Madagascar : Si vous aimez

Madagascar selon ses envies

Sites naturels

Vallée du Tsaranoro Majestueuse silhouette du pic du Tsaranoro, vastes paysages ponctués de villages de terre sèche, sentiers de randonnée… cette vallée mitoyenne du parc national de l’Andringitra, mérite le détour.
Massif de l’Isalo Les massifs de grès du parc national de l’Isalo sont à la fois facilement accessibles et riches de possibilités de découverte. D’où leur succès…
Tsingy de Bemaraha Certains ne font le voyage que pour ces curiosités géologiques, véritables cathédrales de calcaire. 
Allée des Baobabs Aux portes de Morondava, l’allée des Baobabs est le rassemblement d’Adansonia grandidieri le plus spectaculaire de la Grande Île. À voir au coucher du soleil. 
Baie de Diégo-Suarez Au nord de l’île, Diégo-Suarez est bâtie dans une baie, ponctuée d’un pain de sucre, qui recèle nombre de sites à découvrir, tant côté terre que côté mer.
Île aux Nattes À quelques minutes de pirogue de Sainte-Marie, ce minuscule îlot est posé au milieu du lagon. Au programme : longues étendues de sable blanc sur lesquelles se penchent doucement les cocotiers et eaux à la transparence idyllique. 

Culture 

Palais de la Reine Dominant la capitale, le Rova de Manjakamiadana, ou palais de la Reine, est le principal trésor historique et culturel d’Antananarivo. Il est à nouveau partiellement ouvert aux visiteurs, du moins pour ses extérieurs. 
Ambohimanga À une vingtaine de kilomètres d’Antananarivo, la “colline bleue” d’Ambohimanga est dominée par un rova (palais), qui constitue l’un des plus beaux et intéressants témoignages historiques du pays. 
Art funéraire Les Mahafaly et les Antandroy du sud du pays sont réputés pour leurs monuments funéraires, ornés de fresques et souvent de pièces de bois sculptés. Dans l’Ouest, les Sakalava se distinguent par les sculptures érotiques qui ornent leurs tombeaux.
Antsirabe Ancienne station thermale surnommée la “Vichy malgache”, Antsirabe garde de nombreuses traces de son passé colonial. 
Ambalavao Un ville du Centre, célèbre pour l’architecture betsileo de ses habitations et les fréquentes cérémonies de famadihana (“retournement des morts”). 

Vie sauvage

Réserve d’Analamazaotra Portion la plus visitée du parc d’Andasibe-Mantadia, la réserve spéciale d’Analamazaotra doit son succès à ses populations d’indri, le plus gros des lémuriens.
Parc national de Ranomafana Cette forêt humide est réputée pour l’observation des reptiles, des amphibiens et de 12 espèces de lémuriens. 
Baleines Leurs figures acrobatiques et leurs chants en font en saison les stars de Sainte-Marie. 
Parc national de la montagne d’Ambre À 40 km de Diégo-Suarez, le très beau parc de la montagne d’Ambre est le domaine d’une faune et d’une flore riches grâce à son climat frais et humide. 
Réserve de Berenty Créée en 1936, la réserve privée de Berenty, dans la région de Fort-Dauphin, est un exceptionnel sanctuaire de lémuriens, et notamment du propithèque de Verreaux, ou sifaka
Parc national de Marojejy Au-dessus de la côte de la Vanille, il abrite 10 espèces de lémuriens, près de 115 variétés d’oiseaux, une centaine d’espèces d’amphibiens et de reptiles, et une flore variée car étagée entre 100 et plus de 2 000 m d’altitude. 

Littoral

Nosy Be Principal argument touristique du nord du pays, l’île de Nosy Be attire les visiteurs avec ses promesses de plages désertes et de cocotiers. 
Sainte-Marie Longues plages bordées de cocotiers, forêt tropicale, récifs coralliens, mer peu profonde et héritage historique… l’île ne manque pas d’arguments pour quelques jours de détente.
Anakao Anakao et sa longue plage séduisent ceux qui sont prêts à sacrifier un peu de confort au profit d’un site superbe et paisible, loin des foules. 
Mer d’Émeraude La mer d’Émeraude a tous les attributs pour faire rêver les amateurs de littoral tropical : lagon de carte postale, eaux turquoise, îlot de sable.

Chemins de traverse

Train FCE L’un des derniers trains de voyageurs encore en service sur l’île, le FCE relie Fianarantsoa à la côte est en un parcours de 163 kilomètres haut en couleur. 
Randonnée dans l’Andringitra Plus d’une cinquantaine de kilomètres de sentiers sillonnent le parc national de l’Andringitra, ce qui en fait l’un des plus riches de promesses pour les randonneurs.
Côte de la Vanille Enclavées au nord-est du pays, les villes de Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa vivent en saison au rythme de la récolte de la vanille. Somnolente le reste de l’année, la région mérite la visite en juillet et août, lorsque les gousses de la précieuse orchidée sèchent au soleil…
Descente de la Tsiribihina La descente de la portion de 145 km de la Tsiribihina qui sépare Miandrivazo de Belo-sur-Tsiribihina offre l’occasion de visiter les villages de la région et d’observer la faune au rythme des pirogues et des chalands. 
Canal des Pangalanes Constitué d’une enfilade de chenaux et de rivières naturelles, cet étonnant “canal” séparé de l’océan par une étroite bande de terre s’étire sur 650 km le long de la côte est. Un véritable monde à part. 
Bivouac dans l’Ankàrana Le massif doit son succès à ses tsingy, moins réputés que ceux de Bémaraha mais plus faciles d’accès, qui peuvent se découvrir en quelques jours de randonnée et de bivouac. 
À pied à travers la péninsule Masoala La seule solution pour relier Antalaha et Maroantsetra : plusieurs jours de randonnée dans la forêt dense. 

Aventures sur les pistes

Le Grand Sud jusqu’à Fort-Dauphin Les 650 km de piste qui relient Tuléar à Fort-Dauphin traversent les paysages arides du Grand Sud malgache, et longent l’exceptionnel littoral du canal du Mozambique. Un must pour les “mangeurs de pistes”. 
Le long de la côte ouest Les 350 km de côte qui s’étendent au sud de Morondava, jusqu’à Tuléar, offrent au regard de somptueuses étendues littorales. 
Vers Antongil et Masoala De la boue, de la rocaille, du sable, des barges en bois faisant office de bacs, des ponts de fortune… La piste qui rejoint la baie d’Antongil depuis Soanierana-Ivongo propose un périple pour voyageurs aguerris. 
De Manakara à Fort-Dauphin La piste côtière du Sud-Est doit son charme à son isolement et sa beauté à sa luxuriance. 
Mis à jour le : 8 avril 2014
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable à Madagascar

Paramètres des cookies