordeaux a de bien jolis atouts propres à satisfaire les envies de chacun.

Dune du Pilat

Enclave jaune dans un océan de vert, la dune du Pilat, postée à l’entrée du bassin d’Arcachon et adossée aux Landes de Gascogne, n’est rien d’autre que la plus haute dune d’Europe (117 m). Large de 500 m et longue de 3 km, cette manifestation sans pareil de la force de la nature est formée de masse de sable charriée par les courants marins ; y marcher pieds nus, le regard au loin, laisse un souvenir mémorable.

Saint-Émilion

Le bourg de Saint-Émilion occupe un amphithéâtre naturel qu’entourent de précieux vignobles, inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Moines, commerçants et vignerons y ont laissé leurs empreintes depuis l’âge médiéval. Ses “escalettes”, des ruelles escarpées, vous conduiront au couvent des Cordeliers, au donjon-citadelle et à l’étonnante église monolithe.

Surf sur la Côte d’Argent

La Côte d’Argent bénéficie de vagues qui figurent parmi les meilleures d’Europe et certains de ses spots sont connus dans le monde entier. Parmi eux, Hossegor, où la Fédération française de surf a installé son siège, ou Lacanau Vous êtes néophyte ? N’ayez aucune crainte, les écoles de surf et les boutiques de location de matériel abondent sur le littoral. Il ne vous reste plus qu’à vous jeter à l’eau !

Le Cap-Ferret

Presqu’île séparant le bassin d’Arcachon de l’océan, le Cap-Ferret est bordé de longues plages de sable donnant sur l’Atlantique d’un côté et de petits ports ostréicoles de l’autre. Profitant de sa situation de “bout du monde”, le Cap-Ferret attire les visiteurs d’un jour ou d’une vie. Villas, dunes et plantations d’oyats composent un décor que beaucoup ne veulent plus quitter.

Hossegor

De toutes les stations de la côte landaise, Hossegor est celle qui exerce l’attrait
le plus immédiat. Le surf y est sans doute pour beaucoup. C’est qu’Hossegor, dont le nom gascon signifie “fosse profonde”, bénéficie de vagues puissantes et massives qui font rêver les amateurs de glisse. Quand elle n’est pas l’épicentre de la planète surf, comme à l’occasion d’une compétition internationale, la ville affiche une opulence discrète, à l’image de son golf, des jolies boutiques de son centre-ville ou des belles villas de style basco-landais qui bordent le lac.

Route des vins du Médoc

C’est la voie sacrée des vins de Bordeaux. Les 60 km de la D2, via Pauillac, sont jalonnés de châteaux viticoles et d’appellations prestigieuses : Margaux, Saint-Julien, Saint-Estèphe… Au départ, n’hésitez pas à pousser la porte de la Winery, vitrine contemporaine des grands crus médocains. Le long d’un parcours sinueux se succèdent manoirs, parcs à l’anglaise et des chais high tech signés Bofill ou Portzamparc.

Citadelle de Blaye

On ne voit qu’elle. Construite par Vauban à la fin du XVIIe siècle, et classée à ce titre au patrimoine mondial de l’Unesco, la citadelle de Blaye était l’élément central du verrou défensif qui protégeait l’estuaire de la Gironde des incursions anglaises. Après avoir servi de prison, le site accueille plusieurs expositions. Du haut de ses remparts, le regard plonge sur un fleuve à l’ampleur et aux teintes chocolat dignes du Maroni amazonien.

Capbreton

Seul port de pêche la côte landaise, Capbreton vit à l’année. Quel plaisir d’aller acheter son poisson directement sur le quai, au retour des bateaux de pêche. Une garantie de fraîcheur inégalable. Célèbre pour son estacade qui s’enfonce vers la mer, la station l’est aussi pour le Gouf, véritable canyon sous-marin à quelques mètres de la côte qui nourrit bien des fantasmes.

Arcachon

Construite ex nihilo à partir des années 1860 par les frères Pereire, la ville d’Hiver d’Arcachon s’érigea rapidement en un lieu de villégiature très prisé. Ses ruelles courbes et verdoyantes censées stopper les courants d’air sont bordées de somptueuses villas aux allures de chalets suisses ou de maisons coloniales. Hissez-vous sur l’observatoire Sainte-Cécile, point culminant de la ville d’Hiver, pour embrasser une vue extraordinaire sur la ville et l’ensemble du bassin d’Arcachon.

Dax

Cette sous-préfecture des Landes cultive la majeure partie de l’année l’aspect d’une paisible ville thermale appréciée des curistes pour ses eaux et ses boues aux vertus thérapeutiques. Autour du 15 août cependant, elle entre en ébullition lors de ses fêtes patronales. Des centaines de milliers de festayres investissent les rues au son des bandas, les spectacles taurins enflamment les arènes et toutes sortes de manifestations se tiennent aux quatre coins de la ville.

Spectacles taurins

Spectacle inoubliable pour les uns, bain de sang pour les autres, la corrida est une tradition bien implantée dans les Landes, où les arènes sont très nombreuses. Dans ce département, la culture tauromachique a donné lieu à un autre type de sport, la course landaise, qui se pratique avec des vaches et n’autorise pas la mise à mort (voir l’encadré ).

Saint-Macaire

Niché sur une petite butte dominant la Garonne, le bourg de Saint-Macaire est un bel exemple des bastides médiévales qui ont essaimé dans l’Entre-deux-Mers au temps de la Guyenne anglaise. Le cœur du bourg, ceinturé par des fortifications, ne semble pas avoir bougé depuis la Renaissance. La place du Mercadiou et son relais poste du XVIe siècle sont de vraies perles patrimoniales.
À proximité, ne manquez pas le domaine de Malagar lié au souvenir de François Mauriac et le château Malromé où séjourna Toulouse-Lautrec.

