Pérou

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Pérou
  4. Fêtes et festivals

Pérou : Fêtes et festivals

Agenda du Pérou

Les principales fêtes suivent le calendrier liturgique catholique romain, mais certaines s'imprègnent de rites païens, surtout chez les Andins où survivent les festivités destinées aux dieux du Printemps et de la Récolte. Le carnaval (février-mars) est fêté dans tout le pays. L'Inti Raymi (24 juin), est l'une des grandes fêtes incas, où éclatent couleurs, rythmes et ferveurs. Tout le pays célèbre la fête de l'Indépendance (28 juillet). Lima organise (30 août) des processions colorées, dédiées à sa sainte patronne Santa Rosa. La ville de Puno met toute son habileté à créer de flamboyants costumes et exécuter des parades pour célébrer (5 novembre) le premier Inca, surgi du lac Titicaca, Manco Capac.

Janvier

Les mois de janvier à mars constituent la saison la plus prisée (et la plus chère) sur la côte. Mais c’est aussi la meilleure période pour trouver les établissements ouverts dans les stations balnéaires, et les fêtes battent leur plein. En montagne et dans les canyons, c’est la saison des pluies. Randonneurs et alpinistes, passez votre chemin.

  • Año Nuevo : le Nouvel An est une fête particulièrement importante à Huancayo, où les réjouissances se poursuivent jusqu’à l’Épiphanie (6 janvier).
  • Danse des Noirs : les participants portent des costumes avec des masques noirs pour rendre hommage aux ancêtres esclaves qui travaillaient dans les mines. Dans la ville de Huánuco, dans les hauts plateaux du Centre.
  • Fiesta de la Marinera : la fête nationale de la danse de Trujillo se déroule la dernière semaine de janvier.

Février

Le Chemin de l’Inca reste fermé pendant tout le mois. Maintes fêtes péruviennes coïncident avec les célébrations catholiques et se donnent en grande pompe, surtout dans les villages indiens des hauts plateaux, où les dates liturgiques sont souvent en lien avec les fêtes agricoles traditionnelles.

  • La Virgen de la Candelaria : cette fête de la Chandeleur (2 février) est particulièrement bigarrée à Puno, dans les hauts plateaux. Musiques et danses folkloriques y durent en effet deux semaines.
  • Carnaval : organisée quelques jours avant le carême (en février/mars), cette fête est souvent ponctuée de plusieurs semaines de batailles d’eau. Elle est très populaire dans les hauts plateaux, et le carnaval de Cajamarca est l’un des plus importants. Mais les stations balnéaires participent également aux réjouissances.
  • Festival de sports d’aventure de Lunahuaná : à Lunahuaná, les sports d’aventure ont le vent en poupe, en particulier la descente de rivière. Ne manquez pas ce festival qui a lieu fin février/début mars.

Mars

Les prix baissent dans les stations balnéaires et les foules sont plus clairsemées, même si la côte reste ensoleillée. Après la saison des pluies, les orchidées fleurissent au Chemin de l’Inca, et les oiseaux d’Amazonie se lancent dans leur parade amoureuse.

  • Fiesta de la Vendimia : amplement célébrée dans les deux principales régions viticoles de la côte sud, Ica et Lunahuaná. Au cours de cette fête des vendanges, entre autres activités, on foule le raisin au pied.
  • Verano Negro : un must pour qui s’intéresse à la culture afro-péruvienne, cette fête organisée à Chincha fait la part belle à la musique et à la danse. Elle se déroule fin février ou début mars.

Avril

La Semaine sainte (en mars ou avril) se caractérise par une forte affluence et des tarifs de haute saison. C’est, à l’échelle nationale, une véritable manne touristique.

  • Semana Santa : la semaine précédant le dimanche de Pâques donne lieu presque chaque jour à de spectaculaires processions religieuses dans tout le pays, mais aucune ville ne surpasse Ayacucho, qui consacre 10 jours complets aux célébrations. Des processions pascales ont également lieu à Arequipa et Huancayo

Mai

Avec le retour du temps sec, la saison du trekking débute à Huaraz et aux environs de Cuzco.

  • Noche en Blanco : inspiré des Nuits blanches européennes, leur pendant péruvien investit les rues du quartier de Miraflores, à Lima. Interdites à la circulation pour l’occasion, elles sont livrées aux arts, à la musique et à la danse. Fête organisée début mai.
  • Q’oyoriti : un pèlerinage indien jusqu’à la montagne sacrée d’Ausangate, aux environs de Cuzco, en mai/juin. Bien que méconnue par les étrangers, cette fête mérite le détour.
  • Fête des Croix : cette fête a lieu le 3 mai à Lima, Apurímac, Ayacucho, Junín, Ica et Cuzco.

Juin

La haute saison du tourisme international s’étend de juin à août. Il est indispensable de réserver le billet de train et le billet d’entrée pour Machu Picchu. C’est aussi une intense période de fête à Cuzco et dans les environs.

