Bangladesh : Comment circuler

Au Bangladesh, les transports intérieurs sont très abordables. Biman la compagnie aérienne nationale, relie Dacca, la capitale, à 10 autres villes bangladaises dont Chittatong et Cox's Bazar. Les billets d'avion sont très bon marché mais représentent quand même trois fois le prix d'un billet de train première classe pour la même destination. Vous devrez payer une taxe de départ de 1,20 dollar pour les vols intérieurs.
Le pays a un honnête réseau routier, mais il est saturé par les bus. Les chauffeurs de bus sont très téméraires comme en témoigne le nombre impressionnant d'accidents de la route. Les voyages en train solliciteront moins vos nerfs, vos genoux et votre dos, et la majorité des trajets sont plutôt agréables, du moins en première classe. Cependant, voyager en train de Dacca vers l'ouest induit certaines difficultés : des rivières sans pont nécessitent de traverser en ferries et des différences d'écartement des rails entre les réseaux d'est et d'ouest génèrent des voyages compliqués.
Un voyage au Bangladesh sans un trajet en bateau est presque inconcevable. C'est le moyen de transport vedette du pays, en dépit de sa lenteur. Le fameux bateau à vapeur, Rockets, relie quatre fois par semaine Dacca à Kulna, mais nombreux sont les autres fascinants ferries à emprunter.
Vous pourrez louer une voiture avec chauffeur (sans, c'est impossible) dans la plupart des grandes villes pour une somme modique. A l'intérieur des villes vous trouverez des rickshaws et des taxis économiques, une fois l'inéluctable marchandage achevé.

Mis à jour le : 30 mai 2013

Articles récents

Guide de voyage

Un guide au format de poche très pratique et parfaitement adapté au voyage, pour vivre l'aventure en V.O. !

Paramètres des cookies