Kirghizistan

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Kirghizistan
  4. Vers le lac Issyk-Koul

Vers le lac Issyk-Koul

La nouvelle autoroute Bichkek-Balyktchy contourne Kant, Tokmok et Kemin. Mieux vaut pour les cyclistes emprunter l’ancienne route malgré l’importante circulation et les vents de face de la vallée de Boom (Boömskoe Ushile, gorge du Lacet). Une série de tours et de piliers en grès érodés par le vent et parfois appelés “châteaux” d’argile (voir des photos sur asiamountains.net/en/catalog/excursions/eolian) se dressent à l’écart de la route principale de la vallée.
La tour Bourana est la plus connue des quelques sites d’intérêt méritant un petit détour. Au sud, on découvre plusieurs canyons, notamment la vallée de Kegeti et sa cascade de Kegey de 20 m de haut, que l’on peut escalader une fois gelée l’hiver.

Tour Bourana    

Bourana est souvent visitée par les voyageurs qui rallient Issyk-Koul depuis Bichkek. Située dans des champs à l’est de Kegeti, la tour Bourana est une sorte de gigantesque minaret en briques de 24 mètres de haut qui daterait du XIe siècle, bien que la partie visible remonte essentiellement à la période de restauration soviétique (années 1970). On peut y monter de 9h à 17h (18h en été) ou admirer sa structure légèrement penchée depuis un monticule au nord-ouest. C’est tout ce qui reste de la citadelle de Balasagoun fondée par les Sogdiens et devenue la capitale des Karakhanides.
De l’autre côté du monticule, vous verrez un ensemble de balbal (pierres tombales turques semblables à des totems) datant du VIe au Xe siècle. Le petit musée renferme des sculptures chrétiennes du XIe siècle, des vestiges bouddhiques et des monnaies chinoises. Une exposition célèbre aussi le héros littéraire local, Yusuf Balasagouni, et son chef-d’œuvre, Kutagdu Bilig. Tout près, on distingue les fondations de plusieurs mausolées.
La vallée de Shamsy qui mène au sud de Bourana a révélé quantité de trésors scythes, dont un masque funéraire en or. Ses plus grands trésors ont toutefois été envoyés à Saint-Pétersbourg ou Bichkek où la plupart sont stockés au musée national d’Histoire.
En transport public, empruntez la mar-shroutka n°353 jusqu’à Tokmok ( 45 minutes), puis un taxi pour effectuer les 24 derniers kilomètres.

Vallée de Tchon-Kemin

La vallée de Tchon-Kemin, longue de 80 km, est l’un des parcs nationaux du pays ; elle s’étend à 140 km à l’est de Bichkek, le long de la frontière kazakhe. Vous pourrez camper et randonner dans les collines. Un trek de 6 jours remonte la vallée jusqu’au Jasy-Köl (“lac vert”) et au col d’Ak-Suu (4 062 m), et poursuit jusqu’à Grigorievka près de Tchholpan-Ata, sur la rive nord de l’Issyk-Koul.
Ashu Guesthouse (www.ashu.kg), dans le petit village de Kalmak Ashu, est le meilleur hébergement de la vallée. Les prix incluent la pension complète et le propriétaire Stanbek Toichubaev organise diverses activités. Wi-Fi limité.
Les transports publics se résument à quelques minibus desservant Kaindy (2 heures 30) depuis la gare routière de l’Est de Bichkek.
 

Mis à jour le : 16 février 2015
Paramètres des cookies