Lonely Planet

Ouest américain : Comment circuler

Transports dans l'Ouest américain

Le réseau aérien intérieur est dense et fiable, avec des dizaines de transporteurs concurrents, plusieurs centaines d’aéroports et des milliers de vols quotidiens. Les moyens de transports plus écologiques -vélo, train...- sont également très répandus. Enfin, la voiture reste l'un des meilleurs moyens de transports pour explorer la région. 

Avion

Prendre l’avion revient généralement plus cher que de voyager en bus, en train ou en voiture, mais reste la meilleure option si le temps vous est compté. Pour des renseignements détaillés par transporteur aérien, consultez le site Airsafe.com (www.airsafe.com) ou Securvol (www.securvol.fr, en français).
Principaux transporteurs intérieurs de l’Ouest :
Alaska Airlines (800-252-7522 ; www.alaskaair.com). Dessert l’Alaska et l’ouest des États-Unis, avec des vols pour la Côte Est et Hawaï.
American Airlines (800-433-7300 ; www.aa.com). Couvre l’ensemble du pays.
Delta Air Lines (800-221-1212 ; www.delta.com). Couvre l’ensemble du pays.
Frontier Airlines (800-432-1359 ; www.flyfrontier.com). Compagnie de Denver desservant tout le pays, y compris l’Alaska.
Hawaiian Airlines (800-367-5320 ; www.hawaiianair.com). Dessert les îles hawaïennes et la Côte Ouest, Las Vegas et Phoenix.
JetBlue Airways (800-538-2583 ; www.jetblue.com). Relie directement les villes de la Côte Ouest et de la Côte Est, ainsi que la Floride, la Nouvelle-Orléans et le Texas.
Southwest Airlines (800-435-9792 ; www.southwest.com). Survole la partie continentale des États-Unis.
Spirit Airlines (801-401-2200 ; www.spiritair.com). Compagnie basée en Floride, desservant les principales villes américaines.
United Airlines (800-864-8331 ; www.united.com). Dessert l’ensemble du pays.
US Airways (800-428-4322 ; www.usairways.com). Dessert l’ensemble du pays.
Virgin America (877-359-8474 ; www.virginamerica.com). Relie les villes de la Côte Ouest et celles de la Côte Est, et Las Vegas.

Bateau

Il n’existe pas de système de transport fluvial dans l’Ouest, mais vous y trouverez de nombreux petits services de cabotage habituellement gérés par l’État. Les gros ferries assurent le transport de véhicules privés (voitures, motos, vélos).
Au large de la côte de Washington, un service de ferries dessert les superbes îles San Juan. Certaines îles de l’archipel des Channel Islands sont accessibles en bateau, comme l’île de Santa Catalina au large de Los Angeles. Dans la baie de San Francisco, des services de ferry réguliers circulent entre San Francisco et Sausalito, Larkspur, Tiburon, Angel Island, Oakland, Alameda et Vallejo.

Bus

Greyhound (800-231-2222, service client à l’international 214-849-8100 ; www.greyhound.com) est la principale compagnie de bus longue distance, avec des lignes couvrant l’ensemble du pays et du Canada. Dans un souci d’efficacité et de rentabilité, Greyhound a récemment cessé la desserte de nombreuses petites villes : ses lignes suivent les principaux axes routiers et marquent l’arrêt aux principales agglomérations. Pour rejoindre les petites villes situées sur des routes de campagne, il vous faudra probablement changer de bus, et emprunter une compagnie locale dont Greyhound pourra vous fournir les coordonnées.
La plupart des bagages doivent être enregistrés ; n’oubliez pas d’y attacher une étiquette indiquant lisiblement vos coordonnées. Les objets volumineux, notamment les skis et les vélos, sont parfois admis moyennant supplément. Renseignez-vous auprès de Greyhound.
La fréquence des bus est très variable. Malgré la suppression de nombreuses destinations secondaires, les bus Greyhound (hors service express) s’arrêtent encore tous les 80 à 160 km pour prendre des passagers. Des pauses repas sont prévues sur les lignes longue distance, qui sont aussi l’occasion d’un changement de conducteur.
Les bus Greyhound sont généralement propres, confortables et fiables. Les meilleures places sont celles du devant, loin des toilettes. Les équipements à bord se limitent à la climatisation (souvent trop forte) et à des sièges légèrement inclinables ; quelques bus sont équipés de prises électriques et du Wi-Fi. Il est interdit de fumer à bord.
Nombre de gares routières sont propres et sûres, mais quelques-unes sont situées dans des zones peu recommandables. Certaines localités ne disposent que d’un simple arrêt. Si vous montez à bord à l’un de ces arrêts, prévoyez d’avoir la somme exacte pour payer le conducteur.

