-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Culture et voyage
  4. Que célèbre-t-on le jour de Thanksgiving ?
Culture et voyage

Que célèbre-t-on le jour de Thanksgiving ?

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 25 novembre 2021

Carte

C’est le quatrième jeudi de novembre et depuis 400 ans, jour pour jour, que les Américains célèbrent la fête chrétienne de Thanksgiving, à savoir, le jour de l’Action de grâce. Mais quelles sont les origines et les significations de cette fête familiale, liée avec Noël, des traditions américaines ? Comment se pratique-t-elle ? Petites explications autour d’une bonne dinde farcie.

istock-1082437326.jpg

Visite d’Edward Winslow à Massasoit (chef de la tribu des Wampanoags)

Les origines

Thanksgiving est indissociable de l’arrivée des premiers colons au Nouveau Monde un beau jour de novembre 1620 à bord du fameux Mayflower. Les 102 passagers dont les puritains Père Pèlerins y créent la colonie de Plymouth en s’installant sur le territoire des Wampanoags - l'actuel Massachusetts -. Amérindiens et colons tissent des liens et s’accordent alors sur une aide mutuelle. Les Wampanoags partagent leurs savoir-faire sur la culture du maïs, la pratique de la pêche et l’année 1621 se solde par une bonne récolte. Pour remercier Dieu et les Wampanoags, le gouverneur de la colonie invite ces derniers à un repas festif au cours duquel des volailles natives du Nouveau Monde, des dindes, sont sacrifiées à la table des convives. Le 3 octobre 1789, 13 ans après la déclaration d’indépendance des Etats-Unis, George Washington officialise la tradition de Thanksgiving en créant le Thanksgiving Day. Puis en 1863, Abraham Lincoln en fait une fête nationale qui se tiendra le dernier jeudi de novembre, avec, au menu, des mets peu onéreux : de la dinde bien sûr, et de la tarte à la citrouille en dessert.

istock-1272528349_1.jpg

Table de dîner de Thanksgiving

Au menu du repas festif

Les dindes gambadent sur le continent américain depuis des siècles. Elles étaient en effet déjà au menu des repas des Aztèques et des Mayas. Les conquistadors en ramènent en Europe en leur donnant le nom de poules d’Inde puisqu’à l’origine, les Espagnols étaient censés partir à la découverte de l’Inde. Avec le temps, le nom de poule d’Inde s’est réduit en dinde. Et des dindes, il en faut pour entretenir cette tradition de Thanksgiving qui, aux Etats-Unis, a autant d’importance que Noël. Plus de 46 millions finissent en effet chaque année farcies sur les tables de dizaines de millions de familles américaines. Car de la dinde rôtie toute simple et de la tarte à la citrouille ou gâteau au potiron prodigués par Lincoln, le menu s’est enrichi. La volaille est désormais farcie d’un mélange de pain, de beurre, d’oignon, de céleri, d’oeufs et d’épices comme de la sauge, du thym, du romarin, du poivre, et un soupçon de noix de muscade. Ces ingrédients ne constituent bien sûr qu’une base, et chaque famille, chaque contrée, a ses propres variantes… A la dinde s’ajoutent une purée de patates douces, une sauce à base de cranberries, du gâteau aux noix de pécan et bien d’autres petits plats qui font du Thanksgiving d’aujourd’hui un véritable festin.

istock-1278483433.jpg

Famille préparant le dîner de Thanksgiving dans la cuisine

Rendre grâce et aider

Autour de la table de Thanksgiving, à laquelle on passe des heures en famille et avec des amis, on ne parle pas de sujets qui fâchent, au contraire, on rend grâce pour l’année écoulée. On remercie ses proches et tous ceux qui ont amélioré son existence. Thanksgiving, c’est aussi l’occasion de se rendre utile aux autres et beaucoup d’Américains profitent de ce jour férié pour participer à des actions caritatives en offrant par exemple des repas aux personnes âgées et aux plus démunis. L’aspect « aide » de Thanksgiving se retrouve d’ailleurs à tous les niveaux : si on se retrouve invité à dîner, il est de coutume d’amener un plat ou de mettre la main à la pâte lors de la préparation du repas, mais l'idée n'est pas de s'offrir des cadeaux.

istock-520582228.jpg

Le 87e défilé annuel de Macy's Thanksgiving a attiré des centaines de milliers de spectateurs.

Où passer Thanksgiving

Pour vivre un Thanksgiving authentique, l’idéal est de le célébrer avec une famille ou des amis américains, chez eux. Si vous vous trouvez à New York ce jour-là, ne manquez pas l’incontournable parade de Thanksgiving de Macy’s, un cortège annuel créé par la grande chaîne de magasins, lors de laquelle des chars défilent dans Manhattan, exhibant de grands ballons à l'effigie de personnages et de personnalités célèbres.
Où que vous soyez aux Etats-Unis, regardez la grâce de la dinde présidentielle ! Depuis le milieu du 20e siècle, le président a pour habitude de « gracier » une ou deux dindes de Thanksgiving, chaque année, permettant ainsi à ces volatiles d’échapper à l’abattage. Et puisque vous êtes devant un écran, faites aussi comme des millions d’Américains en regardant des matchs de football retransmis toute la journée. Profitez aussi de votre séjour outre-Atlantique au mois de novembre pour assister à une manifestation ou un événement organisé en lien avec le Native American Heritage Month, le mois du patrimoine amérindien, pour mieux connaître les différentes cultures amérindiennes et leur version de l’histoire de la tradition de Thanksgiving.

Enfin, si vous voulez réitérer l’expérience, sachez que les Américains ne sont pas les seuls à fêter Thanksgiving : leurs voisins canadiens célèbrent aussi l’Action de grâce mais le deuxième lundi du mois d’octobre, lors de la fête de la moisson.
 


Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur des Etats-Unis