Uruguay : Culture

Coutumes, langue, religion uruguayennes

La plupart des danses d'Amérique latine trouvent leurs origines en Europe, tandis qu'une multitude de variantes locales ont depuis vu le jour. Les Uruguayens considèrent Montevideo comme le lieu de naissance du tango à parité avec Buenos Aires, et ne sont pas peu fiers de compter Gerardo Matos Rodriguez comme le compositeur qui lui a donné l'une de ses plus belles pièces (La Cumpoarsita). Autre danse importante, le candombe est un héritage de la culture bantoue ; il fut introduit par les esclaves noirs et marqua profondément l'Uruguay. Joué sur une base de trois tambours, le candombe réunit dans les rues des danseurs déchaînés. Le football, comme dans de nombreux pays d'Amérique latine, est une véritable obsession nationale. L'Uruguay a d'ailleurs gagné par deux fois la coupe du monde, ainsi que la coupe des Amériques (Copa de las Américas). Une passion qui peut tourner à l'affrontement - dans le stade, puis dans la rue -, lorsque les deux équipes résidentes de Montevideo, Nacional et Peñarol, jouent l'une contre l'autre.

Langue

L'espagnol est la langue maternelle de plus de 93% de la population. Il est à noter que la Constitution ne statue pas sur la question linguistique et qu'il s'est imposé de facto comme langue officielle, compte tenu de l'écrasante majorité du nombre de ses locuteurs. Il existe quelques groupes minoritaires : portunol, italien et quelques rares idiomes amérindiens, dont le charrua et le chana, qui sont en voie d'extinction. Le portunol est un mélange d'espagnol et de portugais parlé à la frontière avec le Brésil. L'espagnol latino américain diffère quelque peu de son ancêtre européen, chaque pays ayant développé des particularités ou des expressions propres. Ainsi, les Uruguayens utilisent couramment la contraction pour está bien (OK). Comme leurs voisins Argentins et Paraguayens, ils ont substitué le vouvoiement (voseo) au traditionnel tutoiement (tutueo) - à la différence qu'ici, les deux formes coexistent et sont comprises de tous. Le voseo est une survivance du XVIe siècle, qui s'accompagne de variations dans l'inflexion et l'accentuation des verbes réguliers et de la majorité des verbes irréguliers : par exemple tú hablas (tu parles) devient vos hablás (vous parlez).

Nourriture

Les Uruguayens sont de très gros mangeurs de viande et la parrillada (assiette de bœuf) est un véritable plat national. Autre mets typique du pays, le savoureux chivito est une sorte de gros hamburger avec un steak et des garnitures diverses. Enfin n'oublions pas de citer les olímpicos (club sandwiches) et les húngaros (sortes de hot-dogs aux saucisses épicées). Concernant les boissons, le thé et le maté coulent à flots. Le clericó (mélange de vin blanc et de jus de fruits) et le medio y medio (moitié vin pétillant, moitié vin blanc) sont également populaires. Enfin, les bières locales sont assez bonnes.

Religion

Les Uruguayens qui pratiquent une religion sont presque exclusivement catholiques mais l'Église et l'État sont officiellement séparés. D'autres religions sont pourtant présentes : une petite communauté juive est rassemblée à Montevideo et l'on trouve dans le pays plusieurs groupes protestants évangélistes.

Articles récents

Guide de voyage Uruguay

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Argentine