Corée du Sud : Environnement

Géographie

Le pays occupe la partie sud de la péninsule coréenne comprise entre la mer du Japon (dite mer de l'Est en Corée), face au Japon, et la mer Jaune, face à la Chine. Il est délimité au nord par la Corée du Nord, la ligne de partage entre les deux États se situant vers le 38e parallèle. Sa superficie est légèrement supérieure à celle du Portugal. Les massifs montagneux recouvrent 70% du territoire et dominent dans l'est. Le sommet le plus élevé, le Hallasan, culmine à 1 950 m, sur l'île de Jejudo.

Faune et flore

L'environnement a payé un lourd tribut aux conflits qui ont entaché l'histoire de la Corée. Le pays a toutefois engagé un vaste effort de reforestation et de protection du paysage. Les parcs nationaux et régionaux comptent parmi les plus belles attractions du pays. Dans le nord, la flore est de nature alpine : hêtres, bouleaux, sapins, chênes et mélèzes prédominent. La végétation devient luxuriante dans le sud et dans l'île de Jejudo, où apparaissent l'aralia, l'azalée, le camélia, le ginkgo et la bruyère. C'est là que l'on cultive le ginseng. Certaines espèces animales vigoureuses ont réussi à survivre dans les régions montagneuses reculées. L'ours noir de Corée est le plus gros mammifère sauvage. Les parcs nationaux abritent des chevreuils. Quelque 379 espèces d'oiseaux ont été répertoriées, dont 266 migratrices. Le tigre sibérien, dont l'existence est menacée en Sibérie, a déjà disparu de Corée.

Mis à jour le : 20 février 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Corée

Paramètres des cookies