1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. À quoi sert une ambassade pour un voyageur ?
Astuces voyage

À quoi sert une ambassade pour un voyageur ?

Mis à jour le : 6 mars 2015

Carte

Une ambassade a une vocation globale de représenter de manière permanente un état auprès d'un autre état. Le terme d'ambassade vient du latin Ambactia qui signifie service. Sans confondre avec un office de tourisme, un petit tour dans les locaux d'une ambassade peut toujours s'avérer enrichissant.

Des informations

Hébergeant traditionnellement un service culturel, on pourra, à coup sûr y glaner quelques infos intéressantes. De plus, elles se situent souvent au cœur de quartiers résidentiels regroupant de nombreux bâtiments aux architectures prestigieuses, et se rendre à son ambassade peut déjà se transformer en une excursion à part entière.

Du réconfort ?

La découverte de telles zones urbaines complète ainsi l'image que l'on peut retenir d'une capitale. Un petit coup de blues peut toujours surgir au cours d'un long périple loin de sa chère patrie. entendre parler français, feuilleter le monde diplomatique, ou bien assister au bal du 14 juillet - un must - sont autant de réconforts pour passer ces douloureux moments de spleen.

Consulat, ambassade, même combat ? 

En fait, le plus souvent, c'est au consulat que vous aurez affaire. En effet, un consulat -ou une section consulaire - dépend d'une ambassade et sert de bras séculier en gérant juridiquement les relations et la protection de la communauté expatriée. Le mot consul vient de concile, assemblée statuant sur les règles. Le consul est donc l'agent officiel d'un état chargé de protéger la personne et les intérêts de ses ressortissants. Mais attention, le consulat ne peut pas assurer votre protection si vous possédez aussi la nationalité du pays dans lequel vous voyagez. En cas de perte ou de vol de documents (passeport, carte d'identité, permis de conduire…), le consulat pourra vous procurer des attestations sur présentation d'une déclaration de perte ou de vol faite auprès de la police locale.

Problèmes de passeport

Si c'est votre passeport qui a disparu, le consulat peut vous délivrer un laissez-passer pour permettre votre retour en France, ou un nouveau passeport. A ce propos, si jamais votre passeport arrive bientôt à terme, il peut être quelquefois moins onéreux de le faire renouveler dans le pays que vous visitez. Méfiez-vous cependant des rabatteurs sévissant dans certaines ambassades ou consulats comme ceux de Manille. Cravatés et très courtois, ils ont l'air d'appartenir au personnel et se proposent de vous aider à remplir les formulaires, mais, en fait, leurs services sont payants.

Sos maladie...

Le consulat peut vous aider également en cas de maladie, il vous mettra en relation avec un médecin agréé par ses services et pourra vous communiquer une liste de médecins spécialisés. Les honoraires du médecin seront à votre charge. Si vous avez un accident, le consulat peut prévenir votre famille et voir avec elle les mesures à prendre (hospitalisation, rapatriement...). N'oubliez pas de contracter une assurance avant votre départ, tous les frais étant à votre charge sur place. En cas de décès, le consulat prend contact avec la famille pour l'aider et la conseiller dans les formalités de rapatriement ou d'inhumation du corps (les frais restant la charge de la famille).

Problèmes avec la police, besoin d'un avocat

Si vous êtes arrêté, vous avez le droit de prévenir votre consulat, qui informera vos proches, s'assurera des conditions de détention et du respect des lois locales. Le consulat peut également vous aider à trouver un avocat (dont la rémunération est à votre charge). Mais, il ne peut pas intervenir dans le cours de la justice du pays pour obtenir votre libération si vous êtes accusé d'un délit commis sur le territoire du pays en question.

Des souvenirs

Sachez enfin, qu'une fois revenu chez vous, si vous souffrez du symptôme du blues du retour, l'ambassade du pays d'où vous rentrez peut vous aider à retrouver quelques souvenirs. A la coopérative de l'ambassade d'Indonésie, par exemple, vous retrouverez, émus, les Kreteks aux clous de girofles que vous fumiez là-bas, alors que par l'intermédiaire de l'ambassade d'Australie vous pourrez suivre des cours de didgeridoo (tuba aborigène).

Avant le départ

Si l'ambassade et le consulat sont les administrations qui vont vous aider lorsque vous êtes sur place, sachez que certains organismes peuvent vous renseigner avant votre départ. Le ministère des affaires étrangères comporte une section chargée de s'occuper des français à l'étranger. Son rôle est de mettre en place une politique globale de protection des Français à l'étranger.
 
Ministère des affaires étrangères
Direction des Français à l'étranger
244 boulevard St Germain
75303 Paris 07 SP
tél. : 01 43 17 90 19
 
 
 
 
 
La Maison des Français de l'étranger a pour mission d'informer plus particulièrement les candidats à l'expatriation sur les conditions de vie à l'étranger comme sur les droits et les devoirs qui demeurent les leurs hors du territoire national. Ce centre d'accueil regroupe en un seul lieu les représentants de différents organismes et administrations : ministère des Affaires étrangères, ministère du Budget, Office des migrations internationales, etc…
 
34, rue La Pérouse
75775 Paris Cédex 16
Tél. : 01 43 17 60 79 ;
Fax : 01 43 17 70 03
www.france.diplomatie.fr
 
 
 
 
 

Le consulat et les expatriés

Le consul est le chef de la communauté française. Les Français résidant dans un pays étranger sont sous sa protection. La première chose à faire lorsque vous vous installez dans un pays, est de vous faire immatriculer à votre consulat. L'immatriculation n'est possible que si vous êtes résident dans le pays et autorisé par les autorités locales à vous y installer.

Immatriculation

L'immatriculation n'est pas obligatoire mais elle permet au consulat de vous inclure dans son plan d'évacuation en cas de catastrophe ou de crise grave, et permet au consul de mieux gérer ses administrés.
De plus l'immatriculation est indispensable pour obtenir en faveur de vos enfants des bourses d'études dans les établissement locaux français, pour vous inscrire sur la liste électorale d'une commune de France et pour donner procuration de vote valable pour plus d'un an, pour obtenir la délivrance d'une carte nationale d'identité et pour bénéficier des aides aux personnes âgées ou handicapées.
Le consul, dans sa circonscription, est investi des fonctions d'officier d'état civil. En cas de naissance ou de décès, vous pouvez être obligé de faire une déclaration auprès des autorités locales, mais vous avez également intérêt à le faire auprès de votre consulat. Un enfant, né à l'étranger, de père ou de mère français, possède la nationalité française à condition que sa filiation ait été établie durant sa minorité.
Un certain nombre de pays acceptent que le consul procède au mariage de deux ressortissants français. Pour le mariage entre un ressortissant français et un étranger, il doit être généralement célébrer par les autorités locales avant d'être transcrit sur les registres du consulat français.
 
Source de l'image


Paramètres des cookies