Inde du Nord : Les Incontournables

Le meilleur de l'Inde du Nord

Taj Mahal

Que la perspective des bus de tourisme et des hordes de visiteurs ne vous dissuade pas d'aller admirer le Taj Mahal. Même sous une chaleur écrasante et envahi par la foule, ce bijou architectural reste un fabuleux hymne à l'amour, un monument où chaque mur semble refléter l'adoration de l'empereur Shah Jahan pour sa bien-aimée, surnommée Mumtaz Mahal, qui signifie le « joyau du palais ». Ce mausolée en marbre est incrusté de calligraphies, de pierres précieuses et semi-précieuses et de motifs floraux représentant le paradis.

Ferveur à Varanasi

Partout à Varanasi, on prie, on incinère ses proches, on se baigne ou on lave des buffles dans les eaux du Gange saturées de détritus. Le fleuve sacré est censé vous purifier de vos péchés et vous aider à vous libérer du cycle de la vie et de la mort, et Varanasi est l'endroit idéal pour cela. Prenez une profonde inspiration, affichez un grand sourire pour affronter les rabatteurs omniprésents, descendez au bord du fleuve et remettez de l'ordre dans votre karma.

Sous le charme de Darjeeling

Juchée sur une crête au nord-est de l'Inde, Darjeeling n'est plus la petite station romantique d'antan mais elle a néanmoins conservé son charme. Des femmes vêtues de robes aux couleurs vives cueillent le thé dans des plantations onduleuses ; le majestueux Himalaya apparaît à travers les nuages duveteux alors que le soleil s'élève au-dessus des montagnes ; de petites ruelles auréolées de brume serpentent sous les cordes à linge et entre les monastères. Prenez le toy train et laissez-vous emporter par cette ville enchanteresse.

Un voyage en train

En Inde, rien ne vaut un long voyage en train. Les vols intérieurs deviennent de plus en plus courants mais, comme vous le diront les 20 millions d'usagers quotidiens du réseau ferroviaire, ce n'est pas d'un avion que l'on peut voir le paysage changer et les rudes vallées céder la place aux jungles luxuriantes et aux rizières d'un vert éclatant. Le train permet aussi de partager le quotidien des familles indiennes et de s'immerger dans la culture du pays à l'ancienne : en sirotant une tasse de thé, au rythme des rails.

Une station climatique

Prenez exemple sur les maharajas et les colons britanniques et réfugiez-vous dans une ville de montagne pour échapper à la chaleur de l'été. Ces stations climatiques ont conservé leurs forêts luxuriantes, leur atmosphère vivifiante et leurs pittoresques plantations de thé. Blottissez-vous sous une couverture avec, à portée de main, une tasse de thé fumant, contemplez les oiseaux planant au-dessus des collines embrumées et savourez la fraîcheur.

Un marché de quartier

Lieu de mille et une tentations pour les uns, source d'autant de découvertes pour les autres, les marchés indiens vendent littéralement de tout et permettent de s'adonner au plaisir du marchandage. Vous y trouverez forcément quelque chose : saris de toutes les couleurs, bijoux en or et en argent, montagnes d'épices bigarrées au parfum enivrant, appareils pour se masser le crâne, bracelets et pinces à cheveux, autocollants pour moto, étals de fruits, pyjamas imprimés dignes des vedettes de Bollywood, œillets d'Inde et bien d'autres surprises encore.

Un safari

Il faut avoir de la chance pour apercevoir un tigre en Inde, mais la chose est possible. Et même si l'on n'en croise aucun, c'est un plaisir de se promener dans l'une des nombreuses réserves naturelles du pays à dos d'éléphant, entouré d'oiseaux et de papillons. Sinon, oubliez les tigres et les éléphants et optez pour les dromadaires en faisant une excursion sur l'un de ces animaux dans le désert près de Jaisalmer ou de Bikaner, avec bivouac dans les dunes sous la splendeur de la voûte étoilée.

