1. Accueil
  2. Magazine
  3. Reportages
  4. 10 expériences magiques au Groenland
Reportages

10 expériences magiques au Groenland

Texte par

Anita Isalska (traduit et adapté de lonelyplanet.com)

Mis à jour le : 7 juillet 2020

Carte

Vous pensez que le Groenland n’est qu’une image de voyage lointain ? Pincez-vous, vous ne rêvez pas. Cette région arctique a beau être immense, un voyage dans l’ouest du Groenland vous dévoilera des sites à couper le souffle, des eaux parsemées d’icebergs de la baie de Disko à des vallées si vastes que vous aurez l’impression d’être le dernier randonneur sur terre. Commencez par ces dix expériences, et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, vous serez émerveillé sous le soleil de minuit.

Faire une randonnée vers un fjord glacé classé au Patrimoine mondial

Ilulissat est probablement l’une des villes dont la situation est la plus spectaculaire au monde. Les maisons colorées et le port scintillant de la troisième plus grande ville du Groenland ont pour toile de fond le vaste glacier Jakobshavn. Quelque 35 milliards de tonnes d’icebergs traversent le fjord glacé d’Ilulissat chaque année, vêlés dans la baie de Disko. Le glacier de Jakobshavn, le plus grand en dehors de l’Antarctique, mesure 55 km de long et se déplace de 19 m chaque jour, produisant un dixième des icebergs du Groenland. Pour l’apercevoir, il suffit de marcher pendant 40 minutes depuis le centre d’Ilulissat. Le sentier de randonnée bleu, clairement indiqué le long de la côte, est le chemin le plus accessible pour jouir d’une belle vue sur ce site classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.Prévoyez de bonnes chaussures de randonnée, car le sentier peut être rocailleux par endroits. Ne vous approchez pas à plus de 20 m du rivage, notamment si vous voyez des panneaux de signalisation de danger ; même le vêlage d’un iceberg distant peut produire des vagues suffisamment hautes pour vous entraîner dans l’eau.


Partir en croisière au milieu des icebergs

Approchez d’encore plus près les curiosités glaciaires d’Ilulissat à bord d’un bateau. Des icebergs aussi gros que des 4x4 se pressent par centaines dans le fjord glacé d’Ilulissat ; certains mesurent plus de 100 m de haut, éclipsant les bateaux qui naviguent dans la baie. Depuis le pont, vous verrez des blocs de glace aux formes féériques, sculptés par les vagues, flotter et basculer devant vous. Ces anciens icebergs, qui semblent se multiplier sur l’eau, resplendissent sous la lumière du jour permanent de l’été.Optez pour une croisière de minuit et admirez les icebergs étincelant de reflets bleus et or sous un soleil qui ne descend que très légèrement avant d’entamer le jour suivant (vérifiez les horaires sur worldofgreenland.com/en/boat-trips-in-the-disko-bay).


Se faire dorer au soleil de minuit

Dans le nord arctique, le soleil ne se couche jamais en été. Un séjour au Groenland de juin à août est synonyme de journées longues et surréalistes. Rechargez les batteries avec une tasse de café groenlandais particulièrement fort (agrémenté d’une goutte de whisky, de Kahlúa et de Grand Marnier) tandis que votre horloge biologique vous joue des tours. Un peu hagard, vous vous sentirez grisé par les journées sans fin, mais prévoyez tout de même un masque occultant. Aussi bien que vous puissiez vous sentir en admirant le port scintillant sous le soleil de minuit, vous aurez besoin de dormir. Enfin.Si vous partez en randonnée tard, n’oubliez pas d’informer votre hôtel en précisant votre destination et l’heure de votre retour.


