Merkato

L'avis de l'auteur Lonely Planet

marché

መርካቶ Plonger dans l’effervescence du Merkato, juste à l’ouest du centre-ville, peut aussi bien être une expérience plaisante (lorsque le parfum précieux de l’encens chatouille vos narines) qu’exaspérante (par exemple si vous découvrez que votre portefeuille a disparu ou que l’une de vos chaussures est souillée d’excréments). Certains affirment qu’il s’agit du plus grand marché d’Afrique, mais comme ses limites ne sont pas claires (à l’image de certains personnages qui le fréquentent), cela reste difficile à vérifier.

Sachez que le Merkato n’est pas l’un de ces jolis marchés photogéniques où les produits s’étalent sur le sol ou sur de petits étals. La plupart des marchands entreposent aujourd’hui leurs marchandises dans des baraques en tôle permanentes, ce qui donne au lieu un aspect de bidonville dépourvu d’exotisme.

Malgré l’anarchie apparente, le marché est soigneusement organisé selon le type d’articles vendus. Vous pouvez dépenser vos birrs en épices, en bijoux d’argent ou tout autre article qui vous fait envie. On trouve même un “marché du recyclage”, où sont proposées, entre autres objets intéressants, des sandales faites de pneus usagés et des cafetières fabriquées à partir de vieilles boîtes de conserve d’olives italiennes.

6h-19h lun-sam

Paramètres des cookies