Slovénie

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Slovénie
  4. Sports et activités

Slovénie : Sports et activités

Quoi faire en Slovénie ?

La Slovénie est dotée d’un cadre naturel superbe (montagnes, lacs, rivières…) qui se prête particulièrement bien aux sports de plein air. Parmi les activités classiques : randonnée, VTT et ski. Pour les plus téméraires : rafting, canyoning, équitation et spéléologie.

Le top...

Randonnée et escalade
Parc national du Triglav
Ce parc national, le seul du pays, est le centre incontesté de la randonnée et de l’escalade, avec des itinéraires pour tous les niveaux.
Ski
Kranjska Gora
La station de ski la plus populaire de Slovénie, facilement accessible depuis l’Europe de l’Ouest et du Nord, convient principalement aux skieurs débutants et intermédiaires.
Vélo
Lac de Bohinj
Les villages au nord du lac se prêtent à merveille aux balades à vélo tranquilles. Les cyclistes en quête d’adrénaline gagneront plutôt les reliefs voisins.
Kayak et rafting
Bovec La Soča, fleuve vert écumeux au cours rapide, semble faite pour le rafting, offrant une expérience grisante pour le corps et les sens.
Spéléologie
Grottes de Škocjan
Pour nombre de visiteurs, la vue de ces immenses grottes est le point d’orgue de leur séjour.

Alpinisme et escalade

L’alpinisme est une passion nationale, et les Slovènes se doivent de gagner au moins une fois dans leur vie le plus haut sommet du pays, le mont Triglav (2 864 m), dans le parc national. Cette ascension relativement exigeante peut se faire en indépendant, mais mieux vaut prendre un guide. Nombre de montagnes moins hautes et plus accessibles, comme le Viševnik (2 050 m), près de Bled, offrent d’aussi beaux panoramas. Renseignez-vous dans les agences de Bled et du lac de Bohinj.

Varappe

Parmi les principales zones d’alpinisme en Slovénie, citons la magnifique face nord du mont Triglav – où les itinéraires vont du classique “itinéraire slovène” (Slovenski Pot ; grade II/III ; 750 m) au plus récent “visage de sphinx” (Obraz Sfinge ; grade IX+/X- ; 140 m) – ou l’éperon nord de Prisank, qui domine le col du Vršič.

La côte est une autre région intéressante pour les varappeurs, avec quatre principaux rochers d’escalade près du village d’Osp, au nord-est de Koper, de niveaux intermédiaire à difficile.

L’escalade (športno plezanje) est aussi très appréciée en Slovénie. La nouvelle édition de Slovenia Climbing guide (Sidarta, non traduit) couvre 92 rochers, avec de bons topos et des descriptions.

Canoë-kayak, rafting et canyoning

La Soča est un fleuve particulièrement propice à la pratique du rafting. Bovec est le principal centre pour en profiter, que ce soit pour le canoë-kayak ou pour le rafting. Le Soča est aussi la destination où s’essayer au canyoning. Sport récent qui ne cesse de gagner en importance, il consiste à descendre des gorges en franchissant tous les obstacles naturels qu’elles comportent. Les agences du lac de Bled organisent des excursion à la journée.

Parmi les autres rivières propices au rafting, citons la Krka, la Kolpa au sud de la Slovénie, la Save à Bohinj, la Savinja à Logarska Dolina et la Drave, près de Dravograd, au nord-est du pays.

Équitation

La Slovénie est une terre de cavaliers. L’une des races équines les plus célèbres au monde, le lipizzan de l’École espagnole de Vienne, en Autriche, fut d’abord développée dans le haras de Lipica, qui reste aujourd’hui un paradis pour les cavaliers expérimentés désireux d’améliorer leur technique. Pour une simple journée d’excursion à cheval, adressez-vous au Mrcina Ranč, à Studor, près du lac de Bohinj, qui organise diverses promenades guidées, dont plusieurs adaptées aux enfants.

Observation de la faune

La Slovénie est l’une des meilleures destinations d’Europe centrale pour l’observation des oiseaux. On y a recensé quelque 376 espèces, dont 219 nichent ici. Les marais de Ljubljana, au sud de la capitale, le lac de Cerknica, au sud du pays, et les marais salants de Sečovlje sur la côte près de Portorož sont réputés pour les oiseaux aquatiques et les échassiers, tout comme la Drave et ses retenues au nord-est.

La région du Karst vert, dans le sudouest de la Slovénie, en particulier la vallée de Lož, se prête à l’observation des ours bruns. Plusieurs tour-opérateurs vous emmènent les voir dans leur habitat naturel d’avril à septembre. Pour la plupart des circuits, on gagne la forêt en voiture, puis on marche quelques minutes jusqu’à un poste d’observation. Avec de la chance, vous apercevrez aussi des lynx et des loups.

