Dar es Salam

Pourquoi y aller

En un siècle, le tranquille village de pêcheurs zaramo qu’était Dar es Salam est devenu une métropole prospère, combative et enfumée de plus de quatre millions d’habitants, qui ne cesse de croître. Au croisement de quelques-unes des plus importantes routes maritimes du globe, c’est le deuxième port d’Afrique de l’Est par l’activité, et le centre commercial et culturel de la Tanzanie.
Kivukoni Front et son marché au poisson grouillant où les boutres déchargent à l’aube leur pêche se trouvent à l’extrémité nord du port. La ville compte aussi de très bons marchés artisanaux et restaurants, et de toutes proches îles et plages de sable. L’architecture mêle influences africaine, arabe, indienne et allemande, même si la pittoresque église luthérienne coloniale est à présent éclipsée par de hautes tours, reflets la prospérité de la ville. Bien des voyageurs font l’impasse sur “Dar”, là où ceux qui y séjournent vantent pourtant son mélange culturel éclectique et son authenticité.

Quand partir

  • Mars-mai Basse saison, prix plus bas, moins de touristes, mais beaucoup de lodges dans le Sud sont fermés.
  • Juin-sept Temps frais et sec, moins d’humidité dans l’air : une bonne période pour profiter de la ville.

À ne pas manquer

  1. Le travail des sculpteurs sur bois, des entrepreneurs, des artistes et la découverte de la ville lors d’un circuit culturel.
  2. Les différentes cuisines de Dar, en dégustant dhoklas, grillades, thé épicés et poissons à la noix de coco.
  3. Les îles préservées de Mbudya et Bongoyo, pour y faire du snorkeling et y pique-niquer.
  4. Une immersion parmi les gens du cru qui viennent se défouler le week-end à Coco Beach après une dure semaine de travail.
  5. Les souvenirs en matériaux recyclés merveilleusement loufoques de Wonder Workshop.
  6. Un office dans l’église luthérienne d’Azania Front.
  7. Une balade en boutre ou en kayak, avec Dekeza Dhows.
  8. Une escapade jusqu’au luxuriant promontoire sauvage de Ras Kutani, où les tortues viennent pondre.
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire en Tanzanie et Zanzibar

  • Kunduchi Kite School

    kitesurf

    C’est la première école de kitesurf sur le continent à profiter des vents de nord-est et de sud-est...

    Lire la suite
  • Kunduchi Wet ‘n’ Wild

    parc aquatique

    Ce grand complexe de loisirs proche du Kunduchi Beach Hotel offre de nombreux bassins, 30 toboggans,...

    Lire la suite
  • National Museum & House of Culture

    musée

    Le Musée national abrite, entre autres découvertes archéologiques, le célèbre zinjanthropus...

    Lire la suite
  • Jardins botaniques

    jardin

    Menacé de disparition par l’urbanisation croissante, ces jardins botaniques n’en restent pas moins...

    Lire la suite
  • Église luthérienne d’Azania Front

    église

    Cet imposant édifice, avec son beffroi aux tuiles rouges qui domine l’océan et son intérieur...

    Lire la suite
  • Cathédrale Saint-Joseph

    église

    La cathédrale romaine catholique, avec ses flèches de style gothique, est toujours en usage : le...

    Lire la suite
  • Marché au poisson

    marché

    Allez au marché au poisson de Kikuvoni à 7 h, vous y verrez les pêcheurs vendre leurs prises aux...

    Lire la suite
  • Village Museum

    musée

    La pièce centrale de ce musée à ciel ouvert consiste en une série d’habitations authentiques...

    Lire la suite
  • Nafasi Art Space

    galerie

    Nafasi, qui se veut le principal centre d’art contemporain de Tanzanie, est un ensemble de...

    Lire la suite
  • Ruines de Kunduchi

    vestiges

    Ces ruines, envahies par la végétation, comprennent les vestiges d’une mosquée de la fin du...

    Lire la suite
  • Sea Breeze Marine

    plongée, snorkeling

    Cet établissement ouvert de longue date, situé à côté du White Sands Hotel, organise toute...

    Lire la suite