1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Comment voyager sans smartphone ni ordinateur ?
Astuces voyage

Comment voyager sans smartphone ni ordinateur ?

Texte par

Phillip Tang (traduit et adapté de lonelyplanet.com)

Mis à jour le : 5 décembre 2016

Carte

Envie de suivre une cure de "digital detox" en voyageant à l’ancienne, sans écrans, gadgets ni stress de la connexion permanente ? Alors laissez tomber vos chargeurs, adaptateurs, fils, câbles et autres étuis. Vous vous épargnerez du même coup le tracas d’avoir à assurer tous vos appareils, et de réfléchir au moyen de vous connecter au Wi-Fi et de faire fonctionner votre téléphone portable à l’étranger.
Pour changer, profitez de l’instant présent, quittez le confort de vos habitudes, donnez-vous les moyens de penser autrement et renforcez vos liens avec votre famille et vos amis. Bien sûr, il n’est pas question de ne rapporter aucun souvenir de voyage, et pour cela, la liste est simple : papier, crayon, livre, appareil-photo à pellicules.

Vrais visages versus Facebook

Pourquoi

Avez-vous vraiment besoin de savoir ce que vos amis, authentiques ou virtuels, sont en train de faire pendant que vous êtes en voyage ? Ou même de recevoir leur approbation via leurs “J’aime” ?

Comment faire

Demandez à la vendeuse de mangues du marché de vous expliquer en quoi le quartier a changé, ou à l’homme qui attend le ferry quels sont les lieux qu’il vous conseille de visiter. Si la langue pose problème, munissez-vous d’un guide de conversation, ou rendez-vous dans les universités et librairies. Il y a souvent des lieux réservés à la conversation où les gens du coin désireux de s’entraîner à parler votre langue se feront un plaisir de vous raconter leur vie.

Cartes en papier versus Google Maps

Pourquoi

Si vous avez l’habitude de tout programmer grâce à une carte numérique, vous pourriez être surpris de redécouvrir les cartes papier, en fait bien plus faciles à utiliser. On peut écrire dessus, on n’est pas obligé de prendre le temps de les télécharger, elles ne nécessitent pas d’accès à Internet, elles sont faciles à ranger et faciles à sortir au besoin. Mais surtout, elles donnent une plus grande vue d’ensemble. On a du coup une meilleure idée de l’endroit où l’on est.

Comment faire

La plupart des offices du tourisme et kiosques d’information touristique, ainsi que certains hôtels, fournissent des cartes gratuites, où figurent souvent les principaux sites d’intérêt. Mais on peut aussi essayer de flâner sans carte et de parler avec les gens croisés en chemin. Il arrive qu’on se perde, mais c’est aussi le moyen de mieux connaître un lieu donné, et de découvrir les petits bijoux qui ne sont pas indiqués sur les cartes.

Appareils-photos à pellicules versus appareils numériques

Contrairement aux photos numériques, chaque photo prise avec un appareil classique a un coût. Elle est d’autant plus précieuse.
Les appareils-photos numériques donnent la possibilité de prendre des clichés en rafale, presque sans y penser. Avec ce paradoxe que l’on peut en fin de compte passer plus de temps à regarder le monde à travers l’appareil qu’à vivre l’instant présent. En prenant une photo avec son Smartphone, on se rapproche des réseaux sociaux, mais on s’éloigne du voyage.

Pourquoi

Prendre des clichés numériques est une pratique quasiment incontournable aujourd’hui, au point d’en devenir parfois plus importante que le voyage en lui-même. À l’inverse, les photos sur pellicule classique permettent de s’imprégner du voyage dans l’instant, et de poser plus tard un regard neuf sur cette expérience. Ces demoiselles se font attendre un certain temps, mais c’est pour la bonne cause. C’est un vrai plaisir d’aller récupérer les tirages, ne serait-ce que pour l’effet de surprise. Et puis, quoi de mieux que d’encadrer une photo réussie ou même de l’offrir ? Même les photos ratées on leur charme : elles rappellent un moment vécu, qu’il serait dommage d’effacer…

Une meilleure résolution

Vous êtes-vous jamais demandé comment un disque Blu-ray haute définition pouvait être fabriqué à partir d’une vieille pellicule de film ? C’est parce que les films que l’on projetait au cinéma il y a 30 ans sont aujourd’hui encore d’une plus haute résolution que les films numériques. Et c’est la même chose pour les photos. Le film 35 mm d’antan donne des clichés d’une résolution équivalente à 25 mégapixels, soit le double de la plupart des appareils-photos numériques d’aujourd’hui. Conclusion : une photo sur pellicule est bien plus belle.

Comment faire

Le développement et le tirage des pellicules-photos n’ont pas disparu. Dans la plupart des villes, on peut encore faire développer une pellicule en une journée, parfois même en une demi-heure. Dans les boutiques spécialisées, on vend des pellicules à la sensibilité (ISO) et aux temps de pause différents. Et si vraiment vous avez envie de donner à vos photos un petit air “Instagram”, les appareils Holga sont parfaits pour ajouter tous types d’effets.