  • Fête-Dieu : les processions à Cuzco sont particulièrement spectaculaires. Le 9e jeudi après Pâques.
  • Inti Raymi : la fête du Soleil, mais aussi la fête de Saint-Jean-Baptiste et la fête des Paysans. Plus grande fête inca, elle marque le solstice d’hiver (24 juin). C’est incontestablement le spectacle de l’année à Cuzco, et elle attire des milliers de touristes péruviens et étrangers. Elle est également très célébrée dans nombre de villes de la jungle.
  • Selvámonos : la jungle vibre au son du reggae, de la cumbia et de l’électro lors de ce nouveau festival musical organisé près d’Oxapampa, dans un splendide parc national.
  • San Juan : la fête de San Juan (Saint-Jean) est particulièrement enlevée à Iquitos. Danses, festins et combats de coqs y commencent le soir du 23 juin et se poursuivent jusqu’à l’aube du 24 juin.
  • San Pedro y San Pablo : les fêtes de Saint-Pierre et Saint-Paul fournissent une nouvelle occasion de s’amuser le 29 juin, notamment à Lima et dans les hauts plateaux.

Juillet

La haute saison touristique se poursuit. Lima est enveloppée de garúa, une épaisse brume marine de couleur grise qui s’attarde sur la ville quelques mois durant et apporte son lot de fraîcheur.

  • La Virgen del Carmen : le 16 juillet, cette fête est principalement célébrée dans la sierra méridionale, et en particulier à Paucartambo et Pisac près de Cuzco, ainsi qu’à Pucará près du lac Titicaca.
  • Fiestas Patrias : la fête de l’Indépendance est célébrée dans tout le pays les 28 et 29 juillet ; dans la sierra du Sud, les réjouissances commencent avec la Saint-Jacques le 25 juillet.

Août

Le dernier mois de la haute saison touristique, avec un pic de fréquentation à Machu Picchu.

  • Fête de Santa Rosa de Lima : de grandes processions ont lieu le 30 août à Lima, Arequipa et Junín en l’honneur de la sainte patronne de Lima et des Amériques. 

Septembre

C’est partout la basse saison. En septembre-octobre, le temps est encore propice aux randonnées d’altitude et la foule est partie. Les oiseaux migrateurs passent sur le devant de la scène.

  • Mistura : une semaine durant en septembre, ce gigantesque festival gastronomique, internationalement reconnu, se tient à Lima.
  • El Festival Internacional de la Primavera : à ne pas manquer, le festival international du Printemps est l’occasion de voir de sensationnelles démonstrations équestres, des danses et des célébrations culturelles. Dernière semaine de septembre à Trujillo.

Octobre

La meilleure période pour visiter l’Amazonie va de septembre à novembre. Le temps s’y révélant plus sec, on a de meilleures chances de voir des animaux sauvages.

  • Great Amazon River Raft Race : la plus longue course de rafting au monde a lieu entre Nauta et Iquitos en septembre ou au début du mois d’octobre.
  • La Virgen del Rosario : le 4 octobre, cette fête se déroule à Lima, Apurímac, Arequipa et Cuzco. Sa plus importante manifestation a lieu à Ancash, avec une confrontation symbolique entre Maures et Chrétiens.
  • El Señor de los Milagros : fête religieuse de premier plan, le Seigneur des Miracles se déroule à Lima le 18 octobre, époque à laquelle débute la saison des corridas.

Novembre

Un mois intéressant pour les fêtes, en particulier pour les célébrations organisées à Puno.

  • Todos Santos : la Toussaint inaugure la fête religieuse du lendemain.
  • Día de los Muertos : le jour des Morts (2 novembre), on emporte des présents (nourriture, boissons, fleurs) sur les tombes des défunts. Cette célébration est particulièrement bigarrée dans les Andes où l’on consomme une partie des mets. L’atmosphère est plus festive que recueillie.
  • Semaine de Puno : ce festival d’une semaine débute le 5 novembre. Ses danses de rue costumées commémorent l’avènement légendaire du premier inca, Manco Cápac.

Décembre

La saison estivale et balnéaire revient, et l’eau du Pacifique se fait plus chaude. Évitez l’Amazonie, où la pluie coule à torrents de la fin du mois jusqu’à début avril.

  • Fiesta de la Purísima Concepción : la fête de l’Immaculée Conception (8 décembre)est une célébration nationale marquée par des processions en l’honneur de la Vierge Marie.
  • Noël : le 25 décembre. Une fête plus religieuse que séculière, en particulier dans les hauts plateaux andins.
  • La Virgen del Carmen de Chincha : danses endiablées et musique toute la nuit dans les peñas (bars ou clubs accueillant des concerts de musique folklorique)  d’El Carmen le 27 décembre.

Jours fériés

1er janvier Nouvel An
1er mai Fête du travail
24 juin Inti Raymi
29 juin Fête de Saint-Pierre et Saint-Paul
28-29 juillet Fête de l'Indépendance
30 août Fête de Santa Rosa de Lima
8 octobre Bataille d'Angamos
1 novembre Toussaint
8 décembre Immaculée Conception
25 décembre Noël

 

Articles récents