Botswana : Environnement

Nature, géographie et écologie du Botswana

Géographie du botswana

Privé de tout débouché maritime, le pays, bordé par l'Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Zambie et la Namibie, consiste en un vaste bassin de sable caractérisé par une savane broussailleuse. Au nord-ouest coule l'Okavango, qui infiltre les sables du désert et forme un delta de 15 000 km², tandis que dans les dépressions du Nord-Est s'étendent les grands déserts salins des Makgadikgadi Pans. Le territoire est occupé à près de 85% par le Kalahari, étendue semi-aride de crêtes, de dépôts de sable et de longues vallées sablonneuses.

Faune et flore du botswana

L'Okavango constitue une précieuse source d'eau pour le Botswana comme pour ses voisins : le gouvernement namibien a ainsi proposé en 1997, suite à une grave sécheresse, de construire un aqueduc de 1 250 km reliant l'Okavango à Windhoek - qualifié à l'époque d'"urgent". Les fortes pluies en 2000 ont ajourné ce projet.
Autre débat : la "buffalo fence" (son nom officiel est la Veterinary Cordon Fence), barrière en fils d'acier à haute tension qui traverse depuis 1954 certains des paysages les plus sauvages du pays. Si elle sépare les troupeaux de buffles sauvages du bétail domestique et empêche la propagation de la fièvre aphteuse, elle empêche aussi les animaux sauvages d'emprunter les itinéraires de migration séculaires vers les sources d'eau ; la population de gnous a ainsi chuté de 99% au cours de la dernière décennie, et tous les buffles et les zèbres sont bloqués au nord des barrières.
Cela étant dit, si vous rêvez de vastes savanes et d'animaux en liberté, le Botswana vous enchantera : il est en grande partie composé de réserves sauvages peu développées, et recouvert de savane ou de forêts de mopane. L'environnement du delta de l'Okavango se caractérise pour sa part de marécages, de nénuphars, de roseaux, de papyrus, de palmiers et d'arbres à saucisses.
Côté faune, citons seulement les 70 espèces de serpents, les 500 espèces de papillons, les oiseaux, d'une extraordinaire diversité... Les parcs nationaux, sans nul doute les plus sauvages du continent, abritent la plupart des espèces d'Afrique australe, y compris les plus rares, tels le cobe de Buffon, le sitatunga ou le lycaon.

Articles récents