Groenland

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Groenland
  4. Les incontournables

Groenland : Les incontournables

Les fjords du sud

D’incroyablement grandes flèches de granit s’élèvent des fjords les plus au sud du Groenland, telles les dents d’un crocodile interplanétaire. Les grimpeurs classent les parois rocheuses des sommets de l’Uiluit Qaaqa (Ketil), de l’Ulamertorsuaq (Uli) et de La Baronne parmi les plus difficiles du monde.
Les moins sportifs pourront pénétrer dans la gueule du crocodile en montant à bord d’une croisière sur l’un des fjords.

Ilulissat Kangerlua

La plus grande attraction touristique de tout le Groenland est le fjord glacé d’Ilulissat (Ilulissat Kangerlua), une baie couverte d’icebergs alimentée par le glacier de Sermeq Kujalleq, qui mesure 5 km de largeur et 1 100 m d’épaisseur. Le glacier, le plus prolifique du monde en dehors de l’Antarctique, se déplace d’en moyenne 25 m par jour.

Greenland National Museum

Le Greenland National Museum, spacieux et bien présenté, est installé dans un entrepôt agrandi datant de 1936. Parmi ses meilleures expositions figurent une section intéressante sur les changements sociaux dans les années 1950 et une salle sur la géologie qui souligne le fait que les plus anciennes roches du monde (3,8 milliards d’années) proviennent de la région de Nuuk. Cependant, ne manquez pas la salle où les momies de trois femmes du XVe siècle et celle d’un enfant de six mois sont exposées, toutes fixant aveuglément depuis leur vitrine faiblement éclairée. Leurs vêtements en fourrure et leurs kammik (bottes traditionnelles) sont minutieusement cousus et brodés, mais la cause de leur mort reste incertaine. Ces momies, trouvées à Qilakitsoq, près d’Uummannaq, ont fait la couverture du National Geographic et offrent un spectacle étrangement inoubliable.

Paamiut Museum

Cinq bâtiments historiques en pierre et en bois autour d’un ancien puits entouré de gazon forment le Paamiut Museum. La résidence de l’ancien gouverneur, qui date de 1839, abrite la principale salle d’exposition du musée et l’office du tourisme. L’ancien comptoir comporte des portes goudronnées, une tonnellerie et une collection géologique à l’étage. Au rez-de-chaussée, les expositions sur la pêche à la baleine présentent notamment une combinaison de plongée en peau de phoque très rare, une reproduction de l’originale vendue en 1913 et désormais à Saint-Pétersbourg. D’autres bâtiments, comme la chèvrerie datant de 1878, n’abritent pas d’exposition, mais la maison des menuisiers possède toujours la petite cloche qui servait à annoncer quand il y avait du travail. L’ancien bureau de poste est utilisé par les Alcooliques Anonymes.

Tele-Museum

Le Tele-Museum, ouvert l’après-midi le week-end, vaut la peine d’être visité. Il retrace le rôle du Groenland dans le développement des communications transatlantiques et expose des curiosités mécaniques telles qu’un commutateur téléphonique de 1900 qui, bien qu’archaïque au Danemark à l’époque, fut envoyé à Nuuk dans les années 1950. Les frises chronologiques, qui replacent l’histoire de la région dans son contexte décennie par décennie, sont très intéressantes. Installé dans le bâtiment de 1925 d’une ancienne station de radio, le musée offre une vue splendide sur la ville depuis son minuscule café. Pour 10 Dkr par personne (et un minimum de huit personnes), vous pouvez organiser une visite privée - renseignez-vous au Qaqortoq Museum.
 

Mis à jour le : 26 octobre 2015

Articles récents

Paramètres des cookies