L'animation des rues

Au départ, tout vous étourdira, la poussière, les klaxons, la bousculade, mais vous finirez par vous y accoutumer. Vous apprécierez alors la succulente cuisine de rue, les camions décorés de dessins extravagants, les vendeurs ambulants proposant des guirlandes de fleurs, les voitures, les cyclo-pousse et les vélos dansant sur un rythme qu'ils sont seuls à entendre, les conversations menées dans l'une des 1 500 langues du pays et, bien sûr, la vache sacrée, cette douce et têtue créature que Gandhi appelait « la mère de millions d'Indiens ».

L'Himalaya et ses monastères

Dans le Nord, là où l'air est plus froid et plus pur, les stations climatiques cèdent la place aux pics couronnés de neige. Dans cette région où s'épanouit le bouddhisme tibétain, les monastères qui se dressent dans les forêts ou sur les falaises escarpées offrent un spectacle aussi poétique que le lever du soleil sur les flancs dorés du Khangchendzonga. Les drapeaux de prière claquent au vent, les chants des moines résonnent dans les salles de méditation, et les fidèles viennent faire des offrandes et gagner des mérites à l'ombre du puissant Himalaya.

L'érotisme de Khajuraho

Représentations du Kama-sutra ou de pratiques tantriques pour les initiés, modèles éducatifs pour les enfants, allégories pour les fidèles : les sculptures érotiques des temples de Khajuraho donnent lieu à de multiples interprétations, mais tout le monde s'accorde sur une chose : elles sont coquines et amusantes à regarder. Orgies, hommes copulant avec des juments, nymphes lascives et autres scènes se déploient sur les murs de ces temples millénaires. Au-delà de leur côté sensuel, ces sculptures de toute beauté offrent surtout une plongée dans l'Inde du XIe siècle.

Un défilé festif

La fête est un art à part entière, que l'Inde perfectionne depuis des millénaires. À peine commencez-vous à entendre le son des trompettes et des tambours qu'apparaît une foule bigarrée qui mêle des spectateurs, des orchestres (dont les musiciens arborent leurs plus beaux costumes traditionnels, tels les jodhpurs et les turbans), un char et une dizaine, voire une centaine d'éléphants décorés et caparaçonnés. Arborant des coiffes en or massif, portant des déesses juchées sur des trônes ou des ombrelles de soie à pompons, les pachydermes se balancent langoureusement au rythme de la musique.

Le mirage de Jaisalmer

S'élevant tel un château de sable dans le désert du Rajasthan, « pays des rois », la citadelle de Jaisalmer semble sortie d'un rêve. Cette immense forteresse en grès doré du XIIe siècle, avec ses remparts crénelés et ses tours ondoyantes, offre un spectacle fabuleux au milieu de ce paysage de sable. À l'intérieur, le superbe palais royal, les haveli (demeures traditionnelles) de conte de fées, les temples jaïns finement sculptés et les ruelles étroites invitent à explorer les lieux en se laissant guider par le hasard.

Le temple d'Or d'Amritsar

Sanctuaire le plus sacré des sikhs, le temple d'Or est un endroit magique empreint d'une atmosphère propice au recueillement. Donnant l'impression de flotter au-dessus du bassin du « nectar de l'immortalité », le temple est un bâtiment d'une beauté exquise que vient encore rehausser son dôme en forme de lotus revêtu d'or. Même lorsque les pèlerins s'y pressent, c'est un lieu paisible où le chant des oiseaux résonne sur le bassin aux eaux tranquilles.

Delhi

La capitale indienne possède une histoire longue de plusieurs millénaires. Abstraction faite de la poussière, du bruit et du chaos, Delhi charme par ses splendides monuments, sa culture (ses habitants viennent de tous les coins du pays), son excellente cuisine et ses innombrables boutiques. L'héritage moghol constitue l'un de ses grands attraits : Old Delhi, la vieille ville, toute en splendeur décrépite, regroupe les joyaux architecturaux de l'ancienne capitale moghole, parmi lesquels la majestueuse Jama Masjid et l'immense Fort rouge.

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Inde

Paramètres des cookies