Bali et Lombok : Comment s'y rendre

Transports pour Bali et Lombok

Voie aérienne

La taxe de départ est comprise dans le prix du billet.
L’aéroport international Ngurah Rai, le seul de Bali, est situé au sud de Kuta. De nombreuses agences de voyages en ligne y font référence sous le nom de Denpasar ou Bali. Le nouveau terminal a ouvert en 2013. On y dénombre toutefois de nombreux problèmes :

  • Les prix exorbitants des boissons et de la nourriture, même pour un aéroport.

  • La disposition qui oblige les passagers en partance à suivre un très long parcours parmi les boutiques.

  • Les longues files d’attente à l’immigration et aux douanes. Pour un coût (illégal) de 750 000 Rp, les agents de l’immigration proposent de passer outre la queue.

  • Les escaliers mécaniques en panne.

  • Les rabatteurs proposant hébergements et transports à l’arrivée.

  • La piste actuelle est trop courte pour accueillir les très nombreux vols depuis/vers l’Europe.

Les compagnies nationales reliant Bali au reste de l’Indonésie changent fréquemment.
Les procédures d’arrivée à l’aéroport sont simples, mais il faut parfois un certain temps pour que la foule de touristes qui débarque des avions passe l’immigration ; le pire étant généralement l’après-midi.
Au moment de récupérer vos bagages, des porteurs proposeront de vous aider à les porter jusqu’à la douane et au-delà. Ils demandent habituellement jusqu’à 20 $US pour leurs services. Si vous souhaitez faire appel à eux, convenez au préalable d’un prix. Le prix “officiel” est de 10 000 Rp par bagage. Les chariots à bagages sont toujours gratuits.
Une fois la douane passée, les tour-opérateurs, les rabatteurs et les chauffeurs de taxi vous attendent. Ignorez les rabatteurs car ils n’offrent aucun service de qualité, et n’agissent que dans leur propre intérêt.
Nusa Tenggara (avec Lombok)
L’aéroport international de Lombok est le principal point d’entrée pour l’ouest de Nusa Tenggara, avec des liaisons vers Kuala Lumpur et Singapour, ainsi que vers Jakarta, Denpasar et d’autres aéroports nationaux. Bien qu’il s’intitule “international”, l’aéroport El Tari, situé à Kupang, dessert en réalité l’est de Nusa Tenggara.
Toutes les villes importantes disposent d’un service aérien régulier en perpétuel essor. Lombok et Kupang sont des nœuds aériens, tandis que des aéroports tels que Labuan Bajo sur Flores et Tambolaka sur Sumba proposent de nouveaux vols vers des destinations qui gagnent en popularité.

Depuis/vers la france

Il n’y a pas de vol direct pour Bali au départ de la France. Vous ferez au moins une escale à Shanghai, Singapour, Bangkok, ou Kuala Lumpur par exemple. Comptez en moyenne entre 17 et 25 heures de vol. Certains voyageurs atterrissent à Jakarta (à partir de 600 € aller/retour) et en profitent pour visiter l’île de Java avant de rejoindre Bali en ferry.
Air France et KLM assurent un vol quotidien pour Denpasar via Singapour (à partir de 1 020 €). Eva Air, Malaysia Airlines, Thai Airways et de nombreuses autres compagnies desservent régulièrement Bali. Singapour Airlines propose par exemple un vol via Singapour à 815 € aller/retour.
En toutes saisons, en réservant longtemps à l’avance, vous pouvez trouver des offres autour de 700 € aller-retour.
Les prestataires ci-dessous sont susceptibles de proposer des vols secs intéressants.
Air France (Tel. 36 54 ; www.airfrance.fr)
Bourse des voyages (Tel.0 899 650 649 ; www.bourse-des-vols.com)
Les Connaisseurs du Voyage (Tel. 01 53 95 27 00 ou 04 91 92 08 91 ; www.connaisseursvoyage.fr)
Tui (ex-Nouvelles Frontières ; Tel. 0 825 000 825 ; www.tui.fr)
Thomas Cook (Tel. 08 92 68 02 20 ; www.thomascook.fr)
Oui SNCF (Tel. 01 84 90 90 90 ; www.oui.sncf) Voyageurs du monde (%01 42 86 16 00 ; www.vdm. Com)

