Lonely Planet

Hawaï

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. USA
  4. Hawaï
  5. Les Incontournables

Hawaï : Les Incontournables

Le meilleur d'Hawaii

A voir, à faire à Hawaii : les meilleures plages, les îles, les sites naturels... le top indispensable pour ne rien manquer pendant son voyage à Hawaii.

Oahu

Surnommée "le point de rencontre", Oahu est l'île la plus habitée, la plus développée et la plus connue de l'archipel hawaïen. C'est d'ailleurs là que les lieux les plus célèbres d'Hawaii se trouvent : Honolulu, Waikiki, Pearl Harbor et Sunset Beach. Capitale fédérale, Honolulu est le principal point d'entrée et de sortie des voyageurs. Honolulu et Waikiki forment une gigantesque agglomération regroupant la majeure partie de l'infrastructure touristique ; ce paysage de tours et d'autoroutes évoque un improbable croisement entre Miami Beach et Tokyo.
Sorti du périmètre urbain, le visiteur n'a que l'embarras du choix : criques aux eaux limpides, montagnes escarpées et vallées tapissées de champs d'ananas s'offrent à sa curiosité. Oahu est le paradis des surfeurs (Banzai Pipeline, Sunset Beach, Makaha), des adeptes du bodysurf (Makapuu Beach, Waimea Bay), mais aussi des véliplanchistes (Kailua Bay) et des plongeurs (Hanauma Bay, Three Tables et Shark's Cove).

Waikiki

Au prime abord, Waikiki est consternante : cette plage surpeuplée constitue en effet un prolongement d'Honolulu, saturée de restaurants, de boutiques et de night-clubs fréquentés par les touristes en voyage organisé. Cependant, même si elle ne correspond pas à l'image paradisiaque qu'en donnent les brochures, son atmosphère séduira les noctambules et les célibataires en goguette. La façade rose et les tourelles de style mauresque du Royal Hawaiian Hotel témoignent de l'époque où Hawaii accueillait les vedettes romantiques, tel Rudolf Valentino, et la riche clientèle des paquebots de luxe. Au sud-est, la ville est dominée par le petit cône du Diamond Head. Formé par une violente explosion de vapeur, le cratère de ce volcan, d'un diamètre de 228 m, est l'une des images les plus connues du Pacifique. Le chemin de randonnée qui mène jusqu'au sommet permet en outre de découvrir un magnifique panorama.

Honolulu

Certes, on peut difficilement mentionner Honolulu sans évoquer son merveilleux climat, ses longues plages de sable fin, ses palmiers qui se balancent au vent, toute cette splendeur tropicale dont les séries télévisées américaines nous abreuvent. Néanmoins ce n'est pas là l'unique attrait de la capitale hawaïenne. Seule ville des États-Unis située sous les tropiques, la seule aussi à posséder un palais royal et à pouvoir revendiquer un mélange équivalent d'influences occidentale, asiatique et polynésienne, Honolulu offre au visiteur une multitude de sites interculturels.
Pas question de venir à Honolulu avec l'intention de se retirer du monde : la ville fait partie des destinations les plus touristiques de la planète. Néanmoins, avec un peu de persévérance et beaucoup d'organisation, chacun parviendra à y trouver son bonheur. Les vallées qui surplombent Honolulu sont de luxuriantes réserves forestières, parcourues de sentiers de randonnée souvent déserts. À 1h de route de la capitale, on trouve également des criques tranquilles pour se baigner et pratiquer la plongée, de calmes jardins et de paisibles petites villes qui font presque oublier la cohue des plages.

Autres sites d'Oahu

Hanaumu Bay, au sud-est de l'île, est une baie aux eaux turquoise, découpée en arc de cercle dans les flancs déchiquetés d'un volcan. La beauté des récifs coralliens et de la faune aquatique en font un site idéal pour la plongée ; néanmoins, le nombre de visiteurs venus admirer et nourrir les poissons n'est pas sans conséquences néfastes pour l'environnement. Le Nuuanu Pali Lookout (360 m), dans la chaîne du Koolau qui se dresse au sud, offre une superbe vue sur la côte située au vent. C'est là que Kamehameha le Grand rassembla ses guerriers lors de l'invasion de l'île en 1795. Le site le plus visité des environs reste le navire américain Arizona Memorial ancré à Pearl Harbor, au nord-ouest d'Honolulu : 1,5 million de visiteurs viennent y rendre hommage aux 2 335 militaires américains morts lors de l'attaque des Japonais le 7 décembre 1941.

