Bolivie

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Bolivie
  4. Hauts plateaux du Centre

Hauts plateaux du Centre

Pourquoi y aller

Cœur géographique et symbolique de la Bolivie, les hauts plateaux du Centre présentent un mélange hétéroclite de villes animées, de vastes pâturages et de régions montagneuses ponctuées de villages isolés. La belle et blanche Sucre fut le lieu de déclaration de l’indépendance en 1825. Potosí, construite grâce aux mines d’argent du Cerro Rico voisin, est le symbole des richesses naturelles du pays. Cochabamba, établie à une altitude bien moins élevée et réputée pour la douceur de son climat, apparaît comme l’une des villes les plus agréable à vivre de Bolivie.La région ne se résume cependant pas à ces grands centres. De charmants villages coloniaux, vieillissants et peu connus, jalonnent les hauts plateaux et représentent autant d’étapes qui méritent le détour. Si les ruines incas de la vallée de Cochabamba évoquent un passé lointain, le Parque Nacional Torotoro demeure inégalé en termes d’ancienneté : dans ce parc accidenté, très intéressant du point de vue géologique, nombreuses sont les empreintes de dinosaures et les fossiles, dont certains sont vieux de 300 millions d’années.

Quand partir

  • Mars Les festivités traditionnelles du Pujllay démarrent le 3e dimanche de mars.
  • Août Réjouissances en perspective pour la Fiesta de la Virgen de Urkupiña !
  • Oct-mars Pour éviter les grands froids, visitez Potosí en été.

potosi-crm-cc

À ne pas manquer

  • La vue sur les maisons coloniales chaulées à toits rouges de Sucre, depuis les hauteurs de La Recoleta.
  • La découverte du Parque Nacional Torotoro, autrefois peuplé de dinosaures.
  • Une randonnée dans les montagnes de la Cordillera de los Frailes, ponctuée de haltes dans les villages jalq’a.
  • La Casa Nacional de la Moneda, le plus fascinant musée de Bolivie, situé à Potosí.
  • Les festins et les fêtes débridées de Cochabamba, où gastronomie et vie nocturne sont à l’honneur.
  • L’ascension du Cerro Tunari, haut sommet survolé de condors offrant un panorama époustouflant.
  • Les ruines mystiques d’Incallajta, équivalent bolivien du Machu Picchu.
Mis à jour le : 19 septembre 2019

À voir à faire en Bolivie

En 1987, l’Unesco a inscrit Potosí sur la Liste du patrimoine mondial en raison de son passé mouvementé et tragique et de sa somptueuse architecture coloniale. De nombreux voyageurs se contentent d’un court passage en ville en prévoyant tout juste assez de temps pour visiter une mine ; pourtant, les sites sont suffisamment nombreux pour que l’on s’y attarde davantage.

Pour découvrir la splendide architecture coloniale de Potosí, flânez dans ses rues étroites et remarquez les portes et les façades ouvragées, ainsi que les balcons en bois qui surplombent la chaussée. Parmi les demeures et les monuments les plus représentatifs, citons l’El Cabildo(hôtel de ville ; Plaza 10 de Noviembre) jaune moutarde, la jolie Casa de las Tres Portadas(Bolívar 1052) et les Arcos de Cobija (arches de Cobija) dans la rue du même nom.

Dans la Calle Junín, entre Matos et Bolívar, vous verrez un beau portón mestizo très travaillé et flanqué de colonnes torsadées. Cette porte, qui ornait autrefois la demeure du Marqués de Otavi, accueille aujourd’hui les clients du Banco Nacional.

Sur les rives du Río Huana Mayu, à Cantumarca et à San Antonio, dans les hauteurs de Potosí, on peut voir quelques beaux ingenios (fonderies) en ruine. Ils servaient autrefois à extraire l’argent du minerai apporté du Cerro Rico. À l’origine, 82 ingenios se regroupaient sur 15 km le long du cours d’eau. Certains de ceux qui subsistent datent des années 1570 et ont fonctionné jusqu’au milieu du XIXe siècle. La plupart des circuits dans les mines du Cerro Rico incluent une halte dans un ingenio en activité.

