Nouvelle-Zélande : Les Incontournables

Le meilleur de la Nouvelle-Zélande

A voir, à faire en Nouvelle-Zélande : parcs nationaux des îles Nord et Sud, villes à ne pas manquer, idées d'activités... toute l'information pour ne rien rater pendant son voyage en Nouvelle-Zélande
 

Auckland, sa baie et le golfe d'Hauraki

Les deux ports qui l’étreignent et ses nombreux volcans font d’Auckland une métropole à part, régulièrement désignée comme l’une des villes les plus agréables à vivre au monde. Bien sûr, son cœur ne bat pas au rythme effréné de celui de Sydney ou de Londres, mais elle a d’autres atouts : de belles plages, des vignobles à proximité, et une population assez importante pour que s’épanouisse une vie sociale dynamique où gastronomie, bars et scène musicale ont la part belle. Les fêtes culturelles sont célébrées avec beaucoup d’enthousiasme dans cette cité marquée par la diversité ethnique, qui compte la plus importante population au monde des îles du Pacifique.

Golfe d'Auraki

Ponctué d’innombrables îles, le golfe d’Hauraki est l’aire de jeu aquatique d’Auckland, offrant tout l’espace voulu à la “cité des voiles” (“City of Sails”) pour s’adonner aux plaisirs nautiques. Malgré le trafic maritime, le golfe est peuplé de bancs de baleines et de dauphins. Rangitoto Island, île emblématique coiffée d’un cône volcanique, apparaît bien souvent sur les photos des touristes. C’est pourtant Waiheke Island, avec ses plages, ses domaines viticoles et ses restaurants haut de gamme, qui constitue le lieu d’escapade le plus prisé. 

Sources géothermiques de Rotorua

L’odeur de soufre est la première chose que l’on remarque à Rotorua. Impossible d’y échapper : ce haut lieu de la géothermie empeste ! Mais, ainsi que le soulignent les habitants, c’est un (petit) mal pour un (grand) bien : tout le monde vient ici pour les geysers, les mares de boue bouillonnantes et les sources chaudes riches en minéraux… Les occasions d’observer l’activité géothermique dans tous ses états sont innombrables dans les parcs, les villages maoris ou même au bord des routes – un spectacle très abordable, voire gratuit. 

Centre de l’Otago

Ou comment allier efforts et réconfort sur fond de paysages à la beauté austère… Enfourchez un vélo pour une promenade tranquille sur l’Otago Central Rail Trail, afin de découvrir Clyde et Naseby, villes historiques de l’île du Sud. Pour le déjeuner, vous aurez le choix entre l’ambiance décontractée des pubs de campagne où la bière coule à flots, ou l’élégance des restaurants des domaines viticoles de Bannockburn. Sans oublier le marché hebdomadaire de Cromwell et, en été, la cueillette dans les plus beaux vergers du pays. 

Bay of Islands

Ravissantes baies aux eaux turquoise, dauphins nageant devant la proue des bateaux, bancs d’orques : ce sont souvent ces images qui poussent le voyageur à choisir la Nouvelle-Zélande, et c’est exactement ce qu’il trouve dans la Bay of Islands. Que l’on soit un vieux loup de mer ou un marin d’eau douce patenté, les occasions sont innombrables d’explorer les quelque 150 îles de cette magnifique baie.  

Tongariro Alpine Crossing

Au centre de l’île du Nord, le Tongariro National Park affiche un étrange paysage de désert alpin ponctué de trois volcans fumants. Ce sentier de randonnée contourne la base de deux de ces montagnes et offre un panorama de cratères et de lacs aux couleurs éclatantes. Au-delà, c’est le vaste Plateau central. Cette randonnée d’une journée en pleine nature est considérée comme l’une des plus belles du genre.  

Kaikoura

Kaikoura, qui signifie “manger des langoustes” en maori, est à présent le meilleur endroit du pays pour aller à la rencontre de la vie marine… et déguster certaines de ses créatures. Les baleines ne figurent évidemment pas au menu, mais l’on est pratiquement assuré de pouvoir les contempler à loisir lors d’un circuit d’observation. Au programme également : baignade en compagnie des phoques et des dauphins, ou observation de certains spécimens d’oiseaux – dont les albatros – qui viennent en nombre aux abords du rivage. Le moment venu de faire une pause gourmande, la langouste est la spécialité reine. Ce qui n’empêche pas d’attraper, à l’occasion d’une partie de pêche, d’autres délices typiques des profondeurs de Kaikoura.  

