Tibet

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Tibet
  4. Ü དབུས་

Ü དབུས་

Pourquoi y aller

L’Ü, au cœur de la province autonome, rassemble presque tous les paysages caractéristiques du plateau tibétain : dunes de sable, cours d’eau sinueux, hauts sommets et forêts de genévriers. Entourant Lhassa, l’Ü est la première région à donner à la plupart des visiteurs un avant-goût du Tibet rural. Les itinéraires de belles balades y sont nombreux, de la randonnée d’une journée aux kora (chemins de pèlerinage) de monastères, en passant par les treks sur 2 jours ou plus.
L’Ü, centre traditionnel du pouvoir, abrite de ce fait les édifices et les monastères les plus anciens du Tibet. La visite de sites incontournables comme Samye ne doit pas occulter la découverte de coins plus reculés, à l’exemple des vallées de la Drak et de l’Ön, ou de monastères méconnus comme ceux de Dranang et de Gongkar Chöde. Dénichez ces joyaux cachés, et vous aurez l’impression que le Tibet vous appartient.

À ne pas manquer

  1. La splendide traversée du Yarlung Tsangpo pour rejoindre le monastère de Samye (p. 112), le tout premier construit au Tibet
  2. La vallée du Yarlung, berceau de la civilisation tibétaine, avec une visite à Yumbulagang (p. 121), au très ancien monastère de Trandruk (p. 121) et aux vestiges de Rechung-puk (p. 123)
  3. Un circuit très physique dans les grottes sacrées de Drak Yangdzong (p. 111), lieu de pèlerinage nécessitant une expédition sur 2 jours
  4. Les salles de prière rénovées, le kora embaumant le genévrier et la retraite de
  5. méditation de Tsongkhapa au monastère de Reting (p. 101), puis la superbe balade jusqu’au couvent de Samtenling (p. 102)
Mis à jour le : 16 décembre 2016
Paramètres des cookies