Pointe de Grave

L'avis de l'auteur Lonely Planet

port et panorama

L’impressionnante pointe de Grave fait aujourd’hui office de port d’embarquement pour Royan et le phare de Cordouan. Du haut de la dune, côté océan, le panorama est absolument splendide, avec l’anse de sable blanc qui se dessine en contrebas et le phare qui se détache à 9 km au loin. La baignade est ici déconseillée, en raison de la présence des courants forts de l’estuaire. La plage océane de Saint-Nicolas est cependant surveillée en été – il s’agit de la seule plage naturiste gardée du Médoc.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, cette pointe fut le théâtre d’une opération militaire britannique connue sous le nom d’Opération Frankton. Le 7 décembre 1942, une unité réduite de dix commandos débarqua à hauteur de Montalivet et contourna le cap en kayak. Le but final : rejoindre le port de Bordeaux pour saboter des navires allemands. L’un des kayaks chavira. Ses occupants, le sergent Samuel Wallace et le marine Robert Ewart, parvinrent à rejoindre la rive, mais furent capturés. Interrogés et torturés, ils furent fusillés sans jamais avoir parlé. Leurs camarades de mission atteignirent leur objectif à Bordeaux ; seuls deux d’entre eux en réchappèrent.