Pêche

Les torrents des montagnes slovènes regorgent d’ombres et de truites fario ou arc-en-ciel. Les lacs et les rivières plus calmes abritent quant à eux brochets, perches, carpes, chevesnes… Les meilleurs cours d’eau pour la pêche à la ligne sont la Soča, la Krka, la Kolpa, la Sava Bohinjka, près de Bohinj, et l’Unica, au sud de la Slovénie. La pêche n’est pas un loisir bon marché en Slovénie : un permis pour les rivières les plus populaires coûte de 60 à 150 € pour 2 ou 3 jours.

Les permis de pêche avec remise à l’eau sont moins chers. Il est possible d’acheter des permis de courte durée auprès des offices du tourisme locaux. La saison court de mars ou avril jusqu’en novembre.

Randonnée

La randonnée est l’un des principaux passe-temps nationaux. Le pays est doté d’un réseau de plus de 9 000 km de pistes balisées. La plupart des sentiers sont signalés par un cercle rouge avec un centre blanc et des panneaux donnent en chemin des indications de distance et de durée. La plupart des offices du tourisme régionaux et des librairies proposent un bon choix de cartes de randonnée.

Parmi les régions les plus appréciées pour cette activité, on trouve les Alpes Juliennes et les Alpes Kamniques au nord-ouest, ainsi que le massif du Pohorje au nord-est. Cependant, on peut arpenter de magnifiques sentiers de randonnée dans toutes les régions de Slovénie. Certains d’entre eux, et pas les moins beaux, vous inviteront à vous adonner à une activité moins sportive : la dégustation de vins.

Beaucoup de pistes sont également accessibles à vélo, à l’exception notable de celles du parc national du Triglav.

Grandes randonnées

Sentier alpin slovène Ce sentier s’étire sur 500 km entre Maribor et Ankaran, sur la côte, via le massif du Pohorje, les Alpes kamniques, les Alpes Juliennes et les collines autour de Cerkno et Idrija. Ouvert en 1953, il fut le premier de ce type en Europe.
Sentier de la Paix (Pot Miru). Cet itinéraire de 320 km relie les musées en plein air et les principaux vestiges et mémoriaux du front de l’Isonzo de la région de la haute Soča.
Sentier préalpin Ce sentier long de 470 km couvre la région des collines (de Cerkno et Idrija à Posavje via le Karst) et s’adresse à des randonneurs moins ambitieux, mais non moins enthousiastes.
Route des vins Jeruzalem-Ljutomer Une superbe vinska cesta (route des vins) dans l’est du pays, qui s’étend vers le nord sur 18 km entre Ormož et Ljutomer, via le beau village perché de Jeruzalem. Il y a de nombreuses caves à vins sur le trajet, qui se fait aussi bien à pied qu’à vélo.
Sentier de montagne d’Haloze Il part à proximité de Štatenberg et sillonne sur 12 km les agréables paysages de la région viticole des collines d’Haloze.

Sentiers européens de grande randonnée

Sentier européen E6 Long de 350 km, il va de la mer Baltique à l’Adriatique. Le sentier entre en Slovénie à Radlje ob Dravi, au nord-est du pays. Il continue jusqu’au sud de Snežnik, au sud de la Slovénie. Comptez 20 jours de bout en bout.
Sentier européen E7 Long de 600 km, il relie l’Atlantique à la mer Noire. Le sentier passe à l’ouest de la Slovénie, au niveau de Robič, et longe la vallée de la Soča. Il continue ensuite à travers la partie sud du pays, en allant vers l’est, en direction de Bistrica ob Sotli, avant d’entrer en Croatie. Comptez trente jours de marche d’un bout à l’autre.
Via Alpina La Slovénie s’est associée à l’Autriche, à l’Allemagne, au Liechtenstein, à la Suisse, l’Italie, la France et à Monaco pour développer ce réseau de cinq itinéraires de randonnée pédestre couvrant les Alpes, de Trieste à Monaco. Deux de ces itinéraires passent en Slovénie : le rouge (14 étapes en Slovénie, 220 km) et le violet (10 étapes en Slovénie, 120 km).
Alpe-Adria Trail Ce sentier de 700 km traverse l’Autriche, l’Italie et la Slovénie. Les 145 km de la partie slovène s’étirent entre le col de Jepca à la frontière autrichienne et Milje, au-dessus de Trieste.