Abel Tasman National Park

Ici, la nature se montre sous son jour le plus séduisant : des collines d’un vert luxuriant, frangées de criques de sable doré, qui semblent glisser lentement dans la tiédeur d’eaux peu profondes avant de rejoindre le bleu céruléen de la mer… L'Abel Tasman National Park est un véritable jardin d’Éden, où les occasions de se divertir ne manquent pas : marche, kayak, baignade, bronzage et escapades dans les bois. Bref, le paradis sur terre… 

Wellington

Classée “petite capitale la plus cool du monde” par nos soins en 2011, la venteuse Wellington tient bien son rang. Réputée de longue date pour le dynamisme de sa scène artistique et musicale – à quoi s’ajoutent un excellent expresso et un nombre plus important de restaurants par habitant qu’à New York –, la ville accueille désormais des bars spécialisés dans les bières artisanales. Avant-gardiste mais conviviale, bigarrée mais souvent de noir vêtue, Wellington est aussi inattendue qu’anticonformiste. Et son climat imprévisible ajoute encore à son charme.   

Grottes de Waitomo

Ne ratez pas Waitomo, étonnant labyrinthe de grottes, canyons et rivières souterrains trouant le calcaire du nord du King Country. Le rafting dans la pénombre des cavernes est l’activité la plus prisée, mais l’on peut aussi visiter des grottes scintillantes de vers luisants, faire de la descente en rappel sous terre et admirer des milliers de stalactites et de stalagmites. La commune de Waitomo se résume à un ensemble pittoresque de commerces et d'entreprises variées. Inutile toutefois de s’attarder à la lumière du jour : le plus intéressant se trouve dans les entrailles de la terre !  

Akaroa et la péninsule de Banks

Baignant de par son histoire dans une ambiance mâtinée d’influences françaises, Akaroa épouse la courbe de l’une des plus jolies baies de la péninsule de Banks. Dauphins et manchots peuplent des eaux claires idéalement propices à la voile et à l’exploration nautique. Ailleurs sur la péninsule, la tortueuse Summit Rd suit la crête d’un ancien volcan, tandis que d’autres routes descendent en serpentant vers des baies et des criques secrètes. Au programme en journée : marche et kayak dans des paysages terrestres et maritimes improbables. Le soir venu, détente dans des bistrots chics et des B&B délicieusement douillets.  

Architecture Art Déco de Napier

À mi-chemin entre le décor de film et le musée des années 1930, Napier, rasée par un séisme en 1931, a ensuite été reconstruite dans le style Art déco, en vogue à l’époque. Il faut voir, entre autres, la salle de concerts en forme de coquillage, la banlieue de Marewa, ainsi que les bâtiments de la National Tobacco Company et du Daily Telegraph. Côté restaurants et bars, il y a aussi quelques excellentes adresses, où le vin et l’accueil ajoutent une note bien actuelle à ce cadre rétro.  

Queenstown

 
Queenstown a beau être connue comme le berceau du saut à l’élastique, le haut lieu des sports de l’extrême en Nouvelle-Zélande a bien davantage à offrir. Avec, en arrière-plan, les contours accidentés du massif des Remarkables, les voyageurs passent leurs journées à skier, randonner ou faire du VTT. Le soir, ils se retrouvent dans des restaurants cosmopolites, puis font la fête dans certains des meilleurs bars du pays. Et le lendemain, ils varient les plaisirs (deltaplane, kayak, rafting) ou optent pour un rythme plus calme en visitant les villes d’Arrowtown ou de Glenorchy.  Carte : 12

Milford Sound

Avec un peu de chance, vous verrez le Milford Sound par une belle journée ensoleillée. Véritable patchwork de cascades, de falaises verdoyantes et d’eaux bleu cobalt, ce fjord n’est jamais plus beau qu’à cette occasion. Il est toutefois plus probable que vous découvriez les paysages du Fiordland dans la brume et sous le crachin, avec la silhouette enneigée du Mitre Peak se dévoilant lentement à travers des rideaux de pluie scintillants. Quoi qu’il en soit, ouvrez l’œil pour apercevoir des phoques et des dauphins, en particulier si vous explorez le fjord le plus célèbre du pays en kayak. 

Culture maorie

La culture des peuples autochtones de Nouvelle-Zélande est des plus ouvertes : vous pourrez vous joindre à un haka (danse guerrière), vous régaler à l’occasion d’un traditionnel hangi (repas cuit à l’étouffée dans le sol), sculpter un pendentif dans de l’os ou du pounamu (jade), apprendre les rudiments de la langue maorie ou assister à une authentique manifestation culturelle (chants, danses, légendes et artisanat). Les musées des grandes villes, ainsi que les musées régionaux, sont riches en objets maoris artisanaux et historiques (mention spéciale à la collection du Rotorua Museum). Pour autant, la culture maorie reste bien vivante et contemporaine.
 

