Uruguay : Culture

Coutumes, langue, religion uruguayennes

De nombreux Uruguayens insistent volontiers sur leurs différences avec leurs voisins de Buenos Aires, de l’autre côté du fleuve. Ils ont toujours vécu dans l’ombre de la superpuissance régionale qu’est l’Argentine, ce qui expliquerait certains stéréotypes qui ont la vie dure. Les plaisanteries laissant entendre que Punta del Este serait une banlieue de Buenos Aires ne font pas rire grand monde de ce côté de la frontière.
Quoi qu’il en soit, il existe bien des points communs entre les deux nations, à commencer par un goût prononcé pour les arts, le patrimoine gaucho et l’influence italienne.
Les Uruguayens, qui aiment prendre leur temps, se targuent fréquemment d’être aux antipodes de l’impétuosité bien souvent attribuée aux Latino-Américains. Le dimanche est consacré à la famille et aux amis, réunis autour d’un repas, à la détente et au rituel du maté. Le niveau d’instruction est élevé ; l’écart entre riches et pauvres est beaucoup moins marqué que dans la plupart des autres pays d’Amérique latine.

Population

Avec 3,4 millions d’habitants, l’Uruguay est le plus petit pays hispanophone d’Amérique du Sud. La population est majoritairement blanche (88%), avec 8% de mestizos (métis) et 4% de Noirs. Il n’y a presque plus d’Amérindiens. L’espérance de vie moyenne (77 ans) est l’une des plus élevées d’Amérique latine. Le taux d’alphabétisation est également fort (98,5%), contrairement au taux d’accroissement de la population, qui est relativement faible (0,27%). La densité de population est d’environ 19 habitants au kilomètre carré.

Langue

L'espagnol est la langue maternelle de plus de 93% de la population. Il est à noter que la Constitution ne statue pas sur la question linguistique et qu'il s'est imposé de facto comme langue officielle, compte tenu de l'écrasante majorité du nombre de ses locuteurs. Il existe quelques groupes minoritaires : portunol, italien et quelques rares idiomes amérindiens, dont le charrua et le chana, qui sont en voie d'extinction. Le portunol est un mélange d'espagnol et de portugais parlé à la frontière avec le Brésil. L'espagnol latino américain diffère quelque peu de son ancêtre européen, chaque pays ayant développé des particularités ou des expressions propres. Ainsi, les Uruguayens utilisent couramment la contraction pour está bien (OK). Comme leurs voisins Argentins et Paraguayens, ils ont substitué le vouvoiement (voseo) au traditionnel tutoiement (tutueo) - à la différence qu'ici, les deux formes coexistent et sont comprises de tous. Le voseo est une survivance du XVIe siècle, qui s'accompagne de variations dans l'inflexion et l'accentuation des verbes réguliers et de la majorité des verbes irréguliers : par exemple tú hablas (tu parles) devient vos hablás (vous parlez).

Cuisine

 

La cuisine uruguayenne fait la part belle à la viande grillée. Les parrillas (restaurants servant de gros quartiers de viande grillée au feu de bois) sont omniprésentes, et les asados (barbecues) du week-end sont une tradition nationale. Les chivitos (sandwichs de viande) sont extrêmement populaires, tout comme les chivitos al plato (servis avec des frites au lieu de pain). À la campagne, les végétariens doivent généralement se contenter des traditionnelles pizzas et pâtes. Les options végans ou végétariennes sont de plus en plus répandues dans les restaurants de villes comme Montevideo ou Colonia del Sacramento. Sur la côte, les produits de la mer sont excellents. La carte des desserts est généralement bien fournie en meringue, dulce de leche, caramel et crème anglaise.
L’eau du robinet est potable presque partout. Le vin uruguayen (surtout letannat) est excellent, et les bières artisanales commencent à se faire une place (quoique encore modeste) au milieu des bières industrielles Patricia, Pilsen et Zillertal. Les Uruguayens consomment encore plus de maté que les Argentins. Il faut s’habituer au goût pour l’apprécier, mais le rituel du maté, à partager l’après-midi avec des amis, est un vrai plaisir. La plupart des restaurants facturent des cubiertos – petites taxes correspondant en théorie à la corbeille de pain servie avant le repas.

Religion

En Uruguay, le pourcentage d’habitants se présentant comme athées ou agnostiques est le plus élevé d’Amérique latine (17%). Environ 47% se déclarent catholiques, et 11% relèvent d’autres confessions chrétiennes. On dénombre une petite minorité de juifs – environ 20 000 personnes.

Mis à jour le : 18 octobre 2019
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.
 

Paramètres des cookies