Cuartel Moncada

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

La fameuse caserne de Santiago doit son nom à Guillermón Moncada, un combattant de la guerre d’indépendance qui fut emprisonné ici en 1874, mais ce monument évoque aujourd’hui surtout l’un des plus grands coups d’État ratés de l’histoire.

Les premiers bâtiments furent édifiés par les Espagnols en 1859, et la construction actuelle à créneaux fut achevée en 1938. La Moncada passa à la postérité le 26 juillet 1953, lorsqu’une centaine de révolutionnaires emmenés par un Fidel Castro encore peu connu attaquèrent les troupes de Batista, dans ce qui était la deuxième plus importante garnison militaire de Cuba.

En 1960, la caserne a été transformée en école, baptisée Ciudad Escolar 26 de Julio. En 1967, un musée a été créé près de la porte n°3, lieu des principaux combats. Les militaires de Batista avaient colmaté les traces laissées par les balles lors de l’assaut ; quelques années plus tard, le gouvernement Castro les fit ressortir (sans armes cette fois-ci), pour conserver le souvenir de cet épisode.

Le musée retrace l’histoire de l’île, de la conquête espagnole à nos jours, en mettant l’accent sur la révolution. On y voit aussi une maquette de la caserne, ainsi que des objets intéressants (parfois macabres), témoignant de l’attaque, de sa préparation et de ses conséquences.

22-66-11-57 ; Av. Moncada. ; musée 9h-17h lun-sam, 9h-13h dim

Paramètres des cookies