1. Accueil
  2. Magazine
  3. Le coin des blogueurs
  4. Vivre en voyageant, le choix de Bruno
Le coin des blogueurs

Vivre en voyageant, le choix de Bruno

Texte par

Malvina Hamon

Mis à jour le : 7 décembre 2016

Carte

Des conseils avisés, un design stylé, des photos et vidéos qui donnent envie de voyager... voici ce que l'on peut trouver sur le blog Votre Tour du Monde. Le tout emprunt de la personnalité de son créateur, Bruno Maltor. Rencontre. 
Si vous aimez les voyages et le web, vous le connaissez certainement. Amateurs de jolies photos aux quatre coins de la planète, il y a de fortes probabilités que vous fassiez partie de ses 60 000 followers sur Instagram. Ou peut-être plus simplement de ses 50 000 fans Facebook ou des 150 000 personnes qui se rendent sur son blog Votre tour du monde chaque mois ? Car à lui seul, Bruno Maltor pèse tout ça. En trois ans, le jeune homme de 24 ans s'est créé une communauté fidèle et engagée qui suit ses péripéties sur le globe et attend ses bons plans et conseils pour organiser ses prochains voyages.
Plus que ces chiffres qui lui permettent aujourd’hui de vivre de son blog, ce qui nous a intéressé c’est sa personnalité, sa manière de voyager, son envie, sa philosophie de vie. Aventurier, rêveur, passionné et bosseur, Bruno Maltor a retenu notre attention. Nous avons voulu en savoir plus sur ce blogueur qui se met peu en avant sur son site, préférant mettre sur le devant de la scène les personnes qu’il rencontre au cours de ses voyages. 


 

Adepte du slow travel, Bruno aime vivre les destinations

Mais difficile de le rencontrer en personne. Ses passages en France sont éclairs. Sa famille et ses amis lui manquent mais son pays d’origine, même s’il l’aime, ne lui correspond pas tout à fait aujourd’hui. Son épanouissement, Bruno le trouve « un peu partout sur Terre ». Quand nous réussissons à le joindre par Skype, c’est à New York que ses valises sont posées. Une ville qui l’a toujours fasciné et à laquelle il a décidé de se consacrer pendant plus d’un mois. Adepte du slow travel, Bruno « aime prendre le temps, vivre vraiment les destinations où je me rends ».
Il est 11 heures dans la grosse pomme quand nous le contactons et la journée du digital nomad est déjà bien entamée. Car contrairement à ce qu’il entend fréquemment, être blogueur professionnel ce n'est pas des vacances, mais bel et bien un métier ! « Un métier de rêve » certes mais qui nécessite une certaine rigueur. Afin de continuer de susciter l’intérêt de sa communauté, Bruno s’impose des journées de 8 heures. Ses matinées sont consacrées à la publication de ses photos, à la rédaction des trois articles hebdomadaires qu’il poste sur son blog,  au montage de ses vidéos, au travail de référencement, … Le reste de la journée, il la passe sur le terrain, « je me promène dans la ville, discute avec les locaux, essaye de ressentir les choses, prends des photos, … »

C’est son feeling, la qualité et la variété de ses contenus, tant sur le fond que sur la forme, qui rendent son blog si particulier. Devenu un véritable « couteau-suisse » au fil des années, Bruno cherche sans cesse à se renouveler. « Aujourd’hui, je veux aller encore plus loin. Je fais par exemple de plus en plus de récit. Je parle de mes rencontres avec les gens, de mon quotidien, cela devient plus personnel. » Mais que l’on se rassure : Bruno n’est pas du genre à partager ce qu’il a mangé. Non, ce qui lui importe, ce qu’il souhaite partager plus en profondeur avec ses lecteurs c’est les rencontres qui font son voyage.

Devenir digital nomal, un choix de vie assumé

Impossible alors pour lui de retenir une destination uniquement parce qu’il sait que les articles vont engendrer beaucoup de clics. « C’est sûr que mes vidéos et articles sur New York et Montréal ont très bien fonctionnés car il s’agit de destinations fortes. Mais je choisis les lieux que je visite et ceux où je m’installe au coup de cœur. » Qu’il s’agisse d’un voyage de presse ou d’une installation provisoire, Bruno ne parle que de ce qu’il a aimé, « je tiens à conserver mon indépendance. » Une liberté qu’il n’aurait jamais pu imaginer le 12/12/12, date du lancement de son blog. « À l’origine, je n’avais même pas l’intention de faire de ce blog mon métier, je voulais juste rajouter quelques lignes sur mon CV et mettre en avant les nouvelles compétences acquises lors de mon stage en web marketing à Shanghaï. » La mode des blogs monétisés n’est à l’époque pas encore née mais peu à peu Bruno commence à se faire démarcher. Il continue à travailler dur sur son blog, passe des entretiens dans lesquels Votre Tour du Monde devient vite le centre des discussions, … Puis vient le jour où TF1 lui propose un CDI. Que faire ? « Faire plaisir aux personnes qui m’entourent, rester proche de ma famille, … ou vivre pour moi ? » Bruno opte pour la seconde option et se lance à temps plein dans son blog. Un pari réussi, un choix que « je ne regrette absolument pas. Aujourd’hui je gagne aussi bien que si j’avais signé ce fameux CDI et je vis ma vie comme j’aime. »

Alors pourquoi se poser quelque part ? Aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie, demain à Prague ou Budapest. Qu’importe la destination, « aujourd’hui ma communauté me suit pour ce que je fais. J’ai la chance de ne plus avoir à faire mes preuves. Je compte bien continuer de profiter de mon statut, vivre mes rêves et poursuivre sur la même lancée en allant vers des pays moins connus, encore épargnés par le tourisme de masse. C’est ce que les gens cherchent aujourd’hui, des expériences uniques, des gens authentiques. » La toile elle, semble avoir trouvé le blogueur qu'elle cherchait... 


Bruno Maltor nous révèle très vite ses secrets de réussite et comment monétiser son blog dans un prochain article...