Jamaïque

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Jamaïque
  4. Les Incontournables

Jamaïque : Les Incontournables

Kingston

La bouillante capitale jamaïcaine mérite mieux que la mauvaise réputation qui lui est faite. Certes, elle n'apparaît pas accueillante dès le premier regard, et les tensions y sont nombreuses, mais c'est le cœur vibrant du pays, son centre commercial et culturel, et vous ne regretterez pas d'y être venu, surtout pendant l'un de ses festivals annuels.
Si vous grimpez sur les montagnes environnantes, vous découvrirez à leur pied des quartiers verdoyants dominant un magnifique port naturel. Près du front de mer se dresse le centre historique, tandis que New Kingston s'étend plus au nord. Là se trouve le musée Bob Marley, superstar du reggae ; c'est le site le plus visité de Kingston. Vous y verrez la chambre du chanteur, l'arbre sous lequel Marley jouait de la guitare en fumant de la ganja...
Le front de mer est un endroit agréable pour une promenade tranquille ; vous y verrez aussi le marché artisanal. À quelques pâtés de maisons se trouve la National Gallery, où sont exposées des œuvres datant de 1920 à nos jours.
La plupart des hôtels (chers) sont du côté sud de la ville nouvelle ; en revanche, le centre historique offre quantité de restaurants économiques. Au nord de New Kingston, en allant vers l'ouest, vous trouverez Red Hills Road (vous n'avez qu'à suivre les odeurs d'épices et de fumée), ses étals de jerk et ses rues animées. Place au reggae... vous n'avez aucune chance d'y échapper.

Montego Bay

"MoBay", au nord-ouest du pays, est un port florissant où vous pourrez vous immerger dans l'animation jamaïcaine 100%, dans un amalgame tonique : hordes de voitures klaxonnantes, demeures georgiennes historiques, plages scintillantes... Vous serez sûrement abordé ("Hey, smoke ? Coke ?"), mais sachez que Montego Bay offre également des parcours de golf, une grande variété d'arts et d'artisanats, un choix immense de sports nautiques. Ceux qui ne disposent que d'un budget limité trouveront ici leur bonheur : vie nocturne trépidante, articles à prix imbattables sur les marchés... Si vos moyens sont plus importants, vous goûterez les charmes des grands hôtels.

Negril

Negril, à 84 km à l'ouest de MoBay, est la station qui monte. Elle monte vite, d'ailleurs, jusqu'à s'imposer dorénavant comme la première ville de "fun in the sun" du pays, mais reste plus placide qu'aucune autre. Les occasions de rencontres avec les habitants y sont plus nombreuses qu'ailleurs : vous verrez les sculpteurs exposer leurs œuvres sur la plage, les vendeurs de jerk et de nourriture bio le long des rues ; on vous saluera profusément et avec une grande gentillesse. Et nul besoin d'omelettes aux champignons hallucinogènes (proposées au menu des restaurants...) pour trouver la plage (longue de 7 km) absolument renversante.
Negril abrite également la première zone naturelle protégée de Jamaïque.

Cockpit Country

Cockpit Country est un haut plateau calcaire de 1 295 km², situé au centre-ouest du pays, percé, de manière tout à fait spectaculaire, de milliers de hamacs coniques scindés par des précipices. C'est en hélicoptère que vous pourrez le mieux capter la beauté et l'ampleur de ce site – d'autant qu'aucune route n'y mène. La région, demeurée quasiment vierge de toute proximité humaine, abrite une vie sauvage abondante ; c'est un paradis pour les ornithologues amateurs, les fous de nature et les spéléologues. La plupart des sentiers, caillouteux et à peine discernables, sont d'anciens sentiers d'esclaves qu'on ne peut débroussailler qu'à la machette. Les rochers sont aussi acérés que des rasoirs et la végétation recouvre des cavités prêtes à s'écrouler sous vos pas : ne vous y aventurez surtout pas seul et ne surestimez pas vos forces.

Long Bay

L'endroit où est située Long Bay, dans le nord-est du pays (attention, il en existe une autre au sud-ouest), est l'un des plus incroyables de Jamaïque : elle niche au cœur d'une baie en forme de croissant, longue de 1,6 km. Le sable y est rose, la mer couleur turquoise foncé. Les vagues sont repoussées avec force sur la plage, ce qui en fait un excellent (quoique parfois dangereux) spot de surf. Vous pourrez aussi demander à un pêcheur de vous emmener au large à bord de son canot. Bref, Long Bay, peu touchée par le tourisme de masse, est idyllique.
Vous pouvez y accéder par le bus en provenance de Port Antonio, la principale ville du nord-est, et loger en bungalow ou chez l'habitant.

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Paramètres des cookies