Chaque fonderie se compose d’un sol percé de puits peu profonds (buitrones) dans lesquels le minerai était mélangé à du mercure et à du sel. Il était ensuite réduit en poudre par des meules actionnées grâce à l’eau des 32 Lagunas de Kari Kari.

  • Casa Nacional de Moneda

    musée

    Le monument phare de la ville est aussi l’un des plus beaux musées d’Amérique du Sud. Le premier...

    Lire la suite
  • Palacio Portales

    palais

    Ce palais à l’européenne du baron de l’étain Simón Patiño témoigne mieux que tout autre de...

    Lire la suite
  • Casa de la Libertad

    musée

    Pour se plonger dans l’histoire bolivienne, ce musée où fut signée la déclaration...

    Lire la suite
  • Museo de Arte Indígena

    musée

    Le superbe musée des arts “indigènes” passionnera ceux qui s’intéressent aux peuples indigènes...

    Lire la suite
  • Pachamama Wasi

    musée

    Cette superbe maison- musée est l’étrange demeure d’un homme qui a passé une bonne partie de sa...

    Lire la suite
  • Museo y Convento de Santa Teresa

    musée

    Le splendide couvent de Sainte Thérèse, fondé en 1685, accueille toujours une petite communauté de...

    Lire la suite
  • Museo Alfredo Gutiérrez Valenzuela

    musée

    Ce musée rattaché à l’université occupe une ancienne demeure aristocratique au décor du...

    Lire la suite
  • Cementerio Municipal

    cimetière

    L’enthousiasme que suscite le cimetière peut sembler quelque peu exagéré. Si l’on y découvre...

    Lire la suite
  • Convento de Santa Teresa

    couvent

    Ce noble couvent décrépi semble tout droit sorti d’un roman de Gabriel García Márquez. Les visites...

    Lire la suite
  • Empreintes de dinosaures

    site archéologique

    Le village, niché dans une vallée de 20 km de long à 2 600 m d’altitude, est flanqué...

    Lire la suite
  • Museo y Convento de San Francisco

    musée

    Le couvent de Saint-François, le plus ancien du pays, fut fondé en 1547 par le frère Gaspar de...

    Lire la suite
  • Iglesia de San Francisco

    église

    L’église de San Francisco fut créée en 1538, peu après la fondation de la ville, mais devint...

    Lire la suite
  • Parque Cretácico (Cal Orck’o)

    site archéologique

    Il y a 65 millions d’années, le site de l’usine de ciment Fancesa (Fabrica Nacional de Cementos...

    Lire la suite
  • Museo Arqueológico

    musée

    Le Museo Arqueológico offre un excellent aperçu des diverses cultures de Bolivie. La collection est...

    Lire la suite
  • Peintures rupestres de Batea Q’ocha

    site archéologique

    Au-dessus du troisième méandre du Río Torotoro, à 1,5 km en aval du village, plusieurs parois de...

    Lire la suite
  • Iglesia de San Lorenzo de Carangas

    église

    Le portail ouvragé de style baroque mestizo de l’Iglesia de San Lorenzo de Carangas est sans doute...

    Lire la suite
  • Iglesia de Santa Mónica

    église

    L’église de Santa Mónica, de style mestizo, fut fondée en 1574 pour servir de monastère aux...

    Lire la suite
  • Marché du dimanche

    marché

    Malgré la présence des autres gringos munis de leur appareil photo et les innombrables agences de...

    Lire la suite
  • Iglesia de Santo Domingo

    église

    L’Iglesia de Santo Domingo, de style rococo, fut fondée en 1612, mais sa construction ne débuta...

    Lire la suite
  • Cañón de Torotoro et El Vergel

    canyon

    À 3 km de Torotoro, le sol plonge soudainement pour former un canyon spectaculaire de plus de 250 m...

    Lire la suite
  • Capilla de Nuestra Señora de Jerusalén

    église

    Joyau peu connu, la Capilla de Nuestra Señora de Jerusalén fut d’abord une humble chapelle dédiée...

    Lire la suite
  • Parque Bolívar

    parc

    À quelques pas au nord de la Plaza ­Libertad, le parc Bolívar se présente comme une étendue tout...

    Lire la suite
  • Iglesia y Convento de San Francisco

    église

    Construite en 1581, l’Iglesia y Convento de San ­Francisco fait partie des plus anciennes églises de...