Ski

En Slovénie, on skie autant qu’on marche, au point que certains Slovènes sont convaincus que c’est chez eux que le ski a été inventé. Aujourd’hui, on estime que 300 000 Slovènes (soit 15% de la population) skient régulièrement. Et tout le pays semble se donner rendez-vous sur les pistes à la haute saison. Il ne tient qu’à vous de les rejoindre dans la trentaine de stations recensées par l’office du tourisme de Slovénie. La plupart des stations slovènes sont petites et d’un niveau facile, comparées à celles que l’on trouve en France, en Suisse et en Italie, mais les prix y sont généralement moins élevés et elles sont plus accessibles. 

Pour plus d’informations, notamment sur la météo et les prévisions d’enneigement, consultez le site Web Ski Resort Info ou le téléphone des neiges (Snežni Telefon ; 01-620 36 14).

Alpes Juliennes

  • Kranjska Gora (altitude 800 à 1 215 m) dispose de 20 km de pistes, qui s’adressent avant tout aux débutants et aux niveaux intermédiaires. Mais pour les visiteurs étrangers, c’est sans doute la station la plus célèbre et la plus prisée de Slovénie, en raison de son accessibilité depuis l’Autriche et l’Italie.
  • Vogel (altitude 570 à 1 800 m) compte 22 km de pistes qui surplombent le lac de Bohinj. La neige est toujours bonne, et la vue sur le mont Triglav est exceptionnelle.

Est de la Slovénie

  • Krvavec (de 1 450 à 1 970 m), dans les collines au nord-est de Kranj, est l’une des stations les mieux équipées du pays, avec 30 km de pistes et 40 km de sentier. Vous y trouverez plusieurs écoles de ski (alpin et télémark) et de snowboard, des boutiques de location de matériel, un magasin de ski et plusieurs bons bars et restaurants. La station n’étant qu’à 1 heure de route de Ljubljana, mieux vaut l’éviter le week-end.
  • Pohorje de Maribor (altitude 330 à 1 350 m). La plus grande piste de ski alpin de Slovénie, dans le massif du Pohorje, avec 42 km de pistes de descente et 27 km de pistes de ski de fond accessibles aux skieurs de tous niveaux. Vous y trouverez une école de ski et de snowboard, un magasin de location de matériel et des pistes éclairées pour skier de nuit. C’est aussi un bon point de départ pour visiter à ski les collines boisées du Pohorje.

Spéléologie

On ne s’étonnera pas que le pays qui a donné au monde le mot “karst” soit percé de grottes (on en a recensé et décrit près de 7 500). Les meilleurs sites de spéléologie se trouvent dans le Karst, autour de Postojna, et dans les Alpes Juliennes. Une vingtaine de grottes sont accessibles aux visiteurs. Les grottes de Škocjan, Postojna  et quelques autres peuvent être admirées lors de simples visites guidées, mais certaines requièrent plus d’investissement et de préparatifs. Dans la grotte de Križna, on vous propose une balade en bateau. C’est la seule grotte touristique du pays sans éclairage électrique ; des lampes (et des bottes) sont fournies. Les enfants adorent.

Vélo et VTT

La Slovénie est une excellente destination de cyclotourisme, tant sur route que hors route. Ljubljana est une grande ville appréciée des cyclistes avec de nombreuses pistes cyclables, des habitants qui pratiquent activement le vélo, plusieurs agences de location et un système de vélos en libre-service similaire à ceux que l’on trouve dans les grandes villes européennes, Bicike(lj). Cyclistes occasionnels comme chevronnés trouvent leur bonheur à travers le pays. Certaines stations de ski rouvrent en été et deviennent des parcs de descente à VTT.

Grandes régions de cyclotourisme

On trouve de bons itinéraires dans tout le pays. Les fans de VTT et de cross apprécient les Alpes Juliennes et la vallée de la Soča, en particulier les régions de Bovec, du lac de Bohinj et de Kranjska Gora. Courant sur 13 km, le sentier de la Radovna, qui part au nord-ouest de Bled, est le seul itinéraire dédié aux vélos menant au centre du parc national. 3glav Adventures organise des circuits et loue des vélos électriques, qui font des montées escarpées un jeu d’enfant. Les experts des offices du tourisme du lac de Bohinj et de Kranjska Gora proposent des circuits et des cartes qui indiquent les itinéraires de la région, des plus faciles aux plus fous. Au Bike Park Kranjska Gora, les vététistes intrépides gagnent en télésiège le sommet de collines escarpées, d’où ils s’élancent à une vitesse vertigineuse. Les amateurs d’adrénaline pourront aussi essayer Logarska Dolina et la vallée de la Haute Savinja à l’est de la Slovénie. Achetez pour cela l’Upper Savinja Valley Cycling Map (3 €). Pour des promenades plus tranquilles et pittoresques, direction la vallée de la Krka, en Basse-Carniole. Les nombreuses routes des vins de Slovénie se prêtent aussi au cyclotourisme.

Mis à jour le : 20 juillet 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Slovénie

Paramètres des cookies