Réservations

L’achat de billets de bus Greyhound peut se faire par téléphone ou en ligne. Vous pouvez imprimer les tickets vous-même ou les récupérer au terminal via le service “Will Call” (munissez-vous d’une pièce d’identité).
Les places ne sont pas numérotées : Greyhound recommande de se présenter une heure à l’avance pour choisir sa place.
Il est demandé aux voyageurs handicapés nécessitant une assistance spéciale d’appeler le 800-752-4841 (TDD/TTY 800-345-3109) au moins 48 heures avant le départ. Les places pour fauteuils roulants sont limitées, mais ceux-ci peuvent être enregistrés comme bagages de soute. Les chiens-guides sont acceptés à bord.

Tarifs

Pour bénéficier de tarifs intéressants, achetez vos billets 7 voire 14 jours à l’avance. Les allers-retours sont parfois plus avantageux et les tarifs peuvent varier en fonction du jour de la semaine.
Des réductions (sur les billets sans conditions particulières seulement) sont proposées aux étudiants (20 %) munis d’une Student Advantage Card, et à deux membres de la famille (jusqu’à 50 %) pour tout achat d’un billet plein tarif. Le site de Greyhound propose souvent des promotions, soumises à conditions. Le Discovery Pass, qui permettait de voyager en illimité, n’existe plus.

Train

La compagnie Amtrak (800-872-7245 ; www.amtrak.com) gère un immense réseau ferroviaire couvrant l’ensemble du pays. Les tarifs varient en fonction des trains et du type de place (avec ou sans réservation, 1re classe, wagons-lits etc.). Les trains sont confortables quoiqu’un peu lents, et dotés de wagons-restaurants et de wagons-bars sur les lignes longue distance.
California Zephyr Service : quotidien entre Chicago et Emeryville (à partir de 163 $, 52 heures) près de San Francisco, via Denver, Salt Lake City, Reno et Sacramento.
Coast Starlight longe la Côte Ouest entre Seattle et Los Angeles tous les jours (à partir de 115 $, 35 heures) via Portland, Sacramento, Oakland et Santa Barbara ; les trains sont parfois équipés du Wi-Fi.
Southwest Chief circule quotidiennement entre Chicago et Los Angeles (à partir de 169 $, 44 heures) via Kansas City, Albuquerque, Flagstaff et Barstow.
Sunset Limited circule 3 fois par semaine entre la Nouvelle-Orléans et Los Angeles (à partir de 205 $, 48 heures) via Houston, San Antonio, El Paso, Tucson et Palm Springs.

Forfaits ferroviaires

Le forfait d’Amtrak USA Rail Pass (www.amtrak.com) permet de voyager en classe économique pendant 15 jours (459 $), 30 jours (689 $) ou 45 jours (899 $) ; les enfants de 2 à 12 ans paient moitié prix. Ces forfaits comportent respectivement 8, 12 et 18 segments. Notez qu’un segment ne correspond pas à un aller simple : un aller comptera pour autant de segments qu’il vous faudra prendre de trains pour atteindre votre destination.
Il vous faudra réserver à l’avance chaque segment de votre trajet. L’achat peut se faire en ligne.
Si vous voyagez en Californie, le forfait de 7 jours California Rail Pass (adulte/enfant 159 $/79,50 $) peut être intéressant.

