Highlands : Les Incontournables

Le meilleur des Highlands

D’une île à l’autre

Le caractère unique de l’Écosse du nord et de l’ouest doit beaucoup à ses horizons dégagés où des îles pointent hors de l’eau. On dénombre plus de 700 îles au large de l’Écosse, dont près de 100 sont inhabitées. Le billet Island Rover (voyages illimités pendant 15 jours) est un excellent moyen de mettre à profit le réseau de ferries qui les relie les unes aux autres, ainsi qu’au reste du pays. On peut même rejoindre les Hébrides extérieures depuis Arran ou Bute en ne passant que deux fois par le “continent”, à Kintyre et à Oban.

Parcourir le West Highland Way

C’est à pied que l’on apprécie le mieux la grandeur des paysages écossais. Malgré le vent, les midges (petits moustiques) et le crachin, la marche reste un plaisir : sentiers courts ou interminables, chemins côtiers et montagneux, tout invite à se balader et beaucoup de promeneurs rêvent de parcourir les 153 km du West Highland Way qui relie Milngavie, près de Glasgow, à Fort Wil­liam. Cette exigeante randonnée d’une semaine traverse certains des plus beaux paysages du pays et prend fin au pied du Ben Nevis, son plus haut sommet.

Whisky

La boisson nationale – dont le nom vient du gaélique uisge bagh, signifiant ”eau de vie” – est distillée dans ces terres depuis plus de cinq siècles. Plus de 100 distilleries sont encore en activité, produisant des centaines de single malt. Apprendre à distinguer les notes fumées ou tourbées des whiskies d’Islay, des accents de sherry des malts fleuris du Speyside est devenu un passe-temps extrêmement populaire, et de nombreuses distilleries proposent des visites guidées s’achevant sur une dégustation. Goûter les différentes variétés est une parfaite excuse pour découvrir les régions qui les produisent.   

Cuillin Hills

Dans un pays célèbre pour son décor naturel, les Cuillin Hills réalisent l’exploit de faire figure d’apothéose. Entraînement ultime des membres du club alpin de Londres, cette chaîne de pics burinés a aussi inspiré une génération de poètes et de peintres du Romantisme. Si ses sommets rocheux ne sont à la portée que des randonneurs les plus chevronnés, de paisibles sentiers parcourent ses cirques et vallons, d’où l’on peut s’imprégner de la vue et partager le paysage avec les cerfs élaphes et les aigles royaux.

Observation des baleines

L’Écosse est l’une des régions d’Europe les plus propices à l’observation de la vie marine. En haute saison (juillet-août), beaucoup de tour-opérateurs de la côte ouest offrent quasiment l’assurance de voir des baleines de Minke et des marsouins, tandis que le Moray Firth est connu pour abriter une population sédentaire de grands dauphins. Le requin pèlerin fréquente également ces mers : long de 12 m, il s’agit du plus grand poisson des eaux britanniques. Et il n’y a pas que la faune qui mérite que l’on vienne en bateau l’observer, le maelstrom (tourbillon) de Corryvreckan est aussi un incontournable.

Châteaux

Forteresses en pierre dont l’inquiétante silhouette se révèle dans la brume, châteaux majestueux surplombant des bourg historiques, ou luxueux palais érigés sur de vastes domaines par des propriétaires plus soucieux de manifester leur statut que leur pouvoir militaire : les Highlands recèlent tous les types de châteaux, qui témoignent de l’histoire mouvementée de la région. La plupart ont été le théâtre de complots, d’intrigues, d’emprisonnements et de trahisons, et dans beaucoup d’entre eux, un fantôme hante les couloirs. L’Eilean Donan Castle est le plus somptueux de ces joyaux.

Kayak de mer

Avec son littoral tortueux et ses innombrables îles, la côte ouest écossaise est unanimement reconnue comme l’une des plus belles régions du monde pour pratiquer le kayak de mer. Mener propre embarcation vous permet d’explorer les îles, criques et plages les plus retirées, inaccessibles à pied. C’est aussi l’occasion d’approcher des phoques, loutres, dauphins et différents oiseaux marins. Des dizaines de prestataires organisent des circuits en kayak pour débutants, qui vont de quelques heures à une semaine ; dans ce dernier cas, on passe la nuit en camping sur des plages sauvages ou dans de confortables B&B.

Glen Coe

Le plus célèbre des glens d’Écosse marie deux qualités essentielles des Highlands : un panorama extraordinaire et une riche histoire. La beauté de cette vallée aujourd’hui si tranquille ferait presque oublier qu’elle fut la scène d’un massacre sanguinaire, lorsque les soldats du clan Campbell assassinèrent le clan des MacDonald au XVIIe siècle. Certaines des plus jolies balades du glen (comme celle qui conduit à la Lost Valley) suivent les chemins qu’empruntèrent autrefois les membres du clan et leurs femmes pour fuir leurs assaillants, et où nombre d’entre eux périrent dans la neige.

Ceilidhs

Soirée traditionnelle de danse écossaise (céilidh, prononcé “quai-lit”, signifie “réunion” en gaélique) rythmée par les violons, les bodhrans (tambourins) et autres instruments, les ceilidhs ont acquis une dimension touristique, bien que dans les Highlands et les îles mitoyennes se cachent encore des endroits où ces fêtes sont organisées pour les locaux plutôt que pour les visiteurs (qui restent les bienvenus). Si vous ignorez les pas, aucune inquiétude : un hôte mène généralement les danseurs en cadence et personne ne se souciera de vos erreurs pourvu que vous vous amusiez !

