Colombie

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Colombie
  4. Les Incontournables

Colombie : Les Incontournables

Ce qu'il ne faut pas manquer en Colombie

Les 21 incontournables de la Colombie...

Vieille ville de Cartagena

Quand les visiteurs franchissent les remparts de la vieille ville de Cartagena, les aiguilles de l’horloge de la Puerta del Reloj semblent remonter 400 ans en arrière. En vous baladant dans les rues, vous aurez l’impression de plonger dans un roman de Gabriel García Márquez. Les balcons aux couleurs pastel débordent de bougainvilliers et les rues sont jalonnées de stands de nourriture animés, de magnifiques églises édifiées par les Espagnols, de places et de demeures historiques. Une ville vivante et active, mais dont l’apparence n’a pas changé depuis des siècles.

Vers la Ciudad Perdida

La randonnée jusqu’à la Ciudad Perdida est une époustouflante marche dans la jungle, qui traverse certains des plus beaux paysages tropicaux du pays. Beaucoup la considèrent comme l’un des meilleurs treks de plusieurs jours en Colombie. Montées d’adrénaline assurées lorsque, de l’eau jusqu’à la taille, vous franchirez des rivières tumultueuses avec l’impassible beauté de la Sierra Nevada en arrière-plan. La destination finale est fascinante – une ancienne cité perdue, organisée en terrasses mystérieuses et silencieuses –, mais le périple en lui-même l’est tout autant.

Dunes et déserts de La Guajira

Atteindre cette péninsule désertique isolée peut être plus ou moins éprouvant, selon le mode de transport choisi, mais quiconque rejoint le point le plus septentrional de l’Amérique du Sud est saisi par la grandiose simplicité des paysages. Des flamants roses, des marécages de mangroves, des plages de dunes et de minuscules villages wayuu ponctuent l’immensité déserte de cette splendide région colombienne, très peu visitée. Troquez donc le tumulte des villes contre le silence majestueux de la nature.

Trekking dans le parc national d’El Cocuy

Le Parque Nacional Natural El Cocuy est l’une des destinations de trekking les plus prisées d’Amérique du Sud, à juste titre. En saison (décembre-février), le spectacle qui vous attend est permanent : somptueux levers de soleil découpant des pics acérés, vallées glaciaires, plaines de montagne, lacs d’altitude et végétation éparse du páramo (plateaux de haute montagne). 

Caño Cristales

Après avoir été pris en otage pendant vingt ans par les guérilleros, le Caño Cristales est à nouveau accessible. Il s’agit de l’un des trésors naturels les plus marquants de Colombie : flanqué de forêt luxuriante et de terrain montagneux, cette splendide rivière offre une incroyable explosion de rouge, entre juillet et novembre. Ce phénomène unique est dû à une prolifération d’algues colorées. Randonner entre les cascades et les piscines naturelles est une expérience fabuleuse.

Musées de Bogotá

Peu d’endroits permettent de se mettre dans la peau d’un aventurier découvrant un trésor enfoui. Le Museo del Oro, l’un des musées les plus fascinants d’Amérique du Sud, est une occasion rêvée, et ce n’est qu’un des innombrables musées de la capitale. Contempler les rondeurs d’un Botero, un hélicoptère présidentiel, l’arsenal d’un baron de la cocaïne, des épées bolivariennes, de délicates céramiques de salle de bains ou des vases brisés ? Bogotá a le musée qu’il vous faut.

San Agustín

Disséminées sur des collines verdoyantes, les statues de San Agustín offrent une fabuleuse plongée dans la culture précolombienne. C’est l’un des sites archéologiques les plus importants du continent. Plus de 500 monuments sculptés dans la pierre volcanique ont été mis au jour. De nombreuses statues sont regroupées dans un parc archéologique, mais bien d’autres, restées à leur emplacement d’origine, peuvent être découvertes à pied ou à cheval, le long de chemins ponctués de cascades et de gorges escarpées.

Observation des baleines sur la côte pacifique 

Peu de spectacles sont aussi impressionnants qu’une baleine de 20 tonnes s’élançant dans les airs, avec des montagnes couvertes de forêt en toile de fond. Tous les ans, des centaines de baleines à bosse partent de l’Antarctique et effectuent une odyssée de 8 000 km pour mettre bas et élever leurs petits dans les eaux du Pacifique, au large de la Colombie. À Ensenada de Utría, elles s’approchent très près du littoral.

Salsa à Cali

Cali n’a peut-être pas inventé la salsa, mais cette cité dynamique a saisi toute l’essence du genre et se l’est appropriée. Sortir à Cali, c’est aller danser la salsa, mode d’expression privilégié des Caleños. Des minuscules bars de quartier dotés de sonos surdimensionnées aux immenses salsatecas (clubs de salsa) de Juanchito, la salsa contribue à faire tomber les barrières sociales et à unifier cette ville tentaculaire. Si vous savez danser, c’est l’endroit idéal pour le montrer, et dans le cas contraire, il n’y a pas meilleure destination pour apprendre.

Barichara

Difficile de résister au choc esthétique en mettant le pied à Barichara, sans doute le village colonial le plus pittoresque de Colombie : ses toits de tuiles, ses rues pavées symétriques, ses murs chaulés et ses balcons fleuris ont pour écrin un paysage andin verdoyant. Barichara vit à un rythme merveilleusement paisible. Il est donc fort probable que vous vous surpreniez à flâner dans les rues au ralenti, subjugué par la beauté qui vous entoure.