Vélo en forêt

Qu’il est bon de partir se promener, de bon matin, en respirant l’odeur des pins… Difficile d’y échapper, les Landes, aux paysages plats entre mer et forêt sont une des régions de France qui possèdent le plus grand nombre de kilomètres de piste cyclable. Il est même possible, en empruntant la Vélodyssée de relier Tarnos, dans les Landes, à la pointe de Grave, à l’extrêmité nord du Médoc. Souvent situées en pleine forêt derrière la première rangée de dunes, les pistes longent l’océan et desservent les stations balnéaires du secteur.

Courant d’Huchet

Le courant d’Huchet est un monde à part. Entre l’étang de Léon et l’océan, ce cours d’eau au mouvement faussement paisible présente une atmosphère, des paysages et un écosystème singuliers. Des bateliers proposent des promenades en barque le long du courant d’Huchet, révélant toute la diversité de ce monde en partie caché.

Banc d’Arguin

Situé à l’entrée du bassin d’Arcachon, entre la dune du Pilat et la pointe du Cap-Ferret, l’idyllique île de sable du banc d’Arguin, classée réserve naturelle, sert de halte automnale et printanière à de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs, et de paradis sauvage aux baigneurs en saison.

Ports ostréicoles

Les cabanes de pêcheurs et de dégustation des villages de L’Herbe et de Piraillan, les parcs à huîtres de Gujan-Mestras et les emblématiques cabanes tchanquées de l’île aux Oiseaux à rejoindre en pinasse font du bassin d’Arcachon le royaume incontesté de l’huître, dont l’univers singulier aura tôt fait de vous charmer.

Soulac-sur-Mer

Station balnéaire de la Belle Époque à la pointe du Médoc, Soulac, que l’on dit moins guindée que sa consœur Arcachon, accueille depuis 1874 les estivants débarqués du “train de plaisir”, en provenance de Bordeaux. Cinq cents villas de pierre blonde et de brique, de style néocolonial et Art nouveau, ont préservé le cachet d’origine de ce lieu de villégiature bourgeois, lequel s’enorgueillit également d’une splendide basilique romane du XIIe siècle, sauvée de l’ensablement et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Patrimoine religieux landais

Au sud des Landes, de nombreuses abbayes ont été édifiées à l’âge roman sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Certaines d’entre elles recèlent des trésors d’architecture, à l’image de l’abbaye de Saint-Sever, du monastère Saint-Jean à Sorde-l’Abbaye, ou de l’église Sainte-Quitterie d’Aire-sur-Adour. Ne manquez pas non plus la visite de la crypte romane d’Hagetmau.

Étangs landais

Des nombreux lacs situés le long du littoral aquitain, celui d’Hourtin-Carcans, d’une superficie de 6 000 ha, est le plus grand. Véritable mer intérieure appréciée des plaisanciers et des nageurs, elle offre aussi aux familles une alternative bienvenue aux puissants rouleaux des vagues de l’océan. Les lacs de Lacanau et de Biscarosse sont également très appréciés des estivants.

Chalosse

On résume trop souvent les Landes à sa côte et à ses forêts de pin. Mais voici la surprise : une contrée blottie aux confins sud du département, dont les paysages suaves aux douces ondulations ont des faux airs de Toscane. À l’écart des grandes migrations touristiques, la Chalosse est une terre gourmande mais aussi culturelle avec son chapelet d’églises romanes et ses jolis villages. En bref, un territoire attachant qui ne manquera pas de séduire les visiteurs curieux.

Phare de Cordouan

Roi des phares ou phare des rois ? Le “Versailles de la mer” vaut vraiment une visite ! Cette somptueuse sentinelle achevée en 1611 est le plus ancien phare de France encore en activité et l’on y accède par bateau. Planté à 7 km des côtes charentaises sur un plateau rocheux, il continue de signaler un secteur extrêmement dangereux. Il comporte un appartement royal pavé de marbre et une chapelle remarquable ornée de somptueux vitraux.

Château de La Brède

Charles Louis de Secondat, baron de Montesquieu, a rédigé ses Lettres persanes et De l’esprit des lois dans ce château féodal, entouré de larges douves (voir ). On peut y voir la chambre à coucher du philosophe, une grande salle voûtée en berceau avec des armoires grillagées. Les visiteurs ont aussi accès au magnifique parc à l’anglaise d’une centaine d’hectares qu’avait fait planter cet aristocrate éclairé.

Écomusée de Marquèze

Les Landes n’étaient au début du XIXe siècle qu’une vaste terre marécageuse vouée à l’élevage, où les bergers se déplaçaient à l’aide d’échasses. Lorsque Napoléon III décida de faire assainir et boiser les zones humides, l’aspect de la région changea complètement et la société pastorale disparut. L’écomusée de Marquèze est un formidable témoin de ce monde révolu. Il reconstitue fidèlement un airial (quartier typiquement landais) avec ses maisons et ses dépendances, son champ et ses troupeaux de brebis.

Labastide-d’Armagnac

Située à la lisière du Gers, cette superbe bastide du XIIIe siècle semble vivre en dehors du temps. Sa place royale entourée de superbes maisons à arcades aurait inspiré les plans de la place des Vosges à Paris. Les environs de la cité réservent d’agréables surprises, qu’il s’agisse de l’insolite chapelle Notre-Dame-des-Cyclistes ou des domaines de production du célèbre armagnac, une eau-de-vie obtenue à partir de la distillation du vin blanc (voir l’encadré ).

Mis à jour le : 27 septembre 2016

Articles récents

Paramètres des cookies