Cité portugaise

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site historique

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004, la cité portugaise est l’un des premiers forts bâtis par les Portugais en Afrique de l’Ouest ; ils la baptisèrent Mazagan. La forteresse, qui date du début du XVIe siècle, est un bel exemple d’architecture militaire de la Renaissance. D’imposants remparts couleur ocre, en forme d’étoile, protègent un dense dédale de ruelles, l’église de l’Assomption – bâtie par les Portugais et aujourd’hui un hôtel – et une superbe citerne .

L’entrée principale de la cité, qui débouche sur la rue Mohammed Ahchemi Bahbai, est juste à côté de la place ­Mohammed ben Abdallah. Immédiatement à gauche on découvre l’ancienne église, et juste après, la Grande Mosquée et son minaret pentagonal, unique en son genre, qui servait autrefois de phare.

En continuant le long de la rue Mohammed Ahchemi Bahbai, on arrive à la porte de la Mer, où les navires déchargeaient leur cargaison et d’où les Portugais finirent par s’enfuir. À gauche de la porte, de l’autre côté de l’arche, se trouve un four à pain collectif où les femmes apportent leur pain à cuire.

Sur la droite de la porte, une rampe permet d’accéder aux remparts, tandis qu’au sud-ouest le bastion de l’Ange, immanquable, offre une belle vue sur l’océan, la nouvelle ville et le port. En suivant les remparts sur la gauche, on atteint le bastion de Saint-Sébastien, à l’angle nord-est, avec en contrebas les ruines de la synagogue.

.(10h-17h9h-17h