Myanmar

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Myanmar
  4. Environnement

Myanmar : Environnement

Géographie

Le pays couvre une superficie de 678 500 km2, soit un peu plus que la France, et partage ses 5 876 km de frontières avec – d’ouest en est – le Bangladesh, l’Inde, la Chine (avec le Tibet), le Laos et la Thaïlande. Il compte également 1 930 km de côtes débouchant sur le golfe du Bengale et la mer d’Andaman. Du point de vue géographique, le sud du pays ressemble à la Malaisie, tandis que le nord rappelle l’Inde ou la Chine. Les deux zones se confondent dans le centre, qui offre un écosystème unique.
Véritable coeur historique du pays, cette région centrale prend la forme d’une grande plaine sans relief, que l’on dit “sèche” du fait de sa pluviosité réduite, mais qui est pourtant ponctuée de rizières et ceinturée de collines et de montagnes. Les pics déchiquetés des monts Kachin ouvrent la voie vers l’Himalaya au nord ; le Hkakabo Razi (5 889 m), à la frontière tibétaine, est le plus haut sommet d’Asie du Sud-Est ; et le mont Victoria (Nat Ma Taung), à l’ouest de Bagan (Pagan) dans l’État chin, culmine à 3 053 m. La zone s’étendant au sud-ouest de Yangon (Rangoon) consiste en un vaste delta.

Trois fleuves et rivières, alimentés par les pluies de mousson et les neiges de l’Himalaya népalais et indien, traversent le pays du nord au sud. L’Ayeyarwady (Irrawaddy), long de plus de 2 000 km, arrose la majeure partie des rizières et compte parmi les plus importants cours d’eau navigables d’Asie. Il relie le bas Myanmar (autour de Yangon) au haut Myanmar (environs de Mandalay). Au nord de Mandalay, la rivière Chindwin prend sa source dans la vallée de Hukawng (État kachin). Longue de 1 368 km, elle s’écoule du nord vers les collines, et converge avec l’Ayeyarwady entre Mandalay et Bagan (Pagan). Prenant sa source sur le plateau du Tibet, le fleuve Thanlwin (Salween) franchit l’est du pays, de la Chine au golfe de Mottama, près de Mawlamyine (Mawlamyaing). Enfin, le Mékong délimite la courte portion de frontière avec le Laos.

Faune et flore

Le Myanmar compte 25 000 espèces de plantes à fleurs et abrite 75% des réserves mondiales de teck.

La faune du Myanmar recèle entre autres : près d'un millier d'espèces d'oiseaux résidents ou migrateurs, grands félins, mangoustes crabières, ours de l'Himalaya, ours noirs d'Asie, gaurs (buffles de l'Inde), banteng (bovidés sauvages), capricornes, muntjac (cerfs aboyeurs), chevrotains, pangolins, macaques, dugongs. Le panda rouge, très rare, vit encore dans les forêts de l'État kachin, au-dessus de 2 000 m. Les forêts primaires abritent pour leur part 2 000 tigres, soit 4 fois plus qu'en Thaïlande, tandis que 6 000 éléphants d'Asie (sur les 10 000 que compte le pays) sont domestiqués pour l'agriculture ou l'exploitation du bois. Quant à la faune herpétologique, elle compte 4 espèces de tortues marines ainsi que de très nombreuses espèces de serpents, dont 52 venimeuses !

Quelques rhinocéros à une corne (de Java) et des rhinocéros asiatiques à deux cornes (de Sumatra) survivraient dans l'État karen. Mais alors que de nombreuses espèces sont chassées pour leur chair, les tigres et les rhinocéros sont tués pour alimenter le lucratif marché de la pharmacopée chinoise.

Mis à jour le : 22 janvier 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le compagnon des voyageurs au long cours en Asie du Sud-Est, à glisser dans tous les sacs à dos avant le départ.
 

Paramètres des cookies