Tibet

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Tibet
  4. Tibet oriental (Kham) ཁམས་

Tibet oriental (Kham) ཁམས་

Pourquoi y aller

Le Kham montre une facette du Tibet que vous n’auriez jamais imaginée : une contrée de rivières tumultueuses et de gorges encaissées, d’immenses forêts de pins et de prairies remplies d’azalées. Ici, le plateau tibétain commence à descendre vers le bassin subtropical du Sichuan, et les paysages représentent ces extrêmes : vous pouvez franchir un col de haute montagne saupoudré de neige et, quelques heures plus tard, glisser sur une route boueuse dans une forêt pluviale. De plus, vous serez sans doute le seul étranger à l’horizon, ce qui fournit de belles occasions de rencontres avec des moines au franc-parler et des nomades rebelles.
Si la majeure partie du Tibet oriental est actuellement interdite, le territoire traditionnel du Kongpo, berceau de la civilisation tibétaine, reste accessible. Cette contrée luxuriante, évocatrice d’un décor de conte de fées, se distingue par l’architecture, les vêtements, la cuisine, les croyances (la région compte de nombreux fidèles de la religion Bön) et de curieuses légendes sur de grands personnages de l’histoire tibétaine.

À ne pas manquer

  1. Un séjour chez une famille tibétaine dans le charmant village de Tashigang (p. 200)
  2. La dévotion des pèlerins sur le kora du Bönri (p. 198)
  3. Le Draksum-tso (p. 195) et son île-monastère, centre important de pèlerinage
  4. Le Bakha Gompa (p. 201), un monastère construit sur la tombe de l’enfant de la princesse Wencheng
  5. Les panoramas à perte de vue sur des rivières tumultueuses et des montagnes boisées, comme le parc des Cyprès (p. 201)
Mis à jour le : 16 décembre 2016
Paramètres des cookies