Panama : Sécurité

Désagréments et dangers au Panamá

  • La criminalité pose problème dans certains secteurs de la ville de Panamá, même si les quartiers les plus agréables sont plus sûrs que dans d’autres capitales.

  • Dans la ville de Colón, la criminalité de rue atteint un taux élevé ; renseignezvous sur les quartiers à éviter auprès du personnel de votre hôtel.

  • Si vous visitez la province du Darién, pensez à vous enregistrer  auprès du Senafront (police des frontières) au préalable, et voyagez toujours en compagnie d’un guide.

  • Plusieurs bateaux naviguant de la Colombie au Panamá via la mer des Caraïbes ont été impliqués dans des affaires de narcotrafic

 

Randonnée

Bien que le climat soit tropical, les variations de température sont importantes, et randonner au Panamá n’est pas de tout repos. Avant de partir, renseignez-vous toujours sur l’état des sentiers auprès des prestataires locaux ou des gardes forestiers, et prévoyez tout le nécessaire : beaucoup d’eau, même pour les itinéraires courts, de la nourriture, des allumettes et des vêtements adaptés – dans la forêt, le climat se rafraîchit le soir, en particulier en altitude.

Plusieurs randonneurs se sont perdus dans la forêt tropicale, même dans le Parque Nacional Volcán Barú et sur le Sendero Los Quetzales, pourtant aménagés pour les touristes. Les éboulements, les orages et la végétation peuvent rendre le tracé des sentiers opaque. Les routes d’accès sont parfois en si mauvais état que les transports vous déposent à plusieurs kilomètres de la destination. C’est la réalité de la forêt, et il n’existe aucune organisation officielle de secours pour vous venir en aide en cas de problème. Si vous partez sans guide, communiquez à votre hôtel ou votre auberge de jeunesse votre itinéraire, et le nombre de jours que vous avez prévu.

Dans la forêt, ne vous aventurez jamais hors des sentiers balisés. En l’absence de sentier, vous risquez de ne pas retrouver votre chemin.

Réservez vos transports à l’avance – vous devez savoir où et quand passe le dernier bus à votre arrêt –, ou contactez un prestataire fiable pour venir vous chercher en taxi.
 

Baignade

Malheureusement, plusieurs noyades ont lieu chaque année au Panamá, dont 80% à cause des courants d’arrachement, qui entraînent les nageurs au large. Ces courants se forment quand deux flux parallèles à la plage se rencontrent. Ils s’engouffrent alors dans la direction qui oppose le moins de résistance : vers le large. 
 

Police

La corruption policière n’est pas aussi problématique que dans d’autres pays d’Amérique latine. Toutefois, il arrive qu’un agent de police demande à un automobiliste de s’arrêter sans raison apparente, et exige le paiement immédiat d’une amende pour une infraction imaginaire. Si vous avez l’air dérouté, il est possible que le policier vous laisse partir, mais ne vous attendez pas à beaucoup d’indulgence s’ils sont deux. S’il y a effectivement infraction, proposez d’aller régler l’amende au commissariat. Certaines villes ont une police du tourisme, qui s’occupe uniquement des voyageurs. Identifiables au brassard porté sur leur uniforme, les agents de cette unité se montreront peutêtre plus compréhensifs (mais pas forcément). 
 

Vols et agressions

Les agressions envers les touristes sont peu fréquentes au Panamá, mais peuvent néanmoins se produire.

  • Faites preuve de bon sens : ne rangez pas tout votre argent au même endroit et évitez les lieux qui semblent dangereux. Si vous ne portez pas d’objets de valeur, vous attirerez moins l’attention des agresseurs.

  • Renseignez-vous dans votre hôtel sur les quartiers à éviter, et restez dans les lieux éclairés et fréquentés.

  • Si vous êtes victime d’une agression, quelle qu’elle soit, faites une déposition au commissariat dès que possible. En cas de vol, elle vous sera demandée le cas échéant par votre assurance, même s’il est peu probable que la police retrouve vos biens. Si vous ne parlez pas espagnol, vous pouvez demander de l’aide à votre ambassade.

     

 
Mis à jour le : 12 septembre 2019

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Panama

Paramètres des cookies