Le TranzAlpine

En moins de cinq heures, le TranzAlpine va de l’océan Pacifique à la mer de Tasman, au départ de Christchurch. Le train file à travers les plaines du Canterbury jusqu’aux contreforts des Alpes du Sud. Au terme d’une série de tunnels et de viaducs, il pénètre dans la vaste Waimakariri Valley. Après un arrêt au village d’Arthur’s Pass, il s’engage dans le tunnel d’Otira, long de 8,5 km, et se fraye un chemin sous les montagnes. Puis il descend dans la vallée de Taramakau, longe le lac Brunner et entre dans Greymouth.

Ski et snowboard

D’imposantes montagnes émaillent le pays, et la neige y est au rendez-vous durant tout l’hiver (de juin à octobre). Les pentes les plus célèbres sont situées sur l’île du Sud : là, cap sur Queenstown la branchée et Wanaka la hippie, deux villes situées à proximité de sites emblématiques, tels Coronet Peak, les Remarkables et Treble Cone, où des snowparks et des pistes de ski de fond complètent l’offre de glisse. Et sur l’île du Nord, le Mt Ruapehu donne l’occasion de skier sur les pentes d’un volcan. 

Vignobles du Marlborough

Difficile de nos jours d’échapper aux gouleyants sauvignons blancs du Marlborough, qui figurent en bonne place chez les marchands de vins du monde entier. En minibus, à vélo ou en voiture, la tournée des caves qui émaillent les vignobles du Marlborough, à proximité de Blenheim, ravira les œnologues amateurs. Ceux-ci se régaleront également de pinot noir, de chardonnay, de riesling et de pinot gris, tous cépages appréciant un climat frais. 
 

Rugby

Sport phare en Nouvelle-Zélande, le rugby passionne l’ensemble de la population. Si votre séjour coïncide avec un match, ne manquez pas l’occasion de voir les All Blacks, l’équipe nationale adulée (championne du monde en titre), jouer sur le terrain. Les “ABs” sont des dieux vivants : mentionnez seulement le nom de Richie McCaw ou de Dan Carter lors d’une conversation, et vous aurez des amis pour la vie ! À défaut, regardez des enfants s’entraîner sur un terrain de banlieue un samedi matin, ou hurlez en chœur avec les supporters devant la télévision, dans un petit pub local. Le New Zealand Rugby Museum de Palmerston North mérite amplement le détour.
 

Surf à Raglan

Décontractée, baba cool et étonnamment cosmopolite, Raglan est la petite bourgade de surf dont vous avez toujours rêvé sans savoir où la dénicher. Certains des spots les plus fabuleux de la planète vous attendent à quelques kilomètres au sud : vous n’avez plus qu’à vous joindre à la cohorte des surfeurs de Manu Bay, Whale Bay et Indicators. Impossible de garantir que vous prendrez la vague parfaite, mais lorsqu’un rouleau venu du sud-ouest s’approche, attendez-vous à de très longs moments de glisse.  
 

Franz Josef Glacier

Les glaciers Fox et Franz Josef sont spectaculaires à plus d’un titre : leurs taux d’accumulation et de descente d’abord, et leur improbable proximité avec d’un côté les pics les plus hauts des Southern Alps, et de l’autre la mer de Tasman – à seulement 10 km de là. Plusieurs courtes marches vous mèneront quasiment face à ces géants, à moins de faire une ascension sur la glace en compagnie de guides expérimentés. Mais le plus fantastique reste un vol panoramique permettant également de profiter d’une vue grandiose sur Mt Cook, la forêt de Westland et l’océan s’étendant à perte de vue.  

Hot Water Beach

Que diriez-vous d’un bon bain chaud sur la célèbre plage de Hot Water Beach, sur la péninsule de Coromandel ? Des sources géothermiques bouillonnantes filtrent à travers le sable et il suffit de creuser un peu pour se délasser dans un bassin sur mesure, avec vue sur les vagues qui lèchent le rivage. Si vous n’avez pas apporté de pelle, vous pourrez en louer une dans l’un des cafés du coin.  

Aoraki/Mt Cook

Perçant les nuages du haut de ses 3 754 m, l’Aoraki/Mt Cook est le point culminant de la Nouvelle-Zélande. À moins d’être un alpiniste professionnel, il est peu probable que vous en escaladiez le sommet, mais il existe mille autre façons de découvrir cette imposante montagne : on peut s’aventurer autour des glaciers et des lacs sombres qui émaillent ses flancs, skier sur ses pentes ou approcher au plus près du sommet, lors d’un survol aérien à couper le souffle. Après quoi, rien de meilleur que de se réchauffer au coin du feu.  

Mis à jour le : 14 décembre 2017

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de la Nouvelle-Zélande

Paramètres des cookies