Depuis/vers la belgique

En vous y prenant bien à l’avance, un vol (avec escales ; environ 25 heures) peut revenir à environ 600 € hors saison et 700 € en haute saison. Singapore Airlines, Emirates et KLM et Etihad Airways comptent parmi les compagnies desservant Bali, avec 1 ou 2 escales. Brussels Airlines ne propose pas de vols à destination de l’Indonésie (il vous faudra transiter par Singapour ou Bangkok).
Quelques transporteurs et agences recommandés :
SN Brussels Airlines (Tel. 0902 51 600 ; www.Brusselsairlines.com/)
British Airways (Tel.02/717 32 17 ; www.britishairways.com )
Airstop (Tel. 070 233 188 ; www.airstop.be)
Connections (Tel. 070 23 33 13 ; www.connections.be)
Éole Gigatour (www.Gigatour.be)

Depuis/vers la Suisse

Des vols avec 1 ou 2 escales relient fréquemment Genève (ou Zurich) à Denpasar. Comptez 18 à 25 heures de trajet et au minimum 700 CHF en basse saison et 1 000 CHF en haute saison. Parmi les compagnies desservant Denpasar, citons Qatar Airways, Emirates, Lufthansa ou Etihad Airways.
Quelques transporteurs et agences utiles :
Swiss International Air Lines (Tel. 848 700 700 ; www.swiss.com)
Lufthansa (Tel. 0 900 900 922 ; www.lufthansa.com)
Jerrycan (Tel. 022/346 92 82 ; www.jerrycan-travel.ch)
STA Travel (Tel. 058 450 49 49 ; fr.statravel.ch)

Depuis/vers le canada

Depuis le Canada, il faudra transiter la plupart du temps par une ville européenne et/ou d’Asie. Ainsi, Cathay Airlines, KLM et Korean Air proposent des vols pour Denpasar depuis Montréal avec 2 voire 3 escales. Le trajet Montréal-Denpasar prend au minimum 23 heures. Les tarifs aller/retour commencent à 1 200 $C.
Quelques adresses utiles :
Air Canada (Tel. 1 888 247 2262 ; www.aircanada.com)
Expedia (www.expedia.ca)
Flight Hub (Tel. 1 800 900 1431 ; www.airticketsdirect.com)
Travel Cuts (Tel. 1 800 667 2887 ; www.travelcuts.com)

Voie terrestre

Tout voyage à Bali par voie terrestre implique une traversée en ferry.

Bus

Le ferry qui part de Bali pour Java est compris dans le billet de nombreuses compagnies de bus, la plupart voyageant de nuit. Nous vous recommandons d’acheter vos billets au moins un jour à l’avance auprès d’une agence ou aux gares routières de Denpasar (Ubung) ou de Mengwi.
Les tarifs varient selon les compagnies. Cela vaut la peine de payer un supplément pour profiter d’un siège correct avec la clim. Les destinations comprennent Yogyakarta (350 000 Rp ; 20 heures) et Jakarta (500 000 Rp ; 24 heures). Vous pourrez aussi prendre un bus depuis Singaraja, dans le nord de Bali.

Train

Il n’y a pas de train à Bali, mais la compagnie nationale des chemins de fer (Kereta Api, www.kai.id) vend des billets pour le reste du pays par le biais d’agents de voyage à Denpasar. De là, des bus partent pour l’est de Java où des liaisons ferroviaires relient notamment Banyuwangi à Surabaya, Yogyakarta et Jakarta.
Les prix et durées du trajet sont à peu près équivalents à ceux du bus, mais les trains climatisés sont plus confortables, même en classe économique.

Voie maritime

La compagnie nationale, Pelni (www.pelni.co.id), possède d’énormes bateaux naviguant dans toute l’Indonésie. À Bali, ces bateaux font régulièrement escale à Benoa Harbour. Vous trouverez horaires et tarifs sur le site Internet et pourrez réserver à la billetterie Pelni (%0623 6175 5855, 0361- 763963 ; www.pelni.co.id ; Jl Raya Kuta 299 ; 8h-12h et 13h-16h lun-ven, 8h-13h sam), à Tuban. Les bateaux Pelni relient Lembar, à Lombok, au reste de l’Indonésie. Les horaires et les billets sont disponibles au bureau de Pelni (%0370-637212 ; Jl Industri 1 ; h8h-12h et 13h-15h30 lun-jeu et sam, 8h-11h ven), à Mataram.
Un détroit sépare l’île de Bali de celle de Java. Les ferries relient Gilimanuk, à l’ouest de Bali, et Ketapang (Java), puis un bus fait le trajet jusqu’à Jakarta.


Mis à jour le : 22 septembre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Indonésie

Paramètres des cookies