Hongrie : Culture

Langue

Le hongrois, qui appartient à la famille finno-ougrienne, est l'une des langues les plus difficiles à apprendre. Mais à moins de parler quelques mots d'allemand, c'est le seul moyen de se faire comprendre dans les régions les plus reculées du pays. En dehors de Budapest, rares sont les Hongrois, même jeunes, qui connaissent un tant soit peu l'anglais.
Quelques expressions utiles :
Bonjour : Jó napot
Au revoir : Viszontlátásra
S'il vous plaît : Kérem
Merci : Köszönöm
Oui/Non : Igen/Nem
Entrée/Sortie : Bejárat/Kijárat
Je suis désolé : Sajnálom
Je ne comprends pas : Nem értem
Comment aller à... ? : Hogy jutok... ?
Pouvez-vous me montrer (sur la carte) ? : Meg tudná nekem mutatni (a térképen) ?
Est-ce près/loin ? : Kôzel/messze van ?
(Allez) tout droit : (Menyen) egyenesen elõre
(Tournez) à gauche/à droite : (Forduljon) balra/jobbra
Office de renseignement touristique : idegenforgalmi iroda
Hôtel : szállodát
Avez-vous une chambre ? : Van szabad szobájuk ?
Combien ça coûte ? : Mennyibe kerül ?
Le menu / L'addition, s'il vous plait : Az étlapot / A számlât, kérem

Nourriture

La cuisine hongroise a reçu de multiples influences. On doit sans doute aux Turcs l'épice la plus courante en Hongrie, le paprika, dont les nombreuses variétés sont mélangées à de la crème ou au rántas, roux épais à base de lard de porc et de farine. Le pays compte de nombreuses spécialités, parmi lesquelles le pörkölt (un ragoût, que tout le monde appelle "goulash" à l'étranger) ; le gulyás (soupe au bœuf) et le halászlé (soupe de poisson épicée au paprika). Vous pourrez également réveiller vos papilles en goûtant aux jokai bableves (soupe aux haricots), hideg gyumolcsleves (soupe de fruits froids aux cerises aigres) et aux délicieuses palacsinta (crêpes fourrées). La bière est savoureuse et le cognac (pálinka) très fort. Mais la Hongrie est surtout réputée pour son vin, notamment pour son célèbre Tokay, cultivé depuis des siècles dans le nord-est du pays, et produit à partir de vendanges très tardives.

Religion

Les Hongrois sont plutôt sceptiques en matière de foi (d'où, disent certains, leur haut niveau en sciences et en mathématiques). Ceux qui revendiquent une appartenance religieuse sont le plus souvent catholiques romains, calvinistes ou luthériens. Cependant, il existe aussi un petit nombre de chrétiens grecs et orthodoxes dans le pays et une communauté juive florissante à Budapest.

Arts

Les influences romane, gothique, baroque et Art nouveau se retrouvent dans l'art et l'architecture hongrois. Les traditions artisanales comptent parmi les plus raffinées d'Europe, en particulier les broderies, les poteries, les peintures murales ou sur plafond et les objets sculptés en bois ou en os. L'apport du pays en matière de musique est également très riche : depuis les rhapsodies de Franz Liszt et les opéras de Ferenc Erkel jusqu'au folklore et à la musique tsigane. La littérature porte la marque des grands événements de l'histoire de la nation qui ont donné naissance à des odes fanfaronnes, à d'émouvants poèmes sur l'indépendance, à des récits d'un réalisme cru et à de véhémentes polémiques. Le football est, de loin, le sport de spectacle favori. Les échecs sont également populaires.

Mis à jour le : 16 mai 2013
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable à Budapest

Paramètres des cookies