-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Culture et voyage
  4. Des escapades en amoureux inspirées de grands romans d’amour
Culture et voyage

Des escapades en amoureux inspirées de grands romans d’amour

Texte par

Damien Gabet (traduit de l'anglais par Maud Combier-Perben)

Mis à jour le : 31 janvier 2020

Carte

Nous l’avons tous vécu, cette frustration, lors de la lecture d’un grand roman d’amour, d’arriver à la dernière page et de devoir refermer son livre. Aussi, pour prolonger un peu le plaisir procuré par cette lecture, pourquoi ne pas vous organiser un séjour en amoureux dans l’un des lieux où s’est déroulée votre fiction préférée ? Une manière des plus originales de partir découvrir les endroits où votre héro ou héroïne a vécu, souffert et est tombé follement amoureux. Voici donc, spécialement créée pour vous et votre bien-aimé(e), une petite liste d’escapades inspirées des plus grands romans d’amour !

Autant en emporte le vent (Atlanta, États-Unis)

Si Autant en emporte le vent est surtout connu du grand public pour son adaptation au cinéma, ce fut avant tout un roman de Margaret Mitchell qui reçut le prix Pulitzer un an après sa parution en 1936. Pour certains, l’œuvre fait partie intégrante de l’histoire d’Atlanta et compte parmi les plus belles histoires d’amour de la littérature américaine.
Ainsi, la ville propose de nombreuses activités bien organisées aux fans désireux de retracer la vie de Scarlett et Rhett pendant la guerre de Sécession et l’époque de la reconstruction (dans les années 1860-1870). Commencez par une balade dans le Margaret Mitchell Memorial Park où vous pourrez admirer Stately Oaks, une demeure de style antebellum qui n’est pas sans rappeler la célèbre maison du domaine de Tara dans laquelle vivait Scarlett.
Si vous n’êtes pas contre l’idée d’une visite de groupe, rejoignez le « Margaret Mitchell Tour », un circuit guidé par une comédienne s’étant glissée dans la peau de l’auteure, et qui inclut, entre autres, la visite de la Margaret Mitchell House et du Gone With the Wind Museum.

st_petersbourg.jpg

Le Palais d’Hiver à Saint-Pétersbourg vous transportera dans l’univers d’Anna Karénine

Outlander (Les Highlands, Écosse)

Voyage dans le temps, aventure et intrigue historique : Outlander (ou Le Chardon et le Tartan en français) est l’une des sagas les plus palpitantes de son genre et le fait qu’elle se déroule dans les Hautes terres écossaises rend la romance encore un peu plus enivrante.  
Le Comté rural d’Inverness est particulièrement présent dans les différents tomes, et a inspiré nombre des lieux fictifs de la série de romans. Effectuez un voyage dans le passé en vous promenant autour des Clava Cairns (un magnifique site de sépultures datant de l’Âge de bronze) à l’instar de Claire qui, en visitant les menhirs de la colline de Craigh na Dun, fait un bon de 200 ans en arrière !
Puis allez rendre hommage au clan Fraser sur le champ de bataille de Culloden, non loin, l’endroit précis où Franck et Claire se retrouvèrent pour leur deuxième lune de miel, et où Jamie et Claire échangèrent des adieux déchirants.

ecosse.jpg

Le majestueux Comté d’Inverness est l’un des lieux phares de la saga Le Chardon et le Tartan

Anna Karénine (Saint-Pétersbourg, Russie)  

La tragédie romantique de Léon Tolstoï est considérée comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature. Sa description kaléidoscopique de la noblesse à l’époque de la Russie tsariste vous donnera envie à coup sûr de vous envoler sans délai pour Saint-Pétersbourg.
Bien qu’il ne soit pas mentionné explicitement dans l’ouvrage, le sublime Palais d’Hiver, dont le site abrite aujourd’hui le musée de l’Ermitage, est particulièrement représentatif du faste dans lequel évoluait l’aristocratie russe dont est issue l’héroïne. Commencez la visite tôt dans la journée pour avoir le temps de déambuler dans la myriade de salles d’apparat et les enfilades de pièces ornées de dorures avant d’aller admirer l’une des plus belles collections d’art au monde
Le deuxième jour, mettez le cap vers le monastère de la Sainte-Trinité-Alexandre-Nevski. Bâti par Pierre le Grand, il compte parmi les plus vieux bâtiments de la ville. Tout en flânant dans son célèbre cimetière, on y imagine aisément Anna Karénine en train de prier pour implorer le pardon !