Maui

Maui, dite "l'île de la vallée", doit ce surnom à la vallée centrale qui sépare ses deux grands volcans éteints (Haleakala et Puu Kukui). C'est la seconde île de l'archipel pour la superficie et le niveau de développement. Réputée pour ses plages, elle offre des spots de planche à voile et de surf de renommée mondiale. Les tours des hôtels étant heureusement regroupées sur les plages de West Maui, il est facile de s'en échapper pour se réfugier dans les hauteurs ou dans les forêts tropicales, les bois d'eucalyptus et les fermes de la côte est. L'infrastructure touristique est concentrée à Lahaina, Kaanapali et Kihei. Haiku, Kula et Hana attirent beaucoup moins de touristes.
Certes les grandes et belles plages sont légion, mais il est difficile de résister à la curiosité que suscite le nom de Slaughterhouse Beach (plage de l'abattoir) : située dans Honolua Bay, au nord-ouest de Maui, cette plage est le rendez-vous estival des amateurs de bodysurf. C'est également un magnifique site de plongée où l'on a parfois la chance d'apercevoir des tortues de mer. Hookipa Beach, près de Paia, compte parmi les plus beaux spots mondiaux de planche à voile. Compte tenu du danger que représentent les courants et le tranchant des coraux, il est conseillé aux débutants de se contenter d'admirer les spécialistes.
East Maui est dominé par le plus grand volcan en sommeil du monde, le Haleakala (maison du soleil) qui culmine à 3 000 m. Des sentiers de randonnée permettent de parcourir les paysages lunaires du fond du cratère, tandis que le sommet offre un point de vue splendide pour admirer le lever du soleil. Doté d'un relief escarpé et d'un climat humide, le versant situé sous le vent est couvert d'une végétation luxuriante. On le contourne en empruntant la justement célèbre Hana Highway, qui permet de traverser une jungle tropicale en croisant d'admirables cascades et de paisibles bourgades. Le haut du versant orienté à l'ouest présente, quant à lui, les plus beaux paysages de l'île, où se côtoient forêts tropicales d'altitude, collines ondulées, vertes prairies et jardins paysagers avec, ça et là, des établissements vinicoles. On peut également effectuer de belles randonnées dans la Polipoli Spring State Recreation Area au sein de la Kula Forest Reserve.

Kauai

Réputée pour sa végétation luxuriante, Kauai est surnommée "l'île jardin" ; certaines scènes des films Les Aventuriers de l'arche perdue et Jurassic Park ont été tournées dans son fabuleux décor naturel. Le volcan qui occupe le centre de l'île, le mont Waialeale, est, dit-on, l'endroit le plus humide de la planète. Mesurant 53 km d'est en ouest et 40 km du nord au sud, Kauai présente la forme d'une petite balle compacte. L'intérieur, en grande partie occupé par une réserve de forêts d'altitude, permet de superbes randonnées tandis que les côtes sud et ouest sont bordées de plages ensoleillées. On peut trouver gîte et couvert dans les petites villes de Lihue, Kapaa, Princeville et Poipu.
Le plus beau sentier de randonnée de l'archipel longe sur 35 km les falaises découpées et abruptes de Na Pali Coast, qui plongent à pic dans des eaux turquoise. Bien que plus petit et plus jeune de quelque 200 millions d'années que son cousin de l'Arizona, le Waimea Canyon mérite son surnom de "Grand Canyon du Pacifique". Il est surprenant de trouver cette gigantesque gorge multicolore, profonde de 835 m, sur une île aussi petite que Kauai.
Une belle plage de sable s'étend à perte de vue à Polihale, situé sur la côte occidentale, à quelques kilomètres de la base navale de Barking Sands Pacific Missile Range. Lorsqu'il pleut partout ailleurs, ce lieu au climat désertique attire les fanatiques du bain de soleil. Lumahai Beach, au nord, est une magnifique bande de sable blond qui s'étire entre jungle et océan. Attraction très prisée, la remontée de la rivière Wailua jusqu'à la grotte Fern Grotto satisfera surtout les passionnés d'anthropologie désireux d'observer à loisir l'absurdité du tourisme de masse.

