-->

Quito : Sécurité

Désagréments et dangers à Quito

Quito connaît son lot de vols et d’actes de petite délinquance, mais on évite facilement les dangers en prenant quelques précautions.
La Mariscal est le terrain de chasse favori des voleurs et des pickpockets, bien que la présence policière soit visible sur la Plaza Foch et dans les rues alentour. À la nuit tombée, prenez un taxi si vous vous éloignez de plus de quelques pâtés de maisons.
La plupart des boutiques et des restaurants du Centro Histórico étant fermés le soir, il règne une atmosphère un peu interlope dans les rues peu éclairées, en particulier en lisière du quartier. Mieux vaut éviter de s’y promener seul. Y sévissent des pickpockets, des voleurs à la tire et des escrocs qui vous aspergeront de moutarde ou autre pour faire diversion tandis qu’ils vous voleront vos affaires. Soyez toujours très vigilant.
Police de La Mariscal (police touristique ; 02-254-3983 ; Reina Victoria N21-208 près de Roca ; 24h/24).
Police du Centro Histórico (02-254-3983 ; Chile entre Moreno et Venezuela, Plaza Grande ; 10h-18h).
Les pickpockets sévissent également sans relâche dans les trolleybus. Faites bien attention, et évitez d’emprunter ces moyens de transport aux heures de pointe et à la nuit tombée. Gardez toujours votre sac sur vos genoux. L’ouverture des sacs au rasoir (quand bien même ceux-ci seraient entre vos jambes, sous le siège ou sur votre dos) est une pratique très courante.
Utilisez les DAB en journée, et choisissez des machines situées dans des endroits passants (centres commerciaux, banques, etc.). Au moment de retirer les billets, montrez-vous toujours vigilant.
En cas de vol, allez déposer une plainte (denuncio) dans un poste de police ou auprès du service de sécurité touristique. Cette instance possède des bureaux à l’aéroport et à la gare routière Quitumbe. Pour vous faire aider, vous pouvez aussi contacter le 02-254-3983.

Mis à jour le : 26 mars 2019

Articles récents