Tsogchen

L'avis de l'auteur Lonely Planet

salle d’assemblée

Le Tsogchen, la principale salle d’assemblée (ou Dukhang Chemno), constitue l’édifice majeur du monastère. L’accès se fait par une entrée du côté ouest, juste après une cuisine remplie d’énormes chaudrons.

L’immense intérieur, drapé de thangka, de robes de moines et de bonnets jaunes, est soutenu par plus de 180 colonnes ; celles proches de la chapelle ouest, consacrée à Palden Lhamo, sont décorées d’arcs et de cottes de mailles des temps passés.

La chapelle du fond contient les divinités protectrices Chana Dorje (Vajrapani, bleue) et Tamdrin (Hayagriva, rouge), de part et d’autre de la porte, des statues de ­Sakyamuni avec ses deux disciples, les bouddhas des trois âges et neuf chortens au-dessus. Huit bodhisattvas debout ornent les murs et les piliers. Devant, au centre, une statue de Lamdrin Rinpoche à l’air juvénile jouxte le chorten de cet ancien abbé de Drepung (reconnaissable à ses lunettes à monture noire). À l’est se tient Tsongkhapa.

Parmi les sculptures intéressantes de la grande salle figurent un Jampelyang (Manjushri), bodhisattva de la Sagesse, haut de deux niveaux accompagné du 13e dalaï-lama moustachu, Sakyamuni, une statue de Tsongkhapa qui aurait parlé, Jamyang Chöjeu (le fondateur du monastère) dans une vitrine sur la droite, le 7e dalaï-lama et à droite Sakyamuni, flanqué de cinq dalaï-lamas. À chaque extrémité de l’autel se tient un groupe de huit arhat (littéralement, méritants). Remarquez la statue haute de deux étages de Jampa dans la pièce du fond à droite. Les pèlerins marchent sous la longue vitrine sur le mur est, qui contient un immense thangka, dévoilé durant la fête de Shötun (une photo est affichée à l’une des extrémités).

De retour à l’entrée principale, des marches conduisent aux 1er et 2e étages. En haut des escaliers, la salle des rois du Tibet renferme des statues des premiers souverains et du 5e dalaï-lama, et une chapelle sert d’écrin à la tête du Jampa géant. Les pèlerins se prosternent et boivent dans une conque sacrée.

Continuez dans le sens des aiguilles d’une montre à travers la chapelle de Sakyamuni remplie de chortens, puis descendez au Miwang Lhakhang. Ce dernier conserve l’effi­gie la plus vénérée de la salle d’assemblée, un gigantesque Jampa, le bouddha du Futur, à l’âge de 12 ans. La statue s’élève depuis la chapelle du rez-de-chaussée que vous avez vue plus tôt, flanquée de Tsongkhapa à gauche et de Jamyang Chöje à droite.

Vient ensuite le Drölma Lhakhang, où trois manifestations de la divinité Drölma protègent respectivement l’eau potable, la prospérité et l’autorité de Drepung. Remarquez aussi les extraits d’une remarquable édition du Kangyour, ­superbement calligraphiés à l’encre dorée. Au centre, une statue de Sakyamuni porte une amulette contenant une dent de Tsongkhapa.

Sortez par le côté ouest du 2e étage.

Paramètres des cookies