Grèce continentale : Les Incontournables

A voir en Grèce

 

Une capitale animée

Athènes conjugue subtilement l'Antiquité à la vie contemporaine. Derrière de majestueuses façades ou tout près de monuments anciens, la ville bouillonne et les Athéniens adorent sortir et profiter de cette effervescence. Galeries et clubs présentent les expositions, les spectacles et les manifestations de la scène artistique foisonnante de la ville. Des restaurants tendance et de modestes tavernas servent leurs clients vite et bien, à bon prix. Les cafés, omniprésents et bondés, sont de tous styles, de punk rock à chic. Et la ville regorge de discothèques et de bars où l'on danse jusque tard dans la nuit.
 
 

Les Météores

Impossible d'oublier le premier choc visuel que donnent les splendides Météores – des aiguilles rocheuses s'élançant vers le ciel, coiffées d'une poignée de monastères (certains datant du XIVe siècle). Les échelles de corde qui permettaient jadis aux moines d'atteindre le sommet ont été remplacées par des escaliers taillés dans la roche. De nos jours, ces tours de pierre spectaculaires captivent les amateurs d'escalade du monde entier.
 
 

Amphithéâtres antiques

Assister à une pièce antique ou à un ballet contemporain sur les gradins de marbre de l'odéon d'Hérode Atticus, avec les lumières de l'Acropole en toile de fond, fait partie de ces expériences que l'on n'oublie pas. Non loin de là, dans le Péloponnèse, niché entre des collines plantées de pins, se trouve l'amphithéâtre d'Épidaure (IIIe siècle av. J.-C.) à l'acoustique parfaite. En Épire, le théâtre de Dodone est tout aussi impressionnant mais bien moins visité. Odéon d'Hérode Atticus
 
 

Péninsule du Pélion

Il était une fois une région de Thessalie bénie des dieux… Territoire luxuriant bordé de plages de sable fin et d'une mer turquoise, le Pélion se découvre été comme hiver. On ne peut que s'enamourer de son atmosphère paisible préservée du tourisme de masse et de ses petits villages accessibles par des sentiers pavés, comme celui de Damouhari où a été tournée une partie du film Mamma mia !
 
 

Delphes

Il faut arriver assez tôt pour capter la magie des rayons du soleil inondant le sanctuaire d'Athéna Pronaia à Delphes, le « nombril du monde » antique. Seules trois colonnes subsistent de ce magnifique sanctuaire, mais c'est assez pour que l'imagination s'emballe. La Voie sacrée traverse le site ; elle conduit au sanctuaire d'Apollon, où les prophéties de l'oracle de Delphes envoyaient les armées au combat et faisaient tomber les amants en pâmoison.
 
 

Randonner dans Le Magne

Bien qu'on ne puisse plus vraiment la qualifier de « reculée », la péninsule du Magne baigne dans une atmosphère unique en Grèce. Durant des siècles, les familles en conflit y ont appliqué leurs propres lois, donnant naissance à une culture singulière. Les sentiers et les paysages du Magne font rêver les randonneurs du monde entier. Ce petit coin du Péloponnèse mérite qu'on s'y attarde, avec ses hauts plateaux rocheux et ses oasis luxuriantes, ses petites tavernes de pêcheurs et ses austères maisons-tours fortifiées. Vathia.
 
 

Pâques orthodoxe

Le calendrier grec est truffé de fêtes et de jours fériés, mais Pâques est de loin l'événement le plus important de l'année pour l'Église grecque orthodoxe. Villes et villages sont en liesse : on danse et on organise d'immenses barbecues dans les rues, des feux d'artifices illuminent le ciel et l'ouzo coule à flots. Le Vendredi saint, les festivités s'ouvrent par d'émouvantes processions de catafalques emplis de fleurs et illuminés par des cierges. Le samedi, on casse des œufs teints en rouge en chantant Hristos Anesti (Christ ressuscité).
 
 

L'Acropole

Imaginez-vous la majesté de l'Acropole il y a deux mille cinq cents ans. Le Parthénon, son monument dédié à la déesse Athéna, trônait fièrement sur une petite ville qu'elle dominait de toute sa splendeur. À l'apogée d'Athènes, au Ve siècle avant notre ère, pèlerins et prêtres venaient prier aux temples illustrés ici. La plupart existent encore à divers stades de restauration. Beaucoup étaient peints de couleurs chatoyantes et abondamment ornés de chefs-d'œuvres sculpturaux en ivoire, en or et en pierres semi-précieuses.
Aujourd'hui en entrant sur le site on aperçoit, juché sur la droite, l'un des édifices de l'Acropole les mieux restaurés : le tout petit temple d'Athéna Nikè 1. Suivez la Voie sacrée qui traverse les Propylées et montez jusqu'au Parthénon – icône du monde occidental. Ses majestueuses colonnes 2 soutiennent les plus belles sculptures de l'époque : frontons, métopes et une frise 3. Promenez-vous autour du temple pour admirer la vue spectaculaire sur Athènes et le Pirée en contrebas.
En retournant vers le centre du site, vous ferez la rencontre de jeunes femmes célèbres, les Caryatides 4 de l'Érechthéion. Sur la face nord de ce monument, le temple de Poséidon 5 souvent oublié se dresse dans l'enceinte de l'ingénieux mur de Thémistocle 6. À l'ouest de l'Érechthéion vous découvrirez le don qu'Athéna fit à la ville : un olivier 7.
 