Réservations

Les réservations peuvent se faire de 11 mois à l’avance jusqu’au jour du départ. Le nombre de places étant limité dans la plupart des trains et certaines lignes étant chargées, surtout en été et pendant les vacances, il est préférable de réserver le plus tôt possible.

Tarifs

L’achat des billets peut se faire à la gare, par téléphone ou en ligne. Les prix sont parfois légèrement plus élevés pendant les périodes de grande affluence (l’été par exemple). Les billets A/R valent le même prix que deux billets aller.
Généralement, les seniors de plus de 61 ans bénéficient d'une réduction de 15 % et les étudiants titulaires d’une carte ISIC ou de la Student Advantage Card ont droit à une réduction de 10 % ; une remise de 50 % est également prévue pour les enfants de moins de 12 ans (maximum 2) accompagnés d’un adulte, et de 10 % pour les membres de l’AAA. Des offres spéciales sont parfois lancées, consultez le site Internet d’Amtrak ou appelez-les.

Transports urbains

À l’exception des grandes agglomérations, les transports publics constituent rarement l’option la plus pratique, et la desserte des villes excentrées et des banlieues peut être mauvaise. Cependant, ils sont en général bon marché, sûrs
et fiables.

Bus

La plupart des villes offrent un bon réseau de bus urbains. Cependant, ils s’adressent essentiellement aux personnes devant se rendre au travail, et le service est restreint en soirée et le week-end. Comptez en moyenne 2 $ par trajet. Un nombre limité de trajets sont gratuits dans les zones touristiques.

Desserte des aéroports

Dans la plupart des villes, les navettes (généralement des minibus de 12 places) constituent un moyen de transport pratique et bon marché vers/depuis l’aéroport. Certains respectent un itinéraire et des arrêts précis (incluant les grands hôtels), tandis que d’autres offrent un service porte à porte. Comptez entre 15 et 22 $ par personne.

Métro et train

Los Angeles et la région de la baie de San Francisco sont dotées des réseaux les plus étendus. D’autres villes comptent une ou deux lignes ferrées qui desservent essentiellement le centre-ville.

Taxi

Les taxis sont équipés de compteurs et font payer une prise en charge oscillant entre 2,50 et 3,50 $, puis entre 2 et 3 $ par mile (soit 1,6 km). Les cartes de crédits sont parfois acceptées.
Ajoutez un supplément pour les bagages et/ou si vous le prenez à l’aéroport.
Un pourboire équivalent à 10 % ou 15 % du prix de la course est attendu, et l’on arrondit généralement au dollar supérieur.
Dans les grandes villes, les taxis maraudent dans les zones les plus fréquentées ; dans les autres quartiers, il est préférable d’en commander un par téléphone.

Vélo

Certaines agglomérations favorisent plus que d’autres l’usage du vélo, mais la plupart sont dotées de pistes cyclables et les vélos sont généralement admis à bord des transports publics.

Vélo longue-distance

Le cyclotourisme est très prisé dans la région. Il vous faudra emprunter les petites routes secondaires (les vélos sont interdits sur les autoroutes), et votre avancée se calculera sans toute plus en kilomètres par jour qu’en kilomètres par heure. Les cyclistes sont soumis au même code de la route que les automobilistes, mais ne vous attendez pas à ce que votre priorité à droite soit respectée. Le port du casque est obligatoire pour les cyclistes de moins de 18 ans en Californie et dans de nombreuses villes de l’Ouest.
Voici quelques sites d’intérêt pour les cyclistes :
Adventure Cycling Association (www.adventurecycling.org). Excellent site pour l’achat en lignes de cartes cyclistes et de guides proposant de longs itinéraires.
Better World Club (866-238-1137 ; www.betterworldclub.com). La cotisation annuelle (40 $, plus 12 $ de frais d’inscription) donne droit à une assistance d’urgence, avec transport jusqu’à l’atelier de réparation le plus proche, dans un rayon de 50 km.