Hawaii – la Grande Île

Couramment appelée la Grande Île, Hawaii fait près de deux fois la taille de toutes les autres îles de l'archipel réunies. Sur le plan géographique, elle offre la plus grande diversité car elle compte des déserts, des forêts tropicales, des volcans et même des sommets enneigés. Les montagnes forment une immense barrière qui bloque les alizés du nord-est et font de la côte occidentale, située sous le vent, la région la plus sèche de l'archipel. Cette côte jouit par ailleurs des plus belles plages et du climat le plus agréable. La côte orientale, située au vent, présente des contours déchiquetés battus par les vagues et arrosés par les pluies, mais aussi des forêts tropicales, de profonds ravins et de majestueuses cascades. On peut se restaurer et loger à Kona, Waikoloa et Hilo.
Le Hawaii Volcanoes National Park est de loin le plus extraordinaire des parcs nationaux américains. Il couvre une immense région où sont situés pas moins de deux volcans en activité, un cratère immergé d'où s'échappent encore des fumerolles, et d'impressionnants paysages volcaniques formés de cônes de cendres, de colonnes de pierre ponce de fontaines de lave refroidie. Ses plages tropicales, ses forêts pluviales et ses fougeraies offrent un saisissant contraste avec le sommet quasi arctique du Mauna Loa. C'est également l'une des plus belles régions d'Hawaii pour le camping et la randonnée.
Luxuriante vallée côtière, Waipio Valley forme le plus vaste et le plus spectaculaire des amphithéâtres situés sur le versant au vent des Kohala Mountains. Fermée par des parois presque verticales hautes de 600 m, cette vallée n'est accessible que par une piste étroite et abrupte qu'il vaut mieux emprunter à pied. Elle abrite un véritable enchevêtrement de jungle, de plantes à fleurs, de cultures de taro et de cascades, qui fait d'elle un lieu magique, idéal pour retrouver l'âme de l'ancien Hawaii. Peuplée d'une cinquantaine d'habitants, de quelques chevaux sauvages et de chiens de ferme qui défendent âprement leur territoire, la vallée est dotée d'un hôtel au charme rustique.
Le Puuhonua O Honaunau Historical Park assure la sauvegarde d'anciens temples, de terres royales, de sites funéraires et d'un refuge (puuhonua). Son exploration permet également de découvrir des sculptures sur bois représentant d'anciens dieux, ainsi qu'un plateau en pierre pour jouer au konane, antique version du jeu d'échecs opposant laves noires et coraux blancs. Un magnifique site de plongée, situé au large d'un escalier naturel formé par la lave au nord du refuge, termine la visite. La superbe étendue de sable blanc de Hapuna Beach est la plus fréquentée de l'île. On peut y pratiquer la baignade, la plongée et le bodysurf. Il est cependant conseillé d'éviter de s'y rendre en hiver car les vagues sont alors dangereuses.

Secret Beach

Entourée de falaises et de bois luxuriants, cette splendide plage, dite "inviolée", est en fait fréquentée par la communauté alternative de Kauai et par les nudistes. Proche de Kalihiwai, sur la côte septentrionale, elle est d'un accès difficile : pour l'atteindre, il faut emprunter une piste, puis suivre un sentier à travers la jungle. C'est un endroit idéal l'été, puisqu'on peut alors s'y baigner et pratiquer la plongée sans danger.

Kalaupapa Peninsula

L'île de Molokai, à 14 km au nord-ouest de Maui, abrite une ancienne léproserie du début du siècle. Bordée d'imposantes falaises hautes de 600 m, la péninsule de Kalaupapa frappe à la fois par sa beauté et son isolement. C'est là qu'un prêtre belge, le Père Damien, soigna les lépreux, avant de succomber lui-même à la maladie. On accède à la péninsule à dos de mule, à pied ou en petit avion. C'est aujourd'hui un parc historique qui se visite uniquement en compagnie d'un guide.

Kiholo Bay

Située au nord de Kona sur la Grande Île, cette baie est une véritable oasis préservée et entourée de lave. On y accède par un sentier qui, à partir de la route nationale, traverse un champ de lave sur 3 km. Au nord, une jolie crique protégée cache une plage de sable noir ombragée par les palmiers ; on peut s'y baigner en compagnie d'une famille de tortues de mer géantes.

 

Articles récents