    Lire la suite
  • Fossiles marins

    site archéologique

    À 1 heure de marche au sud-ouest de Torotoro, sur le Cerro de las Siete Vueltas (mont aux Sept...

    Lire la suite
  • Museo Universitario Charcas

    musée

    Dans un édifice du XVIIe siècle pourvu d’une admirable cour de style colonial, le Museo...

    Lire la suite
  • Cathédrale

    église

    Située sur la Plaza 14 de Septiembre bordée d’arcades, la cathédrale de Cochabamba, dont la...

    Lire la suite
  • Catedral

    église

    La construction de la cathédrale commença en 1564 et fut achevée vers 1600. L’édifice d’origine...

    Lire la suite
  • Caverna de Umajalanta

    grotte

    Le Río Umajalanta, qui disparaît sous une couche de calcaire d’environ 22 m d’épaisseur, a...

    Lire la suite
  • Templo Nuestra Señora de la Merced

    église

    Une fois les travaux achevés (à une date ­inconnue), l’intérieur de cette église comptera parmi...

    Lire la suite
  • Torre de la Compañía de Jesús

    clocher

    Ce superbe clocher ouvragé, vestige de l’ancienne église jésuite, fut achevé en 1707 après...

    Lire la suite
  • Llama Chaqui

    ruines

    Une difficile randonnée de 19 km dans le Cerro Huayllas Orkho conduit de ­Torotoro aux ruines de...

    Lire la suite
  • Convento de San Felipe Neri

    église

    La vue depuis le clocher et le toit de tuiles du couvent de San Felipe Neri explique mieux qu’un...

    Lire la suite
  • Museo de Historia Natural Alcide d’Orbigny

    musée

    Le Muséum d’histoire naturelle de la ville jouxte le Palacio Portales. Avec ses parquets grinçants...

    Lire la suite
  • Iglesia de la Merced

    église

    Édifiée entre 1555 et 1687 et restaurée, l’Iglesia de la Merced possède une chaire sculptée, un...

    Lire la suite
  • Museo de Santa Clara

    musée

    Installé dans le couvent de Santa Clara, ce musée d’art sacré, fondé en 1639, contient plusieurs...

    Lire la suite
  • Iglesia de la Recoleta

    église

    Au nord du fleuve, cette église baroque (dont la construction fut entreprise en 1654) renferme un beau...

    Lire la suite
  • Iglesia de San Martín

    église

    D’apparence assez banale, l’Iglesia de San Martín, édifiée au XVIIe siècle, est aujourd’hui...

    Lire la suite
  • Catedral

    église

    La cathédrale date du milieu du XVIe siècle et allie harmonieusement une architecture Renaissance et...

    Lire la suite
  • Convento de Santa Teresa

    église

    Le lumineux couvent de Santa Teresa appartient à un ordre de nonnes recluses, qui confectionnent et...

    Lire la suite
  • Cristo de la Concordia

    repère

    Cette immense statue du Christ qui se dresse sur le Cerro de San Pedro (2800 m), derrière Cochabamba,...

    Lire la suite
  • Calle Quijarro

    architecture

    Au nord de l’Iglesia de San Agustín, la Calle Quijarro se rétrécit alors qu’elle serpente entre...

    Lire la suite
  • Museo Eclesiàstico de Sucre

    musée

    À côté de la cathédrale, ce musée possède l’une des plus belles collections de reliques du...

    Lire la suite
  • La Cancha

    marché

    Vaste et chaotique, le marché principal de Cochabamba, dont la traversée peut relever du défi pour...

    Lire la suite
  • Pasaje de Siete Vueltas

    architecture

    Ce passage, qui prolonge la Calle Ingavi, à l’est de Junín, est ponctué de virages abrupts ; vous...

    Lire la suite
  • Museo Nacional de Etnografía y Folklore

    musée

    Connu localement sous le nom de Musef et occupant l’impressionnant édifice de l’ancienne Banco...

    Lire la suite
  • Museo de la Recoleta

    musée

    Construite par l’ordre des Franciscains en 1601, la Recoleta domine la ville en haut de la Calle...

    Lire la suite
Paramètres des cookies