oep.jpg

D’innombrables édifices de style georgien vous attendent à Bath

Orgueil et Préjugés (Bath, Royaume-Uni)

Nous sommes d’accord, le roman le plus connu de Jane Austen ne se déroule pas exactement à Bath. En revanche, la ville servit de décor à deux autres de ses ouvrages – L’Abbaye de Northanger et Persuasion – et l’auteure elle-même y vécut entre 1801 et 1806, époque à laquelle Bath vivait ses heures glorieuses en tant que ville thermale. « Mais qui pourrait se lasser de Bath ? » s’était d’ailleurs demandé Catherine Morland, l’héroïne de L’Abbaye de Northanger.
Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Bath est un véritable hommage à la Régence anglaise et à l’architecture georgienne caractéristique de l’époque. Débutez votre séjour par une promenade romantique le long du Royal Crescent, et profitez-en pour visiter l’intérieur de la maison n° 1 qui abrite une magnifique collection de mobilier et objets d’époque.
Puis longez la Royal Avenue en direction du centre-ville pour rallier le Jane Austen Centre, où vous pourrez vous abreuver de récits et d’anecdotes intéressantes sur l’écrivaine. Profitez ensuite d’une pause thé au Pump Room, un élégant restaurant installé dans un édifice du XIXsiècle au cœur des thermes, tout en écoutant des morceaux de musique classique joués en live par un trio de musiciens . Terriblement romantique, n’est-ce pas !

new_bern.jpg

New Bern est idéale pour un séjour romantique

Les pages de notre amour (Caroline du Nord, États-Unis)

Le roman d’amour de Nicholas Sparks, publié en 1996, se déroule en grande partie à New Bern, en Caroline du Nord, et dans ses environs. Située au confluent de la Trent et la Neuse, et non loin de la côte, cette charmante petite ville a tout d’une grande destination romantique.
Suffisamment ramassée pour pouvoir être parcourue à pied, la ville permet de rallier aisément les sites mis en évidence dans le roman. C’est d’ailleurs ce que propose le « Walk to Remember Tour », un circuit pédestre qui inclut la visite de l’église méthodiste Centenary (dans laquelle le couple vient régulièrement s’assoir sur un banc), du pittoresque Masonic Theater et de l’Alfred Cunningham Bridge.
Pour parfaire votre séjour, vous n’aurez pas de mal à trouver un B&B au bord de l’eau arborant la même architecture que l’ancienne demeure de style antebellum restaurée par Noah dans la fiction, et pour cause : New Bern en regorge ! Enfin, les amoureux désireux de revivre la scène romantique dans laquelle Allie et Noah partent kayaker pourront rejoindre l’une des nombreuses sorties sur l’eau proposées non loin de la ville. 
 

 

cornwall.jpg

Le fils de Daphne du Maurier vit toujours à Ferryside, la maison de Cornouailles où résida l’écrivaine

Rebecca (Cornouailles, Royaume-Uni)

Si les premières scènes de ce classique de la littérature gothique anglaise de Daphne du Maurier se déroulent dans les luxueux environs de Monte-Carlo, la suite de l’action embarque rapidement l’héroïne dans la campagne sauvage des environs de Gribbin Head, en Cornouailles, où elle s’installe avec Maxim de Winter, son nouveau mari, dans le manoir de Manderley.
Si Menabilly House, la demeure dont l’auteure s’est inspirée pour créer Manderley, ne peut être visitée, la promenade guidée « Gribbin Head Walk », organisée par le National Trust, vous permettra de découvrir la charmante ville de Fowey, avant de poursuivre un peu plus loin jusqu’à la crique de Polridmouth, puis jusqu’à Gribbin Head, autant de lieux régulièrement évoqués dans le roman.
En outre, le Fowey Museum abrite une collection permanente d’objets ayant appartenu à Daphne du Maurier. Enfin, de l’autre côté du fleuve Fowey se trouve le minuscule village de Bodinnick, où l’écrivaine vécut dans une maison au bord de l’eau baptisée Ferryside, et où vit encore son fils à l’heure actuelle.