Site de Calanais

Peu de sites en Écosse exhalent autant de mystère et de romance que les monuments préhistoriques qui jalonnent les terres des Orcades et des Hébrides extérieures. Vieux de 5 000 ans, le site de Calanais (ou Callanish), sur l’île de Lewis, présente un cercle mégalithique emblématique constitué de dalles de gneiss érodées, contemporaines des pyramides d’Égypte, qui entourent, comme en adoration, un monolithe central. Assister au lever du soleil sur ces pierres, avant l’arrivée de la foule, réserve la sensation d’un authentique retour dans le passé.

Divine Iona

La légende raconte que lorsque saint Colomba quitta l’Irlande en 563 pour fonder un avant-poste missionnaire sur la côte occidentale de l’Écosse, il navigua jusqu’à trouver un endroit d’où il ne pourrait plus distinguer son pays natal en se tournant vers le sud. Cet endroit, c’était le petit bijou d’Iona – l’île la plus sacrée du pays, mais aussi l’une des plus belles avec ses pâturages verdoyants cernés de granite rose et ses plages de sable blanc aux eaux turquoise peu profondes. La communauté d’Iona honore encore la vocation spirituelle de l’île dans une abbaye érigée sur le site de la première chapelle de saint Colomba.

Road to the Isles

Immortalisée par des contes et chansons, la Road to the Isles est la route qui rattache Fort William à Mallaig – porte d’accès à l’île de Skye, aux îles Small et jusqu’aux Hébrides extérieures. Ancrée dans l’histoire jacobite – Bonnie Prince Charlie (Charles Édouart Stuart) la parcoura plusieurs fois vers 1745. Son tracé (suivi par une route et un chemin de fer) traverse les plus beaux paysages de l’Écosse et jouit d’une vue sur des plages immaculées et des eaux émeraude d’où surgissent à l’horizon, tels des aiguilles, les sommets d’Eigg, de Rum et de Skye.

L’ascension du Ben Nevis

Avec plus de 100 000 personnes par an qui s’attaquent au chemin accédant à son sommet, l’attrait pour le toit du Royaume-Uni ne se dément pas, même si tous n’y parviennent pas. Cela dit, le plus haut des munros (sommet) reste à la portée de toute personne en bonne condition physique – le tout étant de traiter le Ben Nevis avec l’égard qu’il mérite. Et si le climat le permet, le magnifique panorama qui vous attend là-haut récompensera largement vos efforts. Les marcheurs les plus motivés pourront s’échauffer en commençant par les 153 km du West Highland Way.

L’avifaune du Shetland

La faible densité et les grandes étendues sauvages d’Écosse en font un sanctuaire rêvé pour toutes sortes d’animaux. Si les ornithologues seront comblés dans l’ensemble du pays, les îles Shetland, véritables villes d’oiseaux, sont au premier rang pour le spectacle. De leur arrivée sur les falaises à la fin du printemps à la tapageuse recherche de nourriture qui les occupe en plein été, les énormes colonies de fous de Bassan, de guillemots, de macareux et de rissas d’Hermaness, de Noss et de Sumburgh Head constituent l’un des rassemblements d’oiseaux les plus impressionnants du Royaume-Uni.

Old Man of Hoy

Du Mull of Kintyre à Duncansby Head, la mer, patiente orfèvre, a taillé dans le littoral écossais une profusion d’éperons rocheux, de grottes et d’arches naturelles. Beaucoup de ces stacks (cheminées) sont surnommées “old man” (vieil homme), mais aucune n’arrive à la cheville de la plus majestueuses d’entre elles. Du haut de ses 137 mètres (un tiers plus haut que Big Ben !), l’Old Man of Hoy est le deuxième plus haut stack de Grande-Bretagne, derrière celui de St Kilda. Montez-y à pied depuis Rackwick Bay pour l’admirer dans toute sa splendeur et observer, avec un peu de chance, des grimpeurs aux prises avec sa paroi abrupte.

Les Cairngorms

17 À 1 220 mètres de haut, le plateau des Cairngorms forme un petit coin de toundra alpine, dépouillé et jonché de rochers parmi lesquels batifolent lagopèdes alpins, bruants des neiges, cerfs alpins et rennes. Ces montagnes de granit à l’austère beauté constituent un terrain de jeu idéal pour les amateurs de nature. En été, on vient ici suivre à pied ou à VTT les sentiers qui sinuent parmi les forêts de conifères calédoniennes, tandis qu’en hiver ses sommets enneigés attirent skieurs, surfeurs et alpinistes en tout genre.

Plages des Harris du sud

L’Écosse ne sera jamais l’endroit idéal où l’on passe ses vacances à faire des châteaux de sable, mais les Highlands s’enorgueillissent quand même de quelques plages sublimes. Les longues étendues de sable d’un blanc éblouissant qui bordent la côte occidentale des Harris dans les Hébrides extérieures comptent parmi les plus belles d’Europe. La vue des dunes tapissées d’herbe qui se parent du rose et du jaune des fleurs sauvages, des eaux cristallines déclinant toutes les teintes possibles du turquoise à l’émeraude, et des couchers du soleil qui embrasent l’horizon vous coupera le souffle.

Mis à jour le : 17 mars 2015

Articles récents