Île de Providencia

L’accès est un peu difficile, mais vos efforts seront récompensés avant même que vous ne débarquiez sur ce petit paradis des Caraïbes, montagneux et sublime : la vue depuis le hublot de l’avion ou du catamaran vous laissera sans voix. Avec certaines des plus belles plages du pays, de magnifiques sites de plongée, des randonnées exceptionnelles, une cuisine succulente et un créole anglais unique, Providencia est une destination coup de cœur, peu fréquentée et épargnée par les complexes hôteliers.

La Zona Cafetera

Grimpez dans une Jeep de la Seconde Guerre mondiale et en route pour une aventure caféinée ! Beaucoup des meilleures fincas (fermes) de la Zona Cafetera ouvrent désormais leurs portes aux touristes, avec la volonté de montrer aux visiteurs les caractéristiques du café colombien et le quotidien laborieux des cultivateurs. Attrapez un panier et enfoncez-vous dans la plantation pour cueillir quelques grains avant de regagner la ferme traditionnelle pour déguster le produit fini.

Plages du Parque Nacional Natural Tayrona

Les plages du Parque Nacional Natural Tayrona, près de Santa Marta sur la côte caribéenne, figurent parmi les plus belles du pays. Les eaux limpides du Tayrona s’étendent au pied d’une épaisse forêt, qui descend telle une avalanche végétale depuis les sommets vertigineux de la Sierra Nevada de Santa Marta, le plus haut massif côtier du monde. Les divines plages de sable blanc sont ourlées de palmiers et constellées de gros rochers.

Cañon de Río Claro

Majestueuse gorge creusée dans le marbre, la Reserva Natural Cañon de Río Claro est l’une des destinations les plus prisées de Colombie. Au milieu coule une rivière transparente, qui forme de nombreux bassins de baignade, parfaits pour se rafraîchir. Lancez-vous en tyrolienne au-dessus de la rivière, explorez des grottes remplies de chauves-souris ou faites une descente en rafting. Le soir, tandis que le soleil couchant habille les rochers de couleurs chaudes, d’innombrables oiseaux font leur apparition et les bruits de la forêt résonnent dans le canyon.

Villa de Leyva

Un immense ciel bleu domine la vallée de haute altitude qui entoure l’impressionnante Villa de Leyva. À seulement 165 km au nord de Bogotá, cette paisible bourgade coloniale est dotée d’une des plus grandes et belles places centrales du continent américain. Son centre-ville pittoresque vous réserve bien des surprises : cuisine du monde, histoire passionnante, églises anciennes, musées intéressants et boutiques d’artisanat. La campagne alentour se prête à une kyrielle d’aventures en plein air.

Parc national Los Nevados

Vénérés par les peuples indiens, les pics enneigés du Parque Nacional Natural Los Nevados ont toujours exercé un fort pouvoir d’attraction sur les visiteurs. Couvrant 583 km², la réserve englobe des secteurs parmi les plus époustouflants des Andes colombiennes. La partie sud offre des randonnées inoubliables à travers des écosystèmes variés, des forêts tropicales humides au rare páramo. Les bons marcheurs pourront gravir le Nevado Santa Isabel et le Nevado del Tolima lors d’une belle aventure au plus près des nuages.

Amazonie

L’Amazonie est incommensurable (à elle seule, la partie colombienne est plus vaste que l’Allemagne). Il va sans dire qu’il existe de nombreuses possibilités pour passer une nuit inoubliable au cœur de la forêt. Les hébergements aménagés dans le Parque Nacional Natural Amacayacu et le long du Río Yavarí sont les meilleurs endroits pour observer les divers animaux et écosystèmes. Vous pourrez nager avec des dauphins, pêcher des piranhas et observer de près des alligators, des singes et des grenouilles. 

Aventures à San Gil

San Gil ne se distingue pas par sa beauté naturelle mais promet une dose de sensations fortes qui compense largement. Kayak, descente en rappel, spéléologie, saut à l’élastique ou parapente : quelle que soit votre préférence, San Gil est l’eldorado des sports d’aventure en Colombie. La ville est surtout réputée pour ses rapides de classes IV et V sur le Río Suárez, mais le rafting est loin d’être la seule activité envisageable.

Medellín 

Survolez les quartiers populaires de Medellín à bord du Metrocable, un fantastique téléphérique accroché périlleusement aux flancs abrupts de la montagne. En contrebas, le dédale de maisons en brique rouge constitue le cœur palpitant d’une ville qui se développe en dépit de son terrain accidenté. Le soir venu, explorez l’autre visage de la cité, dans les restaurants, les bars et les clubs chics d’El Poblado, centre de la légendaire vie nocturne de Medellín, apprécié des riches habitants branchés.

Desierto de la Tatacoa

Le Desierto de la Tatacoa révèle un fascinant paysage de sable ocre et gris, de falaises sculptées et de massifs de cactus. Entouré de montagnes et dominé par le Nevado de Huila, ce secteur semi-aride balayé par les vents est un lieu silencieux et empreint de spiritualité, qui se distingue par un écosystème unique en Colombie. L’absence de nuages et de pollution lumineuse en fait le meilleur endroit du pays pour contempler les étoiles, à l’œil nu ou depuis l’observatoire local.

Le páramo du Lago de Tota

Seuls quelques pays, dont la Colombie est le principal représentant, abritent le páramo, un écosystème de toundra alpine résultant de l’activité des glaciers. La région autour du Lago de Tota, un lac de haute altitude, offre l’une des randonnées les plus gratifiantes de Colombie : le Páramo de Ocetá est un parcours de 19 km à travers des paysages de tourbières et des prairies émaillées de frailejón (buisson endémique à fleurs jaunes), de fleurs colorées, de cascades, de lagunes spectaculaires et d’une cité naturelle en pierre. 
 
 
 
 
 
 
 
 

Articles récents

Guide de voyage Colombie

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Colombie