Tibet

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Tibet
  4. Lhassa ལྷ་ས་
  5. • Rez-de-chaussée (4e niveau sous la toiture)

• Rez-de-chaussée (4e niveau sous la toiture)

L'avis de l'auteur Lonely Planet

Contournez les marches pour entrer dans la superbe salle d’assemblée de l’Ouest, la plus grande du Potala et son véritable cœur. Remarquez les boiseries ornementales, les fresques et le trône imposant du 6e dalaï-lama à une extrémité. Cette salle accueillait en effet la cérémonie d’intronisation des dalaï-lamas depuis le 6e pontife. Quatre importantes chapelles entourent la salle.

La Lam-rim Lhakhang (chapelle de la Voie graduelle), la première à ce niveau, est dédiée aux maîtres fondateurs de l’école Gelugpa. La statue centrale est celle de Tsongkhapa, auteur du Lam-rim chen-mo (Grand Livre de la progression vers l’éveil), sorte de manuel répertoriant les étapes du chemin vers l’éveil. À l’extérieur de la chapelle sur la gauche, une belle peinture murale représente la Cité interdite, commémorant la visite du 5e dalaï-lama à la cour de l’empereur Shunzhi en 1652.

La chapelle suivante, la longue Rigzin Lhakhang (chapelle des Précepteurs, ou des détenteurs de la sagesse) est dédiée aux maîtres indiens qui introduisirent le bouddhisme tantrique au Tibet au VIIIe siècle. Ils apparaissent à gauche d’une statue en argent de Guru Rinpoche (Padmasambhava), flanquée de ses épouses Mandarava et Yeshe Tsogyal (avec une coiffe turquoise), tandis que huit statues de diverses manifestations du maître se tiennent à droite. En sortant, examinez de près les belles peintures murales.

L’aile ouest de la salle d’assemblée abrite l’impressionnante chapelle funéraire des 5e, 10e et 12e dalaï-lamas (Serdung Zamling Gyenjikhang), l’un des trésors du Potala. Le chorten de l’illustre 5e dalaï-lama, haut de 14 m et couvert d’or, domine les chortens plus modestes, mais richement ornementés, des 10e et 12e dalaï-lamas, morts enfants. L’une des pierres précieuses est une perle qui aurait été trouvée dans le cerveau d’un éléphant, donc une “rareté”. Huit autres chortens symbolisent les événements majeurs de la vie du Bouddha.

La dernière chapelle, la Tungrab Lhakhang (chapelle de la Sainte Lignée), renferme les statues des quatre premiers dalaï-lamas, la statue et le chorten du 11e dalaï-lama, mort à l’âge de 17 ans, des statues des huit bouddhas de médecine à la chevelure bleue caractéristique, de Sakyamuni (en or) et du 5e dalaï-lama (en argent), ainsi que du bodhisattva Chenrezig, du roi Songtsen Gampo et de Dromtönpa, le fondateur de l’école Kadampa.

Paramètres des cookies