-->

Château de Peleş

L'avis de l'auteur Lonely Planet

château

Depuis plus de 40 ans, des contingents d’ouvriers du bâtiment, d’artistes et de sculpteurs sur bois ont redonné vie au château Peleş. Ce chef-d’œuvre néo-Renaissance fut commandé par Carol Ier ; sa première pierre fut posée en 1875. Aujourd’hui, cette ancienne résidence royale d’été connaît une belle affluence touristique. Vous devrez obligatoirement vous joindre à une visite guidée (40 min) et ne pourrez prendre des photos à l’intérieur que moyennant un supplément – excessif – de 32 lei. Dans le château, tout, jusqu’au moindre recoin, n’est que tapis de soie, verre de Murano, noyer sculpté ou marbre poli.

Dans le hall d’honneur, remarquez les paysages suisses et allemands sur bois incrusté, qui rappelaient au roi, issu de la maison royale de Hohenzollern, sa jeunesse germanique. Admirez les tapis irakiens et les scènes bibliques sur albâtre, avant de pénétrer dans une salle d’armes, remplie d’armures pour hommes et pour chevaux (ces dernières pèsent environ 100 kg). Les armes de la salle orientale sont encore plus saisissantes, tandis que la salle des portraits et la bibliothèque donnent un aperçu de la vie raffinée du couple royal. La bibliothèque dispose d’un passage secret (accessible uniquement dans le cadre des visites guidées plus longues, incluant l’étage du château). Autre pièce impressionnante : la salle à manger mauresque, avec lampes en cuivre et murs incrustés de nacre.

Même en haute saison estivale, l’organisation des visites guidées laisse à désirer. Vous risquez donc d’attendre. Des guides parlent français.

Il est possible de se garer près du château, mais la présence de gros bus touristiques complique le stationnement. Une autre solution consiste à monter jusqu’au château à pied depuis le centre de Sinaia (30 min).

www.peles.ro ; 9h-17h mar-dim