Mexico : Sécurité

Désagréments et dangers à Mexico

Si le taux de criminalité reste élevé dans la capitale, quelques précautions élémentaires suffisent à réduire les risques de façon significative et les visiteurs qui s’y aventurent pour la première fois sont souvent surpris de découvrir une capitale où l’on se sent plutôt en sécurité. La plupart des violences liées au narcotrafic dont les journaux étrangers se font régulièrement l’écho se produisent dans les États du Nord et de la côte pacifique, loin de Mexico.

Agression

Bien que le risque soit moins important que dans les années 1990, il arrive encore de se faire agresser par des chauffeurs de taxi. On ne compte plus les victimes attaquées ou dévalisées par des complices armés du chauffeur, après avoir simplement hélé un taxi dans la rue. Méfiez-vous en particulier des véhicules garés devant les discothèques et les restaurants, à moins qu’ils ne vous aient été désignés par le personnel de l’établissement. Plutôt que d’arrêter un taxi en maraude, cherchez une station (sitio), ou appelez un service de radio-taxi ou Uber.

Tremblements de terre

Le risque de tremblements de terre est ténu, mais réel. Le 19 septembre 2017, Mexico a été secouée par un fort séisme qui a détruit et endommagé des immeubles, forçant l’évacuation de centaines d’habitants. Même si on a dû déplorer plus de 200 morts, il fut bien moins dévastateur que le tremblement de terre de 1985. Cela s’explique en partie par les grands travaux d’amélioration apportés aux bâtiments et à leur capacité à résister aux séismes. L’alerta sísmica (sirène d’alerte en cas de séisme), désormais reliée à l’application gouvernementale 911 CDMX, peut donner quelques secondes d’avance pour évacuer un bâtiment.
Bien que la prévision des séismes soit compliquée, des sites Internet comme France Diplomatie dispensent des conseils actualisés aux voyageurs. Voir aussi notre page Sécurité au Mexique.

Vol

C’est dans les endroits les plus fréquentés par les étrangers, notamment la Plaza Garibaldi, la Zona Rosa et Condesa, tard les nuits de weekend, que les vols sont les plus courants. Soyez sur vos gardes à l’aéroport et dans les gares routières. Aux heures d’affluence, les rames de métro et les bus sont le terrain de chasse des pickpockets. En cas d’agression, n’opposez pas de résistance, pour ne pas risquer un mauvais coup, voire pire.

Mis à jour le : 23 février 2019

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique

Paramètres des cookies