1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. S'initier aux sports locaux en voyage
Sports et activités

S'initier aux sports locaux en voyage

Mis à jour le : 16 décembre 2016

Carte

Même pour les sportifs, il n'est pas toujours facile de battre ses adversaires sur leur propre terrain. Préparez-vous bien avant de partir : vous ne jouerez pas à domicile.

1. Football (Amérique du Sud)

Rien ne rassemble mieux les Sud-Américains que le football, authentique passion nationale dans chacun des pays du sous-continent. Le Brésil détient le record du nombre de victoires en Coupe du monde, et les supporters brésiliens ne font pas dans la tiédeur, enflammant les stades à coups de percussions, chants et danses dans les gradins. La légende du football retient le nom du grand joueur brésilien Pelé, ou celui de l'Argentin Diego Maradona. Chaque année, la Copa Libertadores oppose les sélections nationales latino-américaines.
Le stade Maracanã, à Rio de Janeiro, est la Mecque du football. Il est desservi par le métro (station Maracanã), mais le quartier étant un peu risqué, allez-y plutôt en taxi si vous n’avez pas d’ami sur place.

2. Surf de gros, Hawaii (États-Unis)

Hawaii se trouve pile sur la route des grandes houles se formant dans le Pacifique. Il y a plusieurs siècles déjà, tout l'archipel était à l'eau chaque fois qu'enflaient les vagues. De nos jours, la houle d'hiver se traduit parfois par d'immenses vagues pouvant atteindre 10 m : des conditions idéales pour entrer dans la légende du surf. L'île d'Oahu en particulier est réputée pour la puissance de ses murs d'eau. Mais ces forces de la nature imposent le respect, et il faut pas mal de talent et d'audace pour aller les affronter.
La Quiksilver/Eddie Aikau Memorial Big Wave Classic, la plus prestigieuse des compétitions de surf de gros, se tient à Waimea Bay sur l’île de Hawaii (la Grande Île) entre décembre et février. 

3. Kátâw (Laos)

À l'heure où le footbag débarque en Europe, allez faire un tour dans la cour du monastère de Luang Prabang (Laos), où de jeunes moines font des choses sidérantes avec des boules en rotin. Le jeu de kátâw connaît plusieurs variantes, dont l'une, proche du volley-ball, fait l'objet de compétitions internationales. Mais le kátâw pur et dur est pratiqué par des novices aux pieds nus, au crâne rasé, drapés dans une toge orange, qui se livrent à des sauts acrobatiques, empêchant la balle de toucher le sol pendant ce qui semble des heures. Vous pouvez essayer, mais sachez que votre amour-propre n'en sortira pas intact.
Un taxi entre l’aéroport et la ville de Luang Prabang coûte environ 5 $US (quel que soit le nombre de passagers). 

4. Cricket (Inde)

C'est en 1721 qu'eut lieu le premier match de cricket en Inde. Mais il fallut attendre 1952 pour que le pays gagne son premier Test series, à Chennai (Madras), contre le Royaume-Uni. Aujourd'hui, le cricket, notamment le « Twenty20 » (www.iplt20.com), sa variante la plus courte, est aussi devenu un énorme marché, attirant les sponsors et garantissant la célébrité à ses joueurs. Le cricket reste incontestablement le sport favori des Indiens et une affaire de fierté nationale, surtout quand l'Inde joue contre le Pakistan. Pour les voyageurs, s'y intéresser constitue un moyen infaillible d'engager une conversation passionnée avec des habitants de toutes classes sociales.
Les matchs internationaux et ceux de l’IPL (Indian Premier League) se déroulent dans diverses villes ; consultez les journaux indiens ou les sites spécialisés (www.espncricinfo.com est le meilleur) pour plus de détails.

5. Lucha libre (Mexique)

La lucha libre (lutte libre), le catch mexicain, se caractérise par son côté aérien et spectaculaire, plus que par une démonstration de violence et de puissance. Les luchadores (lutteurs), qui s'affrontent à deux ou par équipes, portent un masque aux couleurs crues et évoluent à la manière de mimes. L'affrontement entre « faces » (gentils) et « heels » (méchants) du catch américain met cette fois aux prises les técnicos (appréciés pour leur technique) et les rudos (leurs adversaires plus brutaux), et donne lieu à d'incroyables renversements de situation. La règle veut néanmoins que le gentil l'emporte au final.
Les flamboyants luchadores se produisent toutes les semaines dans l’Arena de México et l’Arena Coliseo, à Mexico.

6. Beach-Volley (Brésil)

Apollons en maillot de bain et Vénus en bikini jouant au volley sont devenus dans les années 1980 un spectacle courant sur les plages d'Ipanema et de Copacabana. Le premier tournoi international hors concours eut lieu en 1986 à Rio de Janeiro, où 5 000 spectateurs furent les premiers à découvrir toutes les techniques du beach-volley. Mais c'est après son accession au rang de discipline olympique lors des Jeux de 1996 à Atlanta – où des Brésiliennes remportèrent l'or et l'argent – que le sport a connu une extension foudroyante.
Le championnat annuel de beach-volley de Rio se tient de janvier à février sur la plage d’Ipanema, à quatre pâtés de maisons de Copacabana.

7. Super Bowl (États-Unis)

La finale du championnat de la National Football League (NFL) des États-Unis est le grand événement du football américain. Elle se déroule chaque année dans un stade différent, et aucune équipe de la NFL ne l'a jamais disputée à domicile. Organisée le dernier dimanche de janvier ou le premier dimanche de février, elle réunit quelque 60% des téléspectateurs américains. Cette retransmission est par ailleurs réputée pour ses spots de publicité extravagants tant dans leur concept que dans leurs prix, les 30 secondes se monnayant plusieurs millions de dollars.
Pour connaître le stade où aura lieu le prochain Super Bowl, connectez-vous sur www.nfl.com. Pour avoir la chance de trouver une chambre dans la ville organisatrice, réservez le plus tôt possible.

8. Boxe thaïe (Thaïlande)

Ambiance survoltée et techniques martiales de haut vol caractérisent le spectacle du muay thai (boxe thaïe), complété par une cérémonie d'ouverture des matchs en musique et des parieurs acharnés dans tout le stade. Les matchs se limitent à cinq reprises de trois minutes avec deux minutes de repos entre chacune. Parmi les techniques classiques de cette boxe pieds-poings figurent coups de pied et coups de coude à la tête, coups de genoux dans les côtes et coups de pied circulaires dans les cuisses. La boxe thaïe serait apparue dès le XVe siècle comme technique militaire lors des affrontements entre le Myanmar (Birmanie) et la Thaïlande.
Assistez à une rencontre au stade Lumpini, sur Rama IV Rd à Bangkok, en réservant par l’intermédiaire de votre hôtel. Les combats ont lieu le mardi, le vendredi et le samedi ; comptez environ 1 000 bahts.


Paramètres des cookies