 

Mycènes

La visite de la cité-forteresse de Mycènes, l'une des plus anciennes de la prospère civilisation mycénienne, si bien décrite par Homère, est propice à un passionnant voyage dans le temps. Ses imposants vestiges, notamment la célèbre porte des lions et le tombeau d'Agamemnon, se dressent au sommet d'une colline aride entourée de montagnes. Les fouilles menées sur place ont révélé de riches trésors partiellement exposés au musée du site.
 
 

Mystra

Perchés au cœur des montagnes du Péloponnèse, les vestiges de la ville byzantine de Mystra invitent à la rêverie et à la réflexion sur la fragilité des civilisations. Les ruines des églises et leurs superbes fresques, les bibliothèques et les palais de cette cité fortifiée constituent un témoignage unique sur la richesse artistique et intellectuelle de l'Empire byzantin.
 
 

Cuisine grecque

Pas besoin d'aimer le poulpe ou l'ouzo pour apprécier la cuisine grecque, subtil mariage de produits locaux et d'influences turques et italiennes. Les pâtisseries grecques traditionnelles au miel mettent l'eau à la bouche. Dans les restaurants des petits villages, on se régale de viandes grillées, de poisson tout juste pêché et de légumes fraîchement cueillis. Les chefs contemporains inventent une délicieuse cuisine fusion en accomodant les recettes traditionnelles à de nouvelles saveurs. Sans parler des valeurs sûres : l'huile d'olive pressée sur place, la fameuse feta et le café grec, bien corsé.
 
 

Thessalonique

L'élégante Thessalonique est la ville la plus animée du nord de la Grèce, grâce à ses universités, sa scène culturelle et artistique et sa vie nocturne. L'ambiance y est détendue et il est facile de s'y déplacer à pied. Au crépuscule, la ville s'admire depuis les murailles byzantines de son vieux quartier. La ville haute, Ano Poli, est un enchevêtrement de petites rues colorées aux maisons chaulées remplie de chats nonchalants et d'églises byzantines.
 
 

Hydra

En débarquant sur l'île d'Hydra, vous découvrirez un village aux maisons immaculées, occupant une baie délimitée par un parfait cirque de montagnes. Ici, pas de voitures. Au port, voiliers, caïques et énormes yachts mouillent à quai, sous les yeux des badauds attablés en terrasse des cafés du front de mer. À une heure et demie d'Athènes, Hydra offre un littoral sauvage qui invite à la baignade, de délicieux cappuccinos, une riche histoire marine. Idéal pour une escale chic.
 
 

Olympie

L'ancienne cité d'Olympie, dans le Péloponnèse, a accueilli les premiers Jeux olympiques de l'Histoire. Son grand sanctuaire dédié à Zeus abritait une statue du dieu haute de 12 mètres. C'était l'une des Sept Merveilles du monde. Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, la cité antique compte encore de beaux vestiges. Vous pourrez accéder au stade, où prenaient place pas moins de 45 000 personnes, vous aligner sur les lignes de départ et d'arrivée du 120 m, ou vous asseoir sur le banc des juges.
 
 

Rébétiko

Né dans les communautés grecques de Smyrne et d'Istanbul, ce style musical s'est épanoui au Pirée, après le rapatriement des Grecs d'Asie Mineure. Chant des déracinés, vivant en marge de la société, dans les faubourgs de la capitale grecque, le rébétiko connaît un regain d'intérêt depuis les années 1980. De nombreux groupes se produisent à Athènes. L'occasion de se laisser emporter par ces chansons aux mélopées orientales et au rythme entraînant.
 
 

Villages des Zagoria

Après une impressionnante série de tunnels, l'autoroute Egnatia arrive enfin aux paysages arides de l'Épire. Vous y trouverez, accrochés aux montagnes du Pinde, les villages traditionnels des Zagoria et le canyon le plus profond d'Europe, les gorges de Vikos. Ici, l'air est frais et pur et le panorama éblouissant. On peut explorer la région à pied ou à vélo, ou simplement se détendre au coin du feu dans l'un des nombreux gîtes de montagne.
 
 

Cap Sounion

Certes, vous ne serez pas seul, mais comment oublier les rayons du soleil couchant caressant les ruines du cap Sounion ? C'est à 70 km d'Athènes que les anciens Grecs firent ériger, au Ve siècle av. J.-C., le temple de Poséidon. Aujourd'hui, 16 colonnes doriques d'une blancheur éclatante trônent sur l'éperon rocheux de 65 m qui supporte le site et plonge à pic dans la mer.
 
 

Chalcidique et mont Athos

Au nord de la Grèce, trois « pieds » plongent dans la mer Égée : c'est la péninsule de Chalcidique. La première presqu'île, Kassandra, attire les foules et vibre en été au rythme des discothèques en plein air. La deuxième, Sithonia, aux plages de sable paisibles, est un refuge de campeurs. Quant à la troisième, Agion Oros (la « Montagne sacrée »), elle abrite, sur les hauteurs densément boisées du mont Athos, une communauté monastique qui perpétue le rite byzantin depuis plus de mille ans. Mont Athos.
 

Mis à jour le : 28 mai 2018

Articles récents

Paramètres des cookies