Zempoala

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site archéologique

Le site de Zempoala (Cempoala) impressionne le visiteur, saisi par ces ruines paisibles sur fond de montagnes. Depuis une restauration majeure des monuments, il est plus aisé d’imaginer la cité totonaque, mais l’endroit a perdu un peu de son charme. Caractéristiques de la plus grande partie des édifices, les façades en galets de rivière arrondis et lisses étaient à l’origine recouvertes de plâtre et peintes. Les créneaux, appelés almenas, sont caractéristiques du site de Zempoala.

Sur place, quatre guides fournissent des explications gratuitement (pourboire recommandé). Roberto del Moral Moreno est le seul à parler un peu anglais ; il demande environ 100 $M par visite. Commencez par le petit musée, où sont présentés d’intéressantes figurines en argile, des assiettes polychromes et des morceaux d’obsidienne.

Découvert en 1972, le Templo Mayor (Temple principal) est une pyramide de 11 m de haut, pourvue d’un large escalier qui grimpe jusqu’aux vestiges d’un sanctuaire. Lors de leur première visite à Zempoala, Cortés et ses hommes logèrent dans les Chimeneas, dont les colonnes creuses servaient probablement de cheminées, d’où leur nom.

Dans le Circulo de los Guerreros, un cercle de pierres au milieu du site, des soldats capturés combattaient seuls des groupes de guerriers locaux. Rares étaient ceux qui en ressortaient victorieux !

Du côté ouest s’élèvent deux grands édifices. Le premier, appelé Templo del Sol, possède deux escaliers en façade, un élément typique du style aztèque influencé par les Toltèques. Des sacrifices étaient offerts au dieu du Soleil Tonatiun sur la Piedra de Sacrificios. Xicomecoatl, le “gros chef”, s’asseyait sur le grand autel, face au lieu du macabre spectacle.

Au nord, le Templo de la Luna s’apparente aux temples aztèques dédiés au dieu du Vent, Ehecatl.

À l’est de Las Chimeneas, Las Caritas (les Petits Visages) doivent leur nom aux niches qui contenaient jadis plusieurs petites têtes en argile.

Autre grand temple dédié au dieu du Vent, le Templo Dios del Aire est situé dans la ville même – regagnez la voie d’accès au sud, traversez la rue principale, puis tournez à droite. Le temple, d’une forme circulaire caractéristique, jouxte une intersection.

9h-18h

Paramètres des cookies