San Juan de Ulúa

L'avis de l'auteur Lonely Planet

forteresse, musée

Presque engloutie par le port moderne, la forteresse coloniale se distingue difficilement parmi les porte-conteneurs et les grues. Sa partie centrale servit de prison, notoirement sinistre sous le régime de Porfirio Díaz. En cours de rénovation, San Juan de Ulúa forme actuellement un ensemble en ruine de couloirs, de remparts, de ponts et d’escaliers. Des visites guidées sont proposées en espagnol et assez souvent en anglais.

Construite initialement sur une île, mais aujourd’hui reliée au continent par une chaussée, la forteresse permit en 1569 de résister aux attaques du corsaire Francis Drake qui l’assaillit violemment. Les premières fortifications datent de 1565. Durant la période coloniale, l’île devint le principal point d’entrée au Mexique pour les Espagnols.

Pour vous y rendre, prenez un taxi ou, si le temps le permet, une lancha le long du malecón (promenade du front de mer). Entrée libre le dimanche.

229-938-51-51 ; 9h-16h30 mar-dim

Paramètres des cookies