Ressentir le grondement d’Eqip Sermia

À cinq heures de bateau d’Ilulissat, Eqip Sermia est un glacier vêlant de 4 km de long. Après avoir rejoint le détroit d’Ataa, les bateaux se fraient un chemin au milieu de la glace pour s’approcher au plus près de la surface du glacier. Le frottement des icebergs contre la coque métallique du bateau et le sifflement des bulles d’air qui s’échappent de la glace produisent une musique étrange - mais c’est réellement l’activité du glacier qui est la plus palpitante. Si vous regardez attentivement, vous verrez des pans entiers de glace s’effondrer dans l’eau (si vous entendez le grondement, c’est déjà trop tard). Gardez aussi un œil ouvert sur la faune : de drôles de phoques sortent souvent la tête de l’eau après le vêlage d’un glacier.Le glacier d’Eqi est accessible à la journée (mieux vaut avoir le pied marin) ; les randonneurs et les amateurs de solitude préfèreront eux y passer la nuit pour parcourir les environs sauvages.


Passer une nuit au Glacier Lodge Eqi

En voyageant jusqu’à Eqip Sermia, vous avez suivi les traces intrépides de l’explorateur polaire français Paul-Émile Victor (qui vous aurait sûrement envié le café chaud et le déjeuner à bord). Alors pourquoi ne pas descendre à Port Victor et profiter d’un moment de solitude totale ? Au Glacier Lodge Eqi (glacierlodgeeqi.com), vous ne serez pas dérangé par les téléphones portables. Si vous êtes accro aux réseaux sociaux, il vous faudra probablement un temps d’adaptation, mais rapidement, vous serez en train de randonner vers la lagune, d’admirer le glacier et de recompter le nombre de moustiques tués dans la journée autour d’une bière au Cafe Victor, le restaurant convivial du camp.Des bateaux partent tous les jours pour Glacier Lodge Eqi - réservez le logement et le transport, et apportez des boîtes de conserve si vous ne prévoyez pas de manger au café.


S’envoler à bord d’un vol de plaisance

Si vous vous sentiez déjà minuscule aux côtés des icebergs et glaciers menaçants du Groenland, les survoler ne fera qu’accentuer cette démesure. Depuis les airs, l’immensité du Groenland (c’est l’île non-continentale la plus grande du monde) et sa désolation (la densité de population est la plus faible du monde) sont frappantes. Si vous aimez les sensations fortes, embarquez pour un vol de plaisance au-dessus du fjord glacé d’Ilulissat (essayez Air Zafari ;worldofgreenland.com). Mais les vues aériennes exceptionnelles à bord des vols intérieurs sont tout aussi impressionnantes.Si vous souhaitez visiter plusieurs villes groenlandaises, vous devrez emprunter un petit aéronef. Faites la queue longtemps à l’avance pour une place côté hublot (les vols intérieurs d’Air Greenland n’attribuent pas de siège) et préparez-vous à vous accrocher aux accoudoirs alors que les vallées arides se dévoilent sous vos yeux.


Goûter des saveurs nouvelles

Fruits de mer, gibier et baies sont les ingrédients de base de la cuisine groenlandaise. Les supermarchés débordent de fromages danois, salamis et fruits hors de prix importés, mais manger local vous fera agréablement sortir de votre zone de confort. Faites place à la saveur fumée persistante du bœuf musqué et flattez vos papilles avec des œufs de flétan et de saumon incroyablement frais. La racine d’angélique et le thym sauvage ajoutent quant à eux du piquant aux beurres et sauces, tandis que les camarines garnissent les plats de viande comme les desserts. Les végétariens seront plus limités en choix, mais leur régime sans viande est mieux reçu qu’auparavant. Soyez clair sur ce que vous pouvez et ne pouvez pas manger, notamment si vous ne mangez pas non plus de poisson.Pour commencer votre voyage gastronomique, essayez deux des meilleurs restaurants d’Ilulissat : Ulo et Mamartut (mamartut.dk).


