Pakistan : Culture

Coutumes

Les Pakistanais sont réputés pour leur accueil chaleureux envers les étrangers, pourvu que ces derniers respectent leurs us et coutumes. Le port de vêtements propres, longs et amples afin de dissimuler les formes, est de rigueur pour les femmes comme pour les hommes : une solution simple consiste à acheter sur place un shalwaz kameez, combinaison traditionnelle et unisexe d'une tunique et d'un pantalon. Si les femmes doivent se couvrir la tête d'un foulard - conseillé en général, et impératif dans les édifices religieux -, les hommes doivent faire de même dans les gurdwaras - les temples sikhs. Le reste est commun aux pays musulmans : on enlève ses chaussures de la main gauche à l'entrée des mosquées et des habitations privées ; on ne mange qu'avec la main droite ; on n'enjambe ni ne croise jamais une partie du corps d'une autre personne, etc. En cas de doute sur l'attitude à adopter, ayez le réflexe d'observer et de demander : cette simple attention attirera toujours la bienveillance, et peut déboucher sur une invitation à prendre le thé, dont la consommation est un véritable culte qu'il serait dommage de ne pas découvrir. Si l'on vous convie à dîner, les hommes seront cantonnés à certaines parties de la maison, tandis que les voyageuses auront accès au cœur du foyer : une occasion rare de découvrir l'intimité des femmes et des enfants dans leur vie quotidienne.

Langue

Pays mosaïque de 153 millions d'habitants, le Pakistan compte une soixantaine de langues : parmi celles parlées par plus d'un million de personnes, le panjabi domine (28,1 % - 30 millions de locuteurs), mais c'est pourtant l'ourdou (7,5 % - 10,7 millions) qui est la langue d'usage, et l'une des trois langues officielles avec l'anglais, toujours prisé par les élites. A ces dernières, il faut ajouter le sindhi (11,9 % - 16,5 millions) qui doit ce privilège à la présence de Zulficar Ali Bhutto - sindhi lui-même - au poste de chef du gouvernement fédéral lors de l'adoption de la constitution de 1973, qui statue notamment sur le cadre linguistique national. Les autres langues régionales ne jouissent pas de cette reconnaissance, même si elles sont dans leurs provinces respectives largement dominantes : il y a ainsi le baloutchi, le pachtou et le brahui au Baluchistan; le panjabi et le saraiki au Penjab, le sindhi au Sind ; enfin à la frontière du Nord-Ouest, on parle majoritairement le baloutchi et le pachtou.

Nourriture

La cuisine pakistanaise est très proche de celle de l'Inde mais est également fortement influencée par celle du Moyen-Orient. Les repas font donc la part belle aux galettes cuites au four ou frites (roti, chapattis, puri, halwa et nan), aux currys de viande, aux plats de lentilles (dhal), d'épinards épicés, de choux, de pois et de riz. Les samosas et les tikkas (bœuf, mouton ou poulet grillé et épicé) constituent de savoureux encas et les nombreux desserts raviront les becs sucrés. A ce titre, mentionnons notamment le barfi, petit gâteau de lait aromatisé à différents parfums. Bien que l'Islam interdise la consommation d'alcool, le Pakistan produit quelques boissons alcoolisées qui peuvent être consommées dans certains bars et hôtels de catégorie supérieure expressément désignés.

Religion

Les Pakistanais sont dans leur quasi-totalité musulmans et l'Islam est la religion officielle de l'État. Les Chrétiens forment la minorité religieuse la plus importante, suivis par les Hindous et les Parsees, descendants des Perses Zoroastriens. Il est à noter que le code vestimentaire est très strict et qu'il est donc recommandé aux visiteurs d'investir dans un shalwar qamiz, sorte de longue tunique ample, portée aussi bien par les hommes que par les femmes.

Arts

Le Pakistan garde d'importants vestiges de son histoire : monuments bouddhistes, temples hindous, palais islamiques, tombes et demeures anglo-mogholes (certaines dans un tel état d'abandon que l'impression de leur grandeur passée n'en est que renforcée). La sculpture est dominée par les frises gréco-bouddhiques, et l'artisanat par la céramique, l'orfèvrerie, les soieries et la gravure sur bois et sur métal.
Au chapitre des curiosités, citons les innombrables bus et camions décorés qui rivalisent de miroirs, peintures multicolores, chromes, ampoules électriques. la surcharge est de mise ! Les danses traditionnelles sont énergiques et vigoureuses et la musique principalement classique, traditionnelle ou religieuse. La littérature, quant à elle, mêle essentiellement poésie et religion. Le cricket est le sport le plus apprécié dans le pays et les joueurs nationaux accèdent rapidement au statut de héros.

Vizeat

Articles récents

Guide de voyage

Un compagnon au format poche qui propose plus de 2500 mots et phrases utiles au voyageur pour engager la conversation et…