Location et achat

Vous trouverez à louer des vélos à l’heure, à la journée ou à la semaine dans la plupart des grandes villes.
Les prix de la location oscillent entre 20 $ environ par jour pour un vélo de ville et 39 $ ou plus pour un VTT ; négociez un rabais pour les locations de plusieurs jours ou plusieurs semaines.
La plupart des magasins de location réclament un dépôt de garantie par carte bancaire de plusieurs centaines de dollars.
Pour l’achat d’un vélo neuf, adressez-vous à un magasin spécialisé, à un bon magasin de sport ou à un dépôt d’usine ; pour un vélo d’occasion, consultez les petites annonces affichées dans les auberges de jeunesse, les cafés et les universités.
Pour acheter ou vendre un vélo d’occasion, consultez également les tableaux d’affichage en ligne de type Craigslist (www.craigslist.org).

Transport de vélos

Si vous en avez marre de pédaler, certains bus locaux et trains sont équipés de porte-vélos.
Greyhound transporte les vélos en tant que bagages (supplément de 30 à 40 $), à condition qu’ils soient démontés et rangés dans un conteneur (10 $, disponibles à certains terminaux).
La plupart des trains Cascades, Pacific Surfliner, Capital Corridor et San Joaquin d’Amtrak disposent de porte-vélos sur lesquels vous pourrez attacher le vôtre sans avoir à le ranger dans un conteneur. Pensez à demander un espace lors de la réservation de vos billets (supplément de 5 à 10 $).
Dans les trains Amtrak dépourvus de porte-vélos, les vélos doivent être rangés dans un conteneur (15 $) et enregistrés comme un bagage (10 $). Le service d’enregistrement de bagages n’est pas disponible à toutes les gares, ni pour tous les trains.
Pour prendre l’avion, il vous faudra démonter votre vélo et le conditionner comme un bagage de soute. Contactez directement votre compagnie aérienne pour plus de détails, notamment sur les suppléments appliqués (généralement compris entre 50 et 100 $, parfois davantage).

Voiture et moto

La voiture est le moyen de locomotion le plus pratique et le plus flexible, particulièrement si vous prévoyez d’explorer les grands espaces de l’Amérique rurale.

Assurance

Avant de louer une voiture, vérifiez que votre police d’assurance ou votre assurance de voyage vous couvre et dans quelle mesure.
L’assurance responsabilité civile couvre les personnes et les biens que vous pourriez endommager.
Pour les véhicules de location, une assurance collision (Collision Damage Waiver – CDW) vous sera proposée pour environ 30 $ par jour. Vérifiez votre police d’assurance : vous êtes peut-être déjà couvert.
Certaines cartes bancaires incluent une assurance couvrant les dommages en cas d’accident si vous réglez votre location par carte. Il peut y avoir des exceptions pour les locations de plus de 15 jours, les locations de modèles de collection, de jeeps, de camionnettes ou de 4x4. En cas d’accident, vous pouvez être contraint de rembourser l’agence de location avant d’effectuer une demande de remboursement auprès de la société émettrice de votre carte. Lisez attentivement la police de votre carte bancaire avant toute location.
De nombreuses agences de location stipulent que les dommages causés à un véhicule résultant d’une conduite sur route non-goudronnée ne sont pas couverts par l’assurance qu’ils fournissent. Poser la question lors de la réservation du véhicule.

Automobile-clubs

Pour bénéficier d’une assistance d’urgence 24h/24, de cartes gratuites et de réductions diverses (sur le logement, les sorties, la location de voiture) etc.
American Automobile Association (www.aaa.com). 
Better World Club (www.betterworldclub.com

Carburant

Beaucoup de stations-service de l’Ouest ont des pompes automatiques avec paiement par carte. La plupart vous demandent votre code postal. Si vous payez avec une carte étrangère, il faut payer à l’intérieur avant de vous servir en carburant. Indiquez au caissier combien vous voulez mettre sur la carte. S’il vous reste de l’argent, vous pouvez retourner à l’intérieur vous faire rembourser.
Dans l’Oregon, il est interdit de se servir soi-même, mais les législateurs envisagent d’autoriser le libre-service dans les petites stations rurales.

