Corrie ten Boom House

L'avis de l'auteur Lonely Planet

édifice historique

Aussi appelée “la cachette”, cette maison doit son nom à la mère de famille qui y vécut durant la Seconde Guerre mondiale. Elle utilisa un local secret dans sa chambre pour cacher des centaines de juifs et de résistants jusqu’à ce qu’ils puissent être ­emmenés en sûreté. En 1944, la famille fut trahie et envoyée dans un camp de concentration, où périrent trois de ses membres. Corrie ten Boom consacra ensuite sa vie à prêcher le pardon évangélique. Visites guidées en anglais toutes les 90 minutes.

www.corrietenboom.com ; Barteljorisstraat 19 ; entrée sur don ; 10h-15h avr-oct, 11h-14h30 nov-mars

Paramètres des cookies