Traquer les bœufs musqués

Les voyageurs gagnent les côtes du Groenland pour observer les baleines, mais les jumelles peuvent aussi servir à l’intérieur des terres. Tomber sur un troupeau de bœufs musqués peut procurer une bonne montée d’adrénaline. Ces mammifères arctiques hirsutes, nommés ainsi pour leur odeur distinctive, évoquent une ère glaciaire lointaine, avec leurs cornes hautes et leur corps colossal (jusqu’à 400 kg) couvert de poils épais. Mais cela n’a rien d’étonnant : ils foulent la toundra depuis plus d’un million d’années, principalement près des côtes sud-ouest et nord-ouest du Groenland, mais aussi dans les collines autour de Kangerlussuaq, le principal aéroport du pays (aisément accessible en avion depuis Ilulissat).Il n’est pas rare d’en apercevoir le long des routes, mais pour augmenter vos chances, partez en randonnée avec un guide expérimenté (essayez greenlandoutdoors.com). Les bœufs musqués sont la principale curiosité, mais les randonneurs ont également de fortes chances de croiser des renards polaires, des lièvres arctiques et des caribous.


Escalader la calotte glaciaire de Kangerlussuaq

L’observation de la faune n’est pas le seul attrait de Kangerlussuaq (512 habitants). Cette petite ville permet d’accéder facilement à l’immense calotte glaciaire du Groenland (la deuxième en taille après l’Antarctique). Au nord-est de la ville, vers les hauts plateaux d’Isunngua, le paysage change brusquement. Les prairies couvertes d’épilobes violets font place à une étendue de glace qui semble infinie. Ce changement marque le point de rencontre entre la côte groenlandaise - qui reste habitable, malgré le climat rude - et la calotte glaciaire menaçante qui couvre 80% du pays. Arpenter la glace ponctuée de bassins d’eau de fonte est une expérience extraordinaire. Par temps calme, le seul mouvement perceptible est celui de l’eau qui fond dans les sillons gelés.Plusieurs types d’excursions sont proposés, des randonnées faciles d’une après-midi à des aventures de deux jours avec camping ; plus d’idées sur wogac.com/greenland-ice-cap.


Admirer l’artisanat local

Les Groenlandais vivent au rythme de la nature. L’été, à la lumière du jour permanent, ils travaillent et socialisent tôt le matin, puis chassent et ramassent des camarines. L’hiver rigoureux les force à l’intérieur, leur congélateur rempli de gibier devenant leur principale source de nourriture pour la saison. La richesse de la nature est traitée avec le plus grand respect et le gaspillage est minime. Ce naturalisme se manifeste dans toute la culture groenlandaise, particulièrement l’artisanat. De petites boutiques à travers le pays vendent des vêtements et des accessoires filés à partir de laine de bœuf musqué, ou sculptés en corne de bœuf musqué ou de caribou. Les matières premières proviennent de la terre ou sont issues d’animaux chassés pour leur viande par les Inuits.“Avec le bœuf musqué, vous pouvez utiliser tout l’animal”, précise Nini Frydkjær Holstebro, créatrice de vêtements, bijoux et objets décoratifs naturels pour sa boutique, Butik Frydkjær, à Kangerlussuaq. “Il procure de la viande, et sa peau, sa laine, ses os et ses cornes sont utilisés... Rien n’est gâché.”


Passer à l’action : prévoir un voyage dans l’ouest du Groenland

Un séjour entre Ilulissat et Kangerlussuaq vous ouvre les portes de toutes ces expériences, et plus encore. Air Greenland (airgreenland.com) dessert Kangerlussuaq depuis Copenhague, au Danemark. Vous pouvez également prendre un vol depuis Reykjavik, en Islande, via Nuuk, la capitale du Groenland. Prévoyez environ deux jours à Kangerlussuaq pour randonner, observer la faune et explorer la calotte glaciaire, puis prenez un vol intérieur à destination d’Ilulissat pour faire une croisière, observer les baleines et découvrir le fjord glacé classé au Patrimoine mondial. Vous pouvez en lire davantage sur les recherches d’Anita au Groenland sur Storify et la suivre sur Twitter @lunarsynthesis.


Paramètres des cookies