Code de la route

La conduite s’effectue à droite.
Le port de la ceinture de sécurité et les sièges enfant sont obligatoires dans tous les États. La plupart des agences de location louent des sièges enfant pour environ 12 $ la journée, mais il faut en faire la demande lors de la réservation.
Dans certains États, le port du casque est obligatoire à moto.
Sur les autoroutes interétatiques, la vitesse est parfois limitée à 75 miles/h. En l’absence de signalisation contraire, elle est généralement de 55 miles/h ou 65 miles/h sur autoroute, de 25 ou 35 miles/h en agglomération et de 15 miles/h à l’approche des écoles (à respecter scrupuleusement aux heures de sortie de classe). Il est interdit de doubler un bus scolaire lorsque ses feux clignotent.
À l’approche d’un véhicule de secours ou de police, rabattez-vous prudemment et laissez-le passer.
Dans de plus en plus d’États il est interdit de téléphoner au volant ou de se mettre en double file pour téléphoner.
Le taux d’alcoolémie maximum autorisé pour un conducteur est de 0,8 g/l. La conduite en état d’ivresse (ou sous l’influence de drogues) est lourdement sanctionnée. La police peut vous faire descendre de votre véhicule pour vous imposer divers tests visant à vérifier votre sobriété. Si vous échouez, vous devrez vous soumettre à un alcootest, un examen d’urine ou une analyse de sang. Refuser un test est passible des mêmes amendes qu’en cas de résultat positif.
Dans certains États, il est interdit de transporter dans une voiture tout récipient d’alcool ouvert, même vide.

État des routes et sécurité

Les principaux dangers et désagréments sur la route sont les nids-de-poule, les embouteillages, les animaux sauvages et les conducteurs colériques ou distraits.
En hiver, conduire peut être problématique et de nombreuses voitures sont équipées de pneus neige cloutés ; les chaînes sont parfois obligatoires sur certaines routes de montagne. Les agences de location interdisent souvent la conduite sur des chemins de terre ou hors des routes, qui peut d’ailleurs s’avérer très dangereuse sous la pluie.
Dans les déserts et dans les montagnes, vous verrez parfois du bétail paître à côté de routes non clôturées. Ces zones sont soit indiquées par un panneau Open range, soit par un panneau illustré par un bœuf. Là où le passage de cerfs et autres animaux sauvages est fréquent, vous verrez un panneau représentant un cerf en train de bondir. Prenez ces panneaux au sérieux, surtout la nuit.
Pour des informations sur la circulation routière et les fermetures de routes, consultez le site www.fhwa.dot.gov/trafficinfo.
Pour des informations actualisées sur l’état des routes depuis l’intérieur d’un État, appelez le %511 ; ou depuis l’extérieur :
Arizona (www.az511.com)
Californie (www.dot.ca.gov)
Colorado (www.cotrip.org)
Idaho (www.idaho.gov)
Montana (www.mdt.mt.gov/travinfo)
Nevada (www.nvroads.com)
Nouveau-Mexique (nmroads.com)
Oregon (www.tripcheck.com)
Utah (www.commuterlink.utah.gov)
Washington (www.wsdot.com/traffic)
Wyoming (www.wyoroad.info)