Vrais livres versus liseuses e-books

Pourquoi

Un livre, ça “démarre” instantanément, et ça n’a pas de batteries susceptibles de lâcher. On peut l’emporter à la plage, il ne craint ni le sable ni l’eau, et si on le laisse sans surveillance le temps de la baignade, il y a peu de risques qu’on le vole. Soit exactement tout l’inverse d’un iPad ou d’une liseuse électronique. Sans compter le plaisir de toucher le papier, de feuilleter les pages, de mesurer d’un coup d’œil si on est loin ou non de la fin… Rien de tel enfin, pour faire resurgir intacts les souvenirs de voyage quelques mois plus tard, que de prendre un livre sur une étagère et d’y retrouver le vieux billet de bus qui a servi de marque-page.

Comment faire

C’est vrai, les livres pèsent plus lourd mais… On peut les prêter, ou les donner aux gens croisés sur la route, et s’alléger au fur et à mesure du voyage. On peut aussi les échanger dans certaines auberges de jeunesse ou établissements proposant des bourses aux livres. Le roman que l’on emporte avec soi fait partie intégrante du voyage, et constitue l’antidote parfait au stress généré par les liseuses ou tablettes numériques multitâches.

Lettres versus messages instantanés

Pourquoi

Garder le contact électronique avec les autres lorsqu’on est à l’étranger présente l’avantage de l’instantanéité, mais ces échanges sont souvent superficiels et évanescents, du seul fait de la contrainte imposée par le texto. Quant aux deux lignes résumant votre statut, elles seront sans doute lues, pour l’essentiel par des gens que vous n’avez croisé qu’une fois.
Alors un conseil : évitez soigneusement Twitter, Whatsapp, les SMS, blogs et autres e-mails. Faites la joie à vos amis de leur envoyer de vraies missives, à l’ancienne, rédigées de votre main et dont l’enveloppe portera des timbres bigarrés. Les lettres sont en elles-mêmes un petit morceau d’ailleurs, qui font voyager leurs destinataires en pensée. Ils pourront aussi les lire et les relire à l’envi.
Autre avantage et non des moindres : vous-même aurez l’esprit plus libre et dans le même temps pleinement concentré sur le pays visité.

Comment faire

Comme avec les tweets, car c’est tout un art de dire l’essentiel en quelques mots, qu’il s’agisse d’une carte postale ou d’une lettre (qui sera d’autant moins chère à l’envoi qu’elle pèsera moins lourd). Avant de vous lancer dans l’écriture de vos cartes, pensez à laisser suffisamment d’espace pour le timbre. Nombre de bureaux de poste recourent maintenant à des vignettes pour affranchir le courrier. C’est le moment de résister en achetant de beaux timbres, choisis avec soin.

Courrier postal versus “J’aime” numériques

Pourquoi

Vous aussi, vous pouvez recevoir du courrier à l’étranger. Un petit plaisir sans comparaison aucune avec le fait de voir s’additionner des “J’aime” impersonnels.

Comment faire

Le service de poste restante fonctionne dans de nombreux pays : en principe, la poste locale conservera le courrier qui vous est adressé de cette manière jusqu’à 10, voire 30 jours. Il suffit que vos correspondants écrivent “Poste restante” sur l’enveloppe juste après votre nom, puis indiquent les coordonnées d’un bureau de poste de la ville où vous vous trouvez. Au Canada et aux États-Unis (pour le courrier national), il faut remplacer la mention “Poste Restante” par “General Delivery”. Dans les autres pays, la formulation est différente en fonction de la langue parlée. Renseignez-vous d’abord au bureau de poste puis indiquez à vos amis comment faire.

Musique live et conversations versus iPod

Pourquoi

Se réfugier dans sa bulle musicale est très agréable, mais c’est aussi un bon moyen de se couper des autres et du monde. Dommage quand ont est en voyage. En laissant votre lecteur mp3 au placard, vous bavarderez plus facilement avec les autres, vous lirez davantage et dormirez probablement un peu plus. Le tout sans le moindre effort…

Comment faire

Les vrais fans (les autres aussi d’ailleurs) apprécieront d’entendre la musique du pays visité en live. D’autant qu’au-delà de la musique même, cela permet de se rendre compte de la façon dont les gens l’écoutent et l’appréhendent. Par exemple, rien de plus étonnant que de voir un groupe de rock japonais se déchaîner devant un public parfaitement sage et attentif. À vous d’écouter et voir.
Phillip Tang a une passion pour l’étymologie, les supermarchés étrangers et les GIF animés. Retrouvez ses coups de gueule, ses coups de cœur et ses photos sur ses thèmes préférés (le voyage, la technologie, les nouveaux modes de vie) sur @philliptang et Google +.
 


Paramètres des cookies