Location 

La plupart des agences de location exigent d’avoir au moins 25 ans, d’être titulaire d’un permis de conduire valide et de payer par carte bancaire ; à défaut de carte bancaire, certaines agences acceptent le dépôt d’une grosse caution en espèces. Certaines agences acceptent également de louer leurs véhicules aux conducteurs âgés de 21 à 25 ans, moyennant un supplément de 27 à 30 $ environ par jour.
En réservant, vous trouverez souvent de petites voitures avec kilométrage illimité pour 35 $ par jour environ, auxquels vous devrez ajouter assurance, taxes et commissions. Les agences des aéroports affichent souvent les tarifs les plus bas, mais aussi les plus fortes commissions. Si vous optez pour une formule “avion + voiture”, il vous faudra parfois verser des taxes régionales lors du retrait de votre véhicule. Certaines agences du centre-ville proposent des services de navette.
Il n’est pas rare que le kilométrage illimité soit inclus dans le prix (pensez cependant à vérifier s’il y a un plafond), mais attendez-vous à des frais supplémentaires si vous souhaitez enregistrer un deuxième conducteur ou retirer le véhicule dans une ville et le rendre dans une autre. Certaines agences demandent aux clients de payer leur dernier plein de carburant d’avance, ce qui est rarement une bonne affaire.
Vous trouverez de meilleures offres en réservant sur un site de voyages à prix cassé de type Priceline (www.priceline.com) ou Hotwire (www.hotwire.com), ou en passant par un site de réservation de voyage en ligne. 
Quelques grandes agences de location (dont Avis, Budget, Enterprise et Hertz) ont une flotte “verte” de voitures hybrides, électriques ou roulant au biodiésel, mais leur nombre est limité. Réservez bien à l’avance. Tentez également votre chance auprès de Simply RAC (www.simplyrac.com) à Los Angeles, qui, selon les endroits, propose un service de navette gratuit pour les locations de plus de 3 jours ; ou auprès de Zipcar (www.zipcar.com), présent en Californie (Los Angeles, San Diego et baie de San Francisco) et à Denver, Portland et Seattle. Ce club de partage de voiture facture des frais d’utilisation (à l’heure ou à la journée) incluant le carburant, une assurance (jusqu’à 1 000 $ de franchise), et un kilométrage illimité. 
Le site Car Rental Express (www.carrentalexpress.com), permet de comparer les agences de location indépendantes, et peut être particulièrement utile pour trouver des locations à long terme bon marché 
ou sélectionner des entreprises acceptant de louer aux conducteurs de moins de 25 ans. 
Rent-a-Wreck (www.rentawreck.com). L’âge minimum requis et les suppléments varient en fonction de l’agence. 
Super Cheap Car Rental (www.supercheapcar.com). Un supplément s’applique généralement pour les conducteurs âgés de 21 à 24 ans ; et un supplément journalier pour ceux âgés de 18 à 21 ans.
 
Principales agences nationales
Alamo (www.alamo.com
Avis (www.avis.com
Budget (www.budget.com
Dollar (www.dollar.com
Enterprise (www.enterprise.com
Hertz (www.hertz.com
National (www.nationalcar.com
Thrifty (www.thrifty.com). Location de motos et de camping-cars.
Si vous rêvez de traverser les États-Unis en Harley, EagleRider (www.eaglerider.com) a des agences dans les principales villes du pays. D’autres véhicules sont également proposés. Attention au prix élevé des assurances et des locations de moto.
Voici quelques agences spécialisées dans la location de camping-cars et de campers (camionnettes aménagées) :
Adventures on Wheels (www.wheels9.com)
Cruise America (www.cruiseamerica.com)
Happy Travel Campers (www.camperusa.com)
Jucy Rentals (www.jucyrentals.com)

Permis de conduire

La loi américaine autorise les touristes de passage à conduire aux États-Unis avec un permis national pendant 3 mois. Un permis international (International driving permit, IDP) peut néanmoins s’avérer utile, car il aura plus de poids aux yeux des agents de police américains. Vous pouvez l’obtenir gratuitement auprès de votre préfecture ou sous-préfecture Il est valable un an pour les touristes de passage, 3 mois pour ceux amenés à rester plus longtemps sur le sol américain. Ces derniers devront alors se présenter dans les centres agréés de “Driving Licences” pour obtenir un permis de conduire américain. Les autres pourront faire une demande de permis international auprès de la préfecture ou de la sous-préfecture de leur domicile ; cette demande est gratuite.
Pour conduire une moto aux États-Unis, il vous faut un permis moto américain valide. Les étrangers ont besoin d’un permis de leur pays d’origine ou d